Chroniques de la neige et du sang
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Takahashi Fei

Aller en bas 
AuteurMessage
Fei Takahashi
Medium Density Fiberboard
avatar

Nombre de messages : 36
Localisation : Chez vous, peut être sur votre sofa, où alors dans le lit de votre femme.
Classe sociale : riche miséreux ??
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Takahashi Fei   Lun 30 Avr - 19:44

Nom : Takahashi

Prénom : Fei (Mais c’est un prénoms de fille, non !! et alors ?)

Âge : 19 ans tout juste (mais non pas 15 ans)

Sexe : 100% garçon… pardon 100% homme.

Classe sociale : Hum… Et bien c’est une classe moyenne si on veut. Pas riche du tout, pas totalement démuni non plus. Enfin ça dépens de lui.

Histoire :

Cette histoire commence un jour particulièrement froid d’un hiver particulièrement rude. Bref, une journée tout à fait banale ou le jeune Fei naquit à Tokyo dans une chambre particulièrement en mauvais état, dans une demeure qui elle n’était pas en si mauvais état que ça pourtant. Le destin avait voulu que sa mère et que son père fussent tout les deux de simple larbin, ou devrait on dire esclave, dévoué à servir un important homme, particulièrement dur, violant et corrompu. Dur car il exiger toujours plus, à n’importe qu’elle heure et dans n’importe quelle condition. Violant car il était particulièrement colérique et que frapper les autres le faisait jouir. Corrompu car sou son aspect de bon et généreux homme, se cacher un monstre d’on le seul mot « argent » lui donnez des frissons. Et dans cet univers particulier, là ou naquis Fei, grandi Fei, jusqu’à l’âge de huit ans environs. Un beau, très beau matin ensoleillé, de la demeure il ne resta qu’un miraculé. Dans la nuit un règlement de compte sanglant c’était déroulé et tous les habitants de la résidence avaient été sauvagement assassinés, sauf un. La jeune rescapé venait de perdre tout, et il resta quelque temps choqué et traumatisé, quoique avec « le grand patron » les événement de se genre il connaissait déjà fort bien.

Donc à huit ans tout juste comme des millier d’autre gamin il se retrouva dans la rue. Au contact de la misère environnante, le garçonnet s’endurcit encore, et relativement vite. C’était ça ou mourir lui aussi. Il fallait à tout prix s’en sortir. Des lors il commença par mendier dans les rues, faire les poubelles et autres activités peu fameuses. Mais tout cela ne rapportait pas assez, et il était déjà avide de richesse et de luxe. Aussi commença il à voler, d’abord de la nourriture, puis très vite de l’argent. Il était d’ailleurs très habille à ce jeu là. Puis comme cela ne lui suffisait plus, il mis à profit ses talents de comédiens, et entama un vie de pique assiette chez les plus riches, avec suces. Il feignait déjà très bien la douleur, les pleurs et l’on s’apitoyait sur son pauvre sort. Et quand bien même les grandes familles étaient avares, les bonnes et les cuisinières elle, se débrouillait toujours pour lui trouver un coin au chaud, et un repas digne de ce nom. A clair il profitait scandaleusement, tout en ce moquant bien de ses imbéciles en costumes et belles robes. Et puis des qu’il était dans une maison, il pouvait toujours piquer de trois babioles, personnes ne s’en rendrait compte.

Mais lorsqu’il il atteint l'âge de dix ans environs, les affaires allèrent moins bien. Mais pas question pour lui de repartir comme à ces début. C’est alors qu’il trouva un petit boulot dans une sorte de vieux cabaret, de bar passablement miteux et illicite. C’est dans une cave qu’avait lieu tout les échanges les plus fameux, ou les chasseurs de primes se donnaient rendez vous, et ou la milice n’osait parfois pas mettre les pieds. Bref tout un beau monde auquel il s’adapta sans aucun mal. D’abord il travailla lui aussi comme larbin, il faisait la plonge, le ménage… bref toutes les corvées. Puis, petit à petit il fini par prendre une place plus importante dans l’établissement. En effet il avait une voix particulièrement rare et belle. Ainsi il fut admis qu’il divertirait et attirerait la clientèle plutôt bizarre de l’endroit. Fini les besogne de pouilleux, il commençait la belle vie, enfin si on pouvait voir cela comme ça. On alla même jusqu’à le déguiser en fille pour que les affaires marche toujours mieux.

Toujours est il que lorsque il fut plus âgé, il compris que tout son petit business pouvait rapporter plus. Loger dans un squat minable avec des ivrognes n’était pas trop pour lui. Non seulement il se servit de ses connaissances, de ses talents, mais il devint vite indispensable. Il rapportait gros, non seulement à l’endroit ou il travailler, mais lui aussi se débrouillait très bien pour récupéré un autre bénéfice, sans que personne ne sache. Et puis il faut dire que le genre de clientèle qui venait à passer la porte n’était pas pour rien dans tout ça. Regarder, écouter peu être, mais ils en voulaient peu être plus, non ? Et ça c’était tout pour lui. Ensuite, avoir des amants et amantes c’est très pratique pour ne pas avoir à dormir dehors mais dans un bon lit. Et si ses mains s’hasardent à prendre quelques petits pourboires en plus, ce n’est pas de refus pour le jeune homme d’une quinzaine d’années.

Mais l’établissement lui prenait encore trop d’argent. Il voulait tout, absolument tout. Il quitta donc son poste, et se mit à vivre de ses seules activités. C’est ainsi qu’il fit la connaissance de personnes relativement importantes, appris des choses qu’il ne devait pas vraiment savoir par l’intermédiaire de femmes infidèles. Il était une oreille bien exercée à recueillir n’importe quelle information. Et surtout il était prés à faire n’importe quoi pour sa liberté, son luxe, et l’argent. Néanmoins vint un jours ou l’un de ses amis devint particulièrement collant, et lui aussi aimait bien que l’autre soit collant. Cela se sut un peu trop apparemment, et certaines femmes était comme lui prête à tout pour arriver à leur fin. Aussi, cette femme décida de le faire chanter. Il devenait comme avant son amant et elle ne tuer pas son grand ami. Mais entre l’amour et la liberté, il fini par choisir. Et il tua lui-même le garçon, prouvant ainsi que jamais personne ne pourrait le forcer à faire ce qu’il n’avait pas accepté. L’espace d’un instant il cessa de voir du monde, il se contentait de faire ce qu’il avait appris à faire, squatter chez les autres. Et là en l’occurrence, cette expérience l’emmena à faire une découverte très intéressante. Les riches avaient de très bon fauteuil, et lorsqu’ils n’étaient pas là, c’était de véritable mini d’or et de véritables paradis.

Quelques moins plus tard, il reprit le cours normal de sa vie. Pourtant, il ne se contenta pas de gagner de l’argent comme il l’avait toujours fait, pour pouvoir acheter. Non il se servait directement la où il pouvait trouver tout ce dont il avait envie. Il lui arriva même de demander à la fille de la maison de l’aider. Comme quoi l’innocence et la naïveté étaient de bien bonnes qualités. Il n’en oublia pas pour autant sa triste expérience . En effet désormais il ne s’accorda plus aucun écart, il y avait le travail et lui, rien d’autre. Et s’il lui prenait un jour de tomber amoureux, et bien il n’en laisserait rien paraître.

Ses activités c’étaient un peu diversifié, il apportait des renseignements, servait de messager, d’espion… tout pour vous faire plaisir, mais seulement s’il voulait bien dire oui. Quant au cabaret, il y passait un temps considérable à affiner ses connaissances, à se créer une sorte de cercle toujours à son service, généralement des gamins des rues qu’il payait plutôt généreusement, à boire des litres et des litres de liquides non autorisés. C’était un lieu ou il était connut, ou les contrats étaient parfois très intéressant, certainement le seul endroit fixe de sa vie, un seconde maison. Parfois il daigner même faire une apparition debout sur le comptoir, concurrençant jusqu’aux danseuse en tenues affriolantes, en chantant ou déblatérant sur n’importe quel sujet, sans gène.

Et c’est ainsi qu’il continua à vivre, sans barrière ni règle, sauf celle qu’il c’était donné. Devenu célèbre parmi les marginaux, les habitués, simple inconnu sur lequel on se retourne dans la rue pour les autres. Si seulement il savait que peu être ce soir c’est chez eux qu’il passerait la nuit. Si seulement il savait de quoi est capable ce personnage atypique pour sa liberté dans un monde pareil.


Description physique :

Un jour vous croisez par hasard dans une rue, un adolescent presque un garçonnet. Cet adolescent n’en est pas vraiment un. On lui donnerait une quinzaine d’années à peine. En effet il n’est pas très grand, avec un air juvénile et une peau claire. Son visage gracieux est éclairé par deux grands yeux lumineux d’un bleue violacé, qui effacent un peu un nez ridiculement insignifiant et des lèvres fines et pâles. Sa chevelure ni longue ni courte, un peu folle est tintée d’une couleur mauve, vert pâle, parfois bleutée. Elle s’emmêle généralement avec les multiples bijoux qu’il porte à ses oreilles. Il n’est pas maigre voyons, ou si peu. Sa musculature est peu développée, du moins pas comme celle d’un véritable homme. Malgré tout comment le manquer ? Une couleur de cheveux surprenante, un accoutrement normal ne pourrais pas faire l’affaire. Ben oui, monsieur ne s’habille pas comme tout le monde, il ne porte jamais la même choses deux fois, et quelle tenus. Patchwork sur tout le corps, veste blanche en fourrure (il à dut la rendre quand même), Kimonos en soie de toute les couleurs possible… et pourquoi pas costume bien sage. Un vrai défilé de mode. Et le pire c’est que tout cela lui va bien et qu'il a néanmoins un certaine classe.

Caractère :

Debout jour et nuit, il passe sont temps dans les rues à regarder les gens passer devant lui. Pour lui dormir est une perte de temps considérable. Et ce temps perdu pour servir à gagner de l’argent, et s’en mettre plein les poches. Pas qu’il soit avare, il aime juste l’argent mais dans le but de le dépenser. Mais il à aussi le cœur sur la main, enfin cela dépend pour qui bien sur. C’est un peu un robin des bois si on veut, en moins sage cependant. Il donne généralement ce qu’il peu avoir à des gens que sont dans la plus terrible misère, comme il l'a été. Et s’il donne, il sais et aime aussi prendre. Il chaparde, emprunte, s’installe chez les mieux lotie à leurs insu bien sur, et profite. C’est devenu une mauvaise habitude. Il est peu être voyant par certain aspect physique, mais il sais se faire petit et se cacher la ou personne ne l’imaginerait.

Au début, il lui fallut renoncer à devenir une homme viril, et quelle tristesse. Mais il s’est fait à cette idée. Et maintenant il accepte parfaitement que les gens le prennent pour un gamin. Et grand bien leur fasse, c’est très pratique au fond. Tromper, jouer la comédie, mentir en regardant dans les yeux… Ho oui il sait faire, c’est un véritable expert. Il faut dire qu’il n’as plus peur de le damnation éternelle celui là. Et puis il estime que c’est déjà trop tard. Il aime certaines choses, il en détestes d’autres, sais il vraiment quoi ? Il vie au grès de ses envies, de ses passions. Il tire parti de son talent à s’adapter à tous les milieux. Et surtout il est prés à tout pour vivre libre. Il veut pouvoir dire non quand il veut, ou il veut. Et cette condition le met dans une posture de solitaire, mais un solitaire entouré de beaucoup de monde.

Relations avec les membres de son groupe : Qui à dit groupe ???

Divers: C'est une diversité à lui tout seul Mdr. Des cheveux tinté??? Des tenus extravagantes??? sérieusement... une fine et longue brûlure à la base de la colonne vertébrale, souvenir d'une dame plutôt violente.

Snowboard: Il à déjà eu l'occasion de pratiquer le snowboard. Il n'était pas vraiment mauvais mais il n'as jamais eu le temps d'apprendre. Il prefere les snowblade, plus facile à transporter selon lui, et bien moins long à apprendre correctement. Du moment que sa glisse après tout. Il en a donc une vieille paire qu'il a chapardé, il ne sait même plus chez qui. Elle est blanche et noire à carreaux, avec sur le coté un motif floral stylisé rouge.


Dernière édition par le Mar 1 Mai - 0:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Takahashi Fei   Lun 30 Avr - 21:46

Personnellement, j'aime bien ^^
J'espère que ça fera pas comme Bing Xue, mais je te fais confiance... Allez, et re-bienvenue parmi nous ! ^^

[Juste au passage, je te préviens : j'ouvre un nouveau forum, juste pour toi ^^ du sur mesure : le cabaret dont tu parles... il est fort possible qu'on ai besoin d'y jouer]

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Fei Takahashi
Medium Density Fiberboard
avatar

Nombre de messages : 36
Localisation : Chez vous, peut être sur votre sofa, où alors dans le lit de votre femme.
Classe sociale : riche miséreux ??
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Takahashi Fei   Mar 1 Mai - 0:37

Ben voila je crois qu'il y à tout.

Le cabaret c'est une bonne idée. c'est l'endroit ou les tarés peuvent se retrouver alors?? Mdr j'insinue rien.

Bref, je pense qu'il est bien plus facile à jouer que Bing Xue, en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Takahashi Fei   Mar 1 Mai - 19:15

Bon, ben c'est tant mieux. On attend impatiemment ton premier post, maintenant !

[Au fait, au passage, je voulais juste savoir si ton personnage faisait du snow, en avait un, ou du moins savait en faire...?]

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Fei Takahashi
Medium Density Fiberboard
avatar

Nombre de messages : 36
Localisation : Chez vous, peut être sur votre sofa, où alors dans le lit de votre femme.
Classe sociale : riche miséreux ??
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Takahashi Fei   Mar 1 Mai - 21:01

Pour le snow, il n'en a jamais eu un à lui. En emprunter un a l'occasion pour faire quelques glissades ça lui est arrivé. Disons qu'il sait s'en servir mais c'est vraiment pas un pro.

j'ss validé, miracle. lol

Allez je vais poster...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Takahashi Fei   

Revenir en haut Aller en bas
 
Takahashi Fei
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Any Snow Numbers :: A propos... :: Présentations-
Sauter vers: