Chroniques de la neige et du sang
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Rouge sur blanc (tout fout le camp, ahahem.)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Rouge sur blanc (tout fout le camp, ahahem.)   Mer 24 Jan - 20:55

Yuna haussa un sourcil. La précision du tir d'Heizo l'avait époustoufflé. Elle sourit. Il était tout simplement époustoufflant. La fillette vivait encore. Elle se pencha un peu plus au dessus de Rabbit, pour détailler le visage de cette Fille des Astres humiliée, qui allait être forcée de déblattérer pas mal de choses. Et tant pis si le creux de ses bandes de plaquage dévoilaient quelque gourmandise pour Ujiro-Ze-Pervers. Soudain, un détail frappa son esprit.

"Mais en fait, vous êtes décérébrés ?"

Elle s'agenouilla devant la fillette et commença une fouille minutieuse du semi-cadavre. Sans prêter attention au sang dont ele se macculait, elle évacua deux flingues, plus une paire de cartouchières, une bonne soixantaine de shurikens et une grande dague. Elle enlevant les chaussures de la jeune fille, elle évacua aussi une paire de pistolets miniatures. Elle semblait ne plus rien avoir sur elle. Yuna se releva et se mit face à Heizo.

"C'est bon. Maintenant, je te laisse t'occuper d'elle."

Yukari haussa un sourcil. Le coup de feu l'avait tiré de son examen minutieux du sang de Nexus. Pfff... L'inconvénient avec les tireurs d'élite, c'est qu'ils faisaient leur malin, alors qu'on voyait rien du tout. Fallait marcher une bonne cinquantaine de mètres avant de pouvoir se rendre compte de quoi que ce soit. Elle emboita le pas à sa soeur, docilement, sans quitter des yeux le sang qui barbottait dans sa petite fiole en verre. Elle sourit et sortit de sa besace un demi-masque. Elle se le plaça sur l'oreille et appuya sur le bouton de la tempe jusqu'à ce que la grille intitulée "Pour les petits trucs, mais alors vraiment tous petits". C'était une visée microscope, d'une exceptionnelle précision (ateliers Yukari, efficacité à bon prix ! ^^), grâce à laquelle elle identifia vaguement les formes des micro-cellules qui s'étaient solidarisées aux cellules sanguines. C'était vraiment tout petits, ces trucs. Ca allait pas être de la tarte sans le matos du manoir.
Yukari eut une pensée pour Shimitsu et Yukino, qui étiaent restés tous les deux biens au chaud. Elle soupira. Elle aura pu faire toutes les manips nécéssaires, dans son atelier.
La jeune fille alla se poster à côté de Ujiro et tira à nouveau sur son pantalon.

"Hey. Est-ce que tu as la moindre idée de l'échelle moléculaires de ces micros-cellules ?"

[Ca doit être strange, n'empêche, d'entendre une môme de treize ans parler comme ça... oO]

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 46
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Rouge sur blanc (tout fout le camp, ahahem.)   Mer 24 Jan - 22:05

Malgré la situation un brin tendue, Ujiro ne put s'enpêcher d'aclater de rire devant la nouvelle question de la gamine.

"Bien sûr que non, ma belle. Je suis une brêle moi, tu sais ? J'utilise, c'est tout. Enfin, j'ai le matos pour en refaire autant que je veux, tout ce qui me faut c'est du sang O+. Mais de là à te dire coment ça marche à l'intérieur, j'en ai aucune idée..."

Il se retourna avec un sourire vers le corps de la Fille des Astres qui geignaient par terre, en gratifiant au passage le joli décolleté de Yuna d'un sifflement admiratif et d'un regard très intéressé.

"Je ne vous dirai rien. Torturez moi, tuez moi, je ne vous dirai rien de rien. Jamais je ne dirai un mot qui puisse nuire au Président."

Ujiro fit tourner son arme autour de son doigt et appuya les lames entre les seins naissants de la jeune fille.

"OK, alors parle moi de Saki Saikino. Pourquoi n'a-t-elle pas fais partie du détachement ?"

La gamine le regarda avec un sourire méprisant, même s'il était deux mètres plus haut qu'elle.

"Parce que ta soeur n'a pas l'étoffe d'une Fille des Astres,"
cracha-t-elle.

Ujiro haussa les épaules et poussa un peu du pied la gosse.

"Tu peux l'achever Heizo, elle ne nous apprendra rien. TIens, on pourrait pendre sa dépuille à l'entrée de la ville, pour annoncer qu'elle n'appartient pas au gouvernement ?"


Puis il s'éloigna en sifflotant et en pinçant à nouveau les fesses de Yuna avant de se retrouver à dix mètres d'elle presque instentanément.

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Rouge sur blanc (tout fout le camp, ahahem.)   Jeu 25 Jan - 19:30

Yukari baissa les sourcils l'air déçu. Merde. Son héros s'avérait être une brêle. Mais la deuxième partie de sa phrase fit remonter non seulement ses sourcils mais aussi la commissure de ses lèvres.

Yuna observa le petit échange entre Rabbit et Ujiro. Ce mec se prennait vraiment pas pour la queue d'une cerise. Finalement, il n'avait pas laissé à Heizo le soin de l'interrogatoire.
Elle sentit son estomac se retourner lorsqu'il lui pinça à nouveau les fesses, et pour la première fois, elle se mit à songer à l'assassiner dans son sommeil.
Lorsqu'il se fut éloigné, elle ne prêta pas attention à sa jeune soeur qui courait vers lui. Elle se tourna vers Heizo et sourit avec bienveillance.

"Laisse. Il l'a dit lui-même, c'est une brêle. Interroge-la toi."

Elle plissa les yeux à la manière d'un regard et ses lèvres dessinèrent un sourire malsain.

"Puis au pire, Yukari devrai réussir à tirer quelque chose d'elle quand même..."

Elle ne précisa pas plus que ça sa réplique.

Yukari appella Ujiro qui s'éloignait.

"Hey ! Ujiro-sempaï ! Ujiro !"

Elle le rejoignit et s'arrêta à son niveau en haletant.

"Tu as ici de quoi reconstituer le modèle cellulaire de ce sang ?"

Ses yeux s'illuminèrent d'un éclat malsain.

"Tu as de ces micros-cellules ?"

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Heizo
Milicien du forum
avatar

Nombre de messages : 167
Age : 38
Localisation : Somewhere beyond the sea
Classe sociale : She's there watchin for me If I could fly like birds on high Then straight to her arms I'd go sailin
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Rouge sur blanc (tout fout le camp, ahahem.)   Jeu 25 Jan - 23:06

"Simple conseil, à ta place, je me méfierais de toute matière organique en flacon venant de sa part."

Heizo s'était assis sur la Rabbit désarmée, frappant comme elle le pouvait les cuisses du tueur sans pour autant parvenir à lui faire mal. Elle s'arrêtait régulièrement pour reprendre son souffle, épuisée par l'effort considérable qu'elle produisait.

"Bande de salauds ! Vous n'êtes qu'une bande de salauds ! Vous m'avez attaquée de dos ! Vous êtes lâches !"

"Mon rongeur préféré s'excite, on dirait ?"

"Je peux te jurer que dès que je le peux, je t'envoie une balle entre les deux yeux, Heizo Ikatui ! Le Président a donné l'ordre de te tuer, et c'est moi qui le ferait !"

"Elle t'aime, Heizo, ça se voit. Abandonne, t'en sauras rien de plus."

"Le Président? Comment va-t-il? Il me doit de l'argent, tu lui diras!"

Rabbit lui cracha au visage, entre les deux yeux. C'était sa forme de réponse à la question posée. Du revers de la manche de la jeune fille, il essuya son visage, puis empoigna son bras, et, lentement, commença à le tordre.

"D'habitude, je n'aime pas faire de mal aux enfants, mais là, je me sens obligé de t'apprendre le savoir-vivre. Alors, premièrement, on ne crache pas au visage des inconnus, c'est très mal élevé. Deuxièmement, pourquoi le Président n'est-il pas venu? Où est-il?"

"Essayez, je ne dirai jamais rien."

Heizo tordit un peu plus le bras ensanglanté de la jeune fille. La douleur nouvelle s'ajoutait à celle causée par la balle, et la faisait trembler. Des gouttes commençaient à perler de son front et ses dents grinçaient.

"Je sais me montrer convaincant, jeune enfant. Je repose ma question: que fait le Président?"

La jeune ne broncha pas. Maintenant, elle plissait des yeux pour ne pas montrer qu'elle pleurait. D'habitude, elle aurait très bien supporté que l'on lui torde le bras, mais elle avait perdu suffisamment pour perdre également sa force. Son bras allait tout de même entamer un second tour sur lui-même si Heizo continuait.

"Lâchez-moi! Laissez-moi! Je ne vous dirai jamais rien! Tuez-moi si vous voulez, je ne dirai pas un mot !" lâcha-t-elle, la face tordue par la douleur.

"Ahah! Tu as parlé!"

"Quoi?"

"Je n'ai rien dit! Je ne vous dirai rien!"

"Tu te répètes, gamine."

"Elle a dit: 'Je ne dirai pas un mot', pas besoin d'aller plus loin, je connais mon métier: elle a des papiers sur elle, fouillez-la."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 46
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Rouge sur blanc (tout fout le camp, ahahem.)   Ven 26 Jan - 19:57

Ujiro regarda Yukari avec amusement.

"Pas sur moi, non, c'est un peu encombrant. Mais j'en ai chez moi. Une réserve inépuisable, puisqu'elles se multiplient. Malheureusement c'est pas vraiment la porte à côté..."

Il écouta la façon dont Heizo menait son interrogatoire. Des papiers ? Mmmh... Bizarre. Il ne s'attendait pas à ce que les Fils des Astres soient aussi cons. Puis il comprit (ou espéra comprendre) le plan d'Heizo et s'avança vers la gamine avec un sourire pervers.

"Ok, je m'en occupe."


Il commença par ballader ses mains sur le buste de la jeune fille qui plissa le visage avec un air de profond dégoût, puis ne trouvant rien il passa la main sous son chemisier.
Là son visage se crispa carrément et elle poussa un hurlement écoeuré.

"Arrête Saikino, ah quelle horreur ! J'ai pas de papiers sur moi, je vais parler !"


Ujiro retira ses mains avec un air innocent.

"Vas-y, on t'écoute."


"Le Président n'est même plus dans le palais présidentiel. Il est dans une planque secrète, seul le Dragon sait où il se trouve. Il n'a jamais eu d'autre projet que de se débarasser de ses opposants avec cet attentat, il ne se serait jamais déplacé personnellement pour vous ! Et pour ce qui est de ta soeur, sache qu'elle est avec lui ! Et pas en tant que garde du corps, crois moi ! Saki Saikino est la putain favorite du Président !"


Ujiro haussa de nouveau les épaules.

"Honnêtement, moi je suis favorable à l'idée de pendre son cadavre à l'entrée de la ville..."

Puis il s'écarta du groupe pour aller rejoindre Yukari qui trépignait de l'assaillir de questions, tout en gratifiant Yuna au passage d'un sympathique pinçage de fesse, agrémenté cette fois d'un petit coup de langue sur l'épaule. Une fois encore, il parvint à esquiver la gifle, mais vraiment de justesse cette fois.

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Rouge sur blanc (tout fout le camp, ahahem.)   Ven 26 Jan - 21:04

Yuna observa Ujiro "mener son interrogatoire". Quel brio. On aurait vraiment dit qu'il avait fait ça toute sa vie... Ce type était écoeurant. Mais ça marchait, c'était l'essentiel.

Elle haussa les sourcils en entendant les informations qu'elle révéla. Saki Saikino ? Jouer la putain ? Comme quoi, on en apprend tous les jours.

Lorsque Ujiro quitta le groupuscule, il lui pinça à nouveau les fesses. Aucun doute. Il avait fait ça toute sa vie. Mais là, il avait vraiment dépassé les bornes. Tout son corps se crispa en sentant le contact ignoblement humide et glacé de sa langue contre son épaule. Elle gémit d'horreur et, instictivement, se retourna et expédia un trio de shurikens bien placé vers sa moëlle épinière. Evidemment, nul n'atteint son objectif. Avec une certaine prestance, le pervers se décalla, laissant siffler les shuriken à son oreille. Yuna ne s'était pas attendue à atteindre son objectif, mais ça l'avait un peu soulagé. Bien sûr, voir Ujiro s'écrouler dans son propre sang l'aurait empli d'un bonheur innégalable, mais bon. Elle ne rêvait pas trop. Ce n'était autant une brêle qu'il le prétendait. Un connard, oui, une brêle non.

Yukari observa Ujiro "mener son interrogatoire". Quel brio. Ce type connaissait sacrément bien les femmes. Elle éclata de rire. Il s'en sortait pas mal. Sur la classification mentale qu'opérait la fillette à chacune de ses rencontres, il devait bien mériter ses 9/10... Entre le sang, l'humour et les méthodes, elle sentait qu'ils allaient mieux s'entendre qu'avec sa soeur.

Le voir repincer les fesser de sa soeur lui arracha un nouvel éclat de rire. Et tant pis pour l'oeillade meurtirère de Yuna. Elle lui sourit à pleine bouche et reporta son attention sur Ujiro.

"Hey. Comment ça peut se multiplier ? C'est pas des organismes vivants ? Merde, comment les glands du gouvernement auraient pu mettre au point des cellules organiques de régénération...?"

La jeune fille serra les poings dans ses poches et fit la moue. Elle n'avait jamais voulu reconnaître le pouvoir du nombre et des moyens illimités. Elle avait une confiance absolue en ses propres capacités.

"Merde. C'est vrai... Comment ont-ils fait, ces salauds ?"

Elle releva vers Ujiro des yeux pleins d'espoir.

"Tu le sais, hein ? Please, dis moi que c'est pas des cellules organiques ???"

Yuna reporta son attention sur Heizo.

"Bon. Et maintenant ? Les Forces de Frappe ne t'ont pas précisé en quoi consistait la suite de ta mission ?"

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Heizo
Milicien du forum
avatar

Nombre de messages : 167
Age : 38
Localisation : Somewhere beyond the sea
Classe sociale : She's there watchin for me If I could fly like birds on high Then straight to her arms I'd go sailin
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Rouge sur blanc (tout fout le camp, ahahem.)   Ven 26 Jan - 22:45

Heizo était ravi. "Cette espèce de gros dégueulasse avait compris où je voulais en venir", pensait-il gaiement.
Le pied droit posé sur la jeune Fille des Astres épuisé, il fouilla dans ses poches, et en sortit un paquet de cigarettes plutôt mal en point. Cela faisait un long moment qu'il ne s'était pas fait plaisir de la sorte. Il sortit celle qui était en meilleur état et extirpa de son autre poche un paquet d'allumettes, puis en craqua une qu'il porta à ses lèvres.

"Vous en voulez une?"

"Si ça ne vous dérange pas."

Il lui tendit une allumette.

"...C'est pitoyable, ça."

"Vous m'excuserez", dit-il en souriant, "mais je préfère me réserver les deux dernières clopes qu'il me reste pour plus tard. Je vous passerai la fin de celle-ci, si vous voulez."

Il tira longuement, en avalant sa fumée et en affichant un sourire de satisfaction. Rah... La nicotine le ravivait. Il prenait un plaisir fou et n'aurait voulu pour rien au monde que l'on vienne le déranger pendant qu'il se salopait les bronches.
Lorsque la cigarette fut consumée à moitié, il la tendit à Yuna.

"Oui donc, où en étions-nous... Ah oui, le plan des Forces de Frappe."

"C'est cela. Qu'est-ce qu'ils t'ont dit, alors?"

"Absolument rien. J'ai jamais eu le temps ni l'occasion de leur demander la suite de leur 'projet'. Enfin maintenant, ça ne sert plus à rien, l'organisation a l'air bien dissoute, vu le nombre de cadavres..."

Il pensa soudain à Toronaï, à Isuzu, au vieillard. De toutes ses forces, il pria le destin pour qu'ils eussent survécu au massacre.

"...Sinon, j'avais l'intention d'aller faire manger son dentier au Chef de l'Etat, mais maintenant qu'il n'est plus dans son bastion, je vais avoir du mal à le faire... Il nous faudrait trouver ce 'Dragon'."

Il siffla Ujiro.

"Ujiro? Un second interrogatoire, ça te dirait?"

Le géant revint en sautillant et en se frottant les mains. Heizo se retourna vers Yuna qui finissait la cigarette.

"Vous ne pensez pas que ça serait une bonne idée de garder un otage avec nous?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Rouge sur blanc (tout fout le camp, ahahem.)   Ven 26 Jan - 23:32

Yuna esquissa un haussement de sourcil à la blague de Heizo. Un autre genre d'humour, apparemment. Pas spécialement plus fin. Mais bon. Elle poussa un léger soupir et tira une grande latte sur la cigarette. Elle souffla une dizaine de ronds de fumée et reporta son attention sur Heizo.

"En ce qui concerne le Dragon, je ne suis pas sûre que tu sois ravi de le trouver... Mais bon. On verra en temps voulu. Et pour ce qui est de garder un otage, c'est à voir... Je crois que le président aura tôt fait de nommer un nouveau Lapin ou tout simplement de faire une croix dessus. Je ne pense pas qu'il accorde une importance capitale à ses effectifs en temps qu'individus, mais plutôt en temps que quantité et qualité..."

Elle soupira, écrasa la cigarette et sourit à Heizo.

"Ce n'est pas quelqu'un de fondamentalement gentil."

Lorsqu'Heizo rappella Ujiro, Yuna ne put réprimer une grimace. Le retour du grand dadet pervers. Elle plaqua ses deux mains sur ses fesses. Elles étaient aussi plus proches de son katana. C'était très stratégique.

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 46
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Rouge sur blanc (tout fout le camp, ahahem.)   Sam 27 Jan - 0:45

Ujiro regarda le désespoir de Yukari, déchiré entre lui avouer la vérité ou lui la lui cacher en sachant qu'elle finirait probablement par la découvrir par elle même.

"Ben, si ça peut te rassurer, le gouvernement n'a jamais été en mesure de mener à bien ce projet de cellules régénérantes. C'est le chasseur de primes Nexus qui a mis au point le prototype final de ces micro-organismes. Ce sont bien des cellules vivantes, et autonomes en plus, quis se balladent dans un sang mutant. Par contre, faut en user avec parcimonie. Un peu de sang dans les plaies, pour régénérer, mais c'est tout. Tous ceux qui ont opéré une modification de tout leur sang sont devenus fous."

Puis quand Heizo l'appela, il sautilla (on immagine parfaitement cette silhouette en forme de point d'interrogation qui sautille au milieu des fleurs en sifflotant...) vers le corps de la Lapinette.
Il écarta doucement Yuna, en profitant au passage pour lui peloter délicatement la poitrine et esquiver une nouvelle tentative d'homicide.

"T'inquiètes pas princesse, entre lui moi et vous deux, on devrait pouvoir s'en sortir, même contre le Dragon, aussi fort qu'il puisse être."

Il se pencha vers Rabbit, toujours allongée sous Heizo.

"Alors. Si tu veux pas que je fouille sous ton chemisier à la recherche d'une adresse, dis moi où on peut trouver le Dragon."


"Pauvre fou. Je sais pas où on peut trouver le Dragon, fais moi ce que tu veux je saurai pas plus. Mais de toute façon même si tu le trouves tu feras jamais le poids. Le Dragon est assez puissant pour génocider la terre en une matinée, tu ne peux rien contre lui !"

Ujiro haussa les épaules.

"Sérieux, pendre son cadavre aux portes de la ville, toujours personne de motivé ? Non parce que là c'est pas qu'elle m'exaspère, mais pas loin quand même..."


Il regarda Heizo d'un air suppliant.

'On peut même l'incinérer avant si vous voulez, j'suis un garçon ouvert..."

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Rouge sur blanc (tout fout le camp, ahahem.)   Lun 5 Fév - 12:23

Yukari sourit à Ujiro. Elle savait bien que c'était qu'une bande de pignoufs au gouvernement.

"Où je pourrai le rencontrer, ce Nexus ?" demanda t-elle, les yeux brillants.

Maus Ujiro était déjà reparti. Il l'avait peut-être entendu quand même... Elle soupira et regagna à nouveau le groupuscule.

C'était à prévoir. Malgré sa discussion avec Yukari, Ujiro n'avait rien gagné en maturité. En sentant le contact de sa main contre sa poitrine, Yuna tiqua. Elle rabattit sa main sur la gaine de son katana et le brandit devant elle, les yeux brillants de colère.

"Dis-donc, espèce de pervers dégénéré ? Tu crois vraiment que je m'abstiendrais de te découper en fines lamelles simplement parce que t'as neutralisé le Buffle ? Tu te trompes. Et si tu t'avises de me retoucher, j'utiliserai tes tripes pour me faire des lacets."

Elle planta avec violence son arme dans le sol, s'appuya un peu dessus et sourit avec méchanceté. Puis, elle se tourna vers Heizo, à nouveau tout sourire.

"Bon. Je crois que maintenant, on devrait rapidement décider ce qu'on fait. Vu que le Buffle est parti, le Président sera rapidement informé de la situation ici et on risque de rencontrer quelques menus problèmes. Si tu vois ce que je veux dire..."

[Je fais pas intervenir Yukô ici tant qu'Heizo nous dit pas ce qu'il décide qu'on fasse. Ca entraîne donc une stagnation cruelle des posts avec Chii-Kan et les Kikon Ama (sauf Shiro, toujours occupé avec Illys). Donc Heizo, please... Réponds pas dans dix-huit jours >.<]

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Heizo
Milicien du forum
avatar

Nombre de messages : 167
Age : 38
Localisation : Somewhere beyond the sea
Classe sociale : She's there watchin for me If I could fly like birds on high Then straight to her arms I'd go sailin
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Rouge sur blanc (tout fout le camp, ahahem.)   Lun 5 Fév - 21:54

[Je ne me fais jamais attendre, taisons ces viles rumeurs]

"On pourrait peut-être partir, en effet."

Il raccrocha son fusil à son épaule et regarda tous ses "compagnons" un à un. Tous acquiescèrent.
Heizo jeta à un oeil à Rabbit, toujours maintenue au sol et gigotant sous le pied du tueur.

"Et je propose aussi d'emmener ce charmant rongeur avec nous, je suis certain qu'il pourra nous servir à quelque chose."

"Des sandwichs?"

"Plutôt crever que de partir avec ce malade !!"

"Ok, bouge pas, tu sentiras presque rien."

"OH! Personne ne tue personne! Ujiro, range ça! Et l'otage, il se calme! On va trouver ce Dragon, on va lui faire cracher du sang et ce qu'il sait, puis on ira trouver le Président et sa garde du corps, mais là on n'est pas encore partis, alors on se calme!"

Il s'arrêta et réfléchit un moment.

"On peut remonter à travers les montagnes du Nord... On risque assez peu de rencontrer de milices, par là-bas... Parce que je ne pense pas que le Président se trouve encore à Tokyo à l'heure actuelle..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 46
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Rouge sur blanc (tout fout le camp, ahahem.)   Mar 6 Fév - 20:19

Ujiro secoua lentement la tête.

"Non il n'est sûrement pas à Tokyo. Mais il peut être n'importe où ailleurs, et si on le cherche comme ça on en a pour des siècles. Faudrait attirer le Dragon. Je signale au passage que le cadavre d'un Fils des Astres même aussi insignifiant et stupide que cette gamine est un bon moyen d'attirer l'attention..."


Il gratifia Rabbit d'un sourire carnassier et lui envoya une bise den l'air.

"Non sérieusement. Si on cherche le Dragon, m'est avis qu'on ne le trouvera jamais. Faudrait trouver un moyen de faire tellement parler de nous que c'est lui lui qu'ils envoient. Là on pourrait discuter avec lui."

Il tapota affectueusement son flingue et jeta un regard connaisseur vers celui d'Heizo.

"D'autant qu'on a pas mal d'arguments avec nous..."

Il sourit encore très largement et se pencha vers Yukari.

"Nexus est mort. Il ne reste personne qui connaisse la façon de recréer ces cellules. Et avec le stock que je possède, c'est moi qui en disposerait le plus longtemps."

Il adressa enfin un regard à Yuna. Pas dans les yeux évidemment, enfin pas au début.

"On se calme mam'selle. Honnêtement je pense que je n'aurais pas trop de mal à me débarrasser de toi, mais ça serait dommage. On a besoin de tout le monde. Si tu n'es même pas capable d'apprécier à leur juste valeur les avances d'un charmant jeune homme..."


[Bien sûr mon petit, bien sûr... ^^]

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Rouge sur blanc (tout fout le camp, ahahem.)   Sam 10 Fév - 17:20

Yuna gratifia Ujiro d'un sourire méprisant.

"Les séduisants jeunes hommes des environs ne me font pas d'avances... Chacun sa chance. Ca fait un petit bout de temps que je sais que je suis pas née sous la bonne étoile."

Elle se retourna vers Heizo.

"Je suis d'accord. On ne devrait pas trop s'attarder. Les nouvelles vont vites."

Yukari eut une mine dépitée. Mort... Quelle ordure, il choisissait mal son moment, ce Nexus !

"Emmène-moi voir ce stock." déclara-t-elle avec applomb.

"C'est pas lui qui t'emmène Yukari !"

La fillette se retourna brusquement. Yukô terminait son dérapage en skoot.

"Ah... Déjà... Zut..."

Yukari baissa la tête et fit quelques pas vers le skoot et sa soeur. Puis soudain, sa mine s'éclaira.

"Hey, Ujiro-sama ! Viens avec nous ! On sera de retour d'ici deux heures maximum ! S'te plait ! Comme ça tu montre cette réserve !"

Yuna s'approcha de Yukô. Elle l'étreignit un instant et lui chuchotta à l'oreille :

"Yukari m'a dit pour Yuki. Ne t'inquiète. Inquiète-toi seulement si Yukari arrive à convaincre ce pervers de venir avec vous..."

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 46
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Rouge sur blanc (tout fout le camp, ahahem.)   Dim 18 Fév - 21:44

Ujiro étendit les bras en arrière et fit craquer dans un bâillement tous les os de son dos.

"Okay p'tite soeur, je viens avec toi. Et je te montrerai une de mes réserves de sang, si t'es sage..."

Il se tourna vers Heizo.

"Un p'tit conseil l'ami : n'essaie pas de la pendre avec ses tripes. J'ai déjà essayé, ça marche super mal."

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Rouge sur blanc (tout fout le camp, ahahem.)   Dim 18 Fév - 22:32

Yukari leva le pouce et s'exclama :

"Alors monte, on a du pain sur la planche si on veut tout faire, revenir et sauver ma soeur ! Dépêche !"

La petite fille s'assit derrière sa soeur et tapota le petit morceau de selle qu'il restait pour Ujiro.

"Viens vite !"

Elle se retourna vers Yuna et hocha la tête.

"T'inquiète pas, soeurette, on revient vite ! Appelle-moi quand vous bougez !"

Yuna sourit. La petite allait sauver Yuki sans problème. Et débarasser Tokyo de Chii-Kan. Et la débarrasser elle de Ujiro. Elle était fabuleuse, cette petite. Et Yukô saurait gérer la situation. Son sourire s'élargit.

"Bonne route les filles. Passez le bonjour à Yuki, et saluez Shimitsu. Dites lui qu'ici, ça s'est pas passé comme prévu. Et que Yukari pourra lui epxliquer."

Elle se retourna vers sa petite soeur.

"Je compte sur toi. Et surveille bien ton pervers de compagnie."


Elle lui passa la main sur la tête et leur fit un signe avant de retourner auprès de Heizo.

"Bon, on ferai bien d'y aller presto."

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 46
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Rouge sur blanc (tout fout le camp, ahahem.)   Lun 5 Mar - 19:27

Ujiro eut une moue boudeuse en voyant la répartition des places sur le véhicule. Il poussa doucement Yukari vers l'arrière en lui glissant à l'oreille qu'il n'était guère judicieux de mettre le plus lourd tout derrière, pour ne pas déséquilibrer.

Il se glissa habilement entre les deux jeunes filles, non sans avoir gratifié Yuna d'une bise sur la joue, et se dit que quand on roulerait il trouverait sûrement l'occasion de mettre la main aux seins de Yuko...

EDIT DU SUSHI : j'ouvre un autre topic dans les collines pour le trajet. Restent donc ici Heizo et Yuna. ^^

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Rouge sur blanc (tout fout le camp, ahahem.)   Dim 25 Mar - 17:53

Yuna regarda ses soeurs s'éloigner, l'autre pervers les séparant. Elle rabaissa sa main qu'elle avait posé sur son front et fit volte-face. Elle ne devait pas oublier sa mission, malgré tout le souci qu'elle pouvait bien se faire pour les autres membres de sa fraterie, restés à Tôkyô. Elle eut un pincement au coeur en pensant à Shizuka. Où en était-il, dans ses recherches du Tigre ? C'était pas vraiment normal qu'il mette aussi longtemps à arriver. Techniquement, à moins d'être retarder par un fardeau quelconque, il devait déjà être en route pour la Chine.

Yuna secoua la tête pour chasser ces pensées et retourna auprès d'Heizo.

"Bon, quoi qu'on fasse d'elle, il faut se décider vite. Maintenant, on est plus vraiment en sécurité. Et si on commence à faire plus de bruit que prévu, on pourrait très rapidement se retrouver avec des Fils des Astres d'un autre genre sur le dos."

La jeune fille gratifia le Lapin d'un regard condescendant.

"Toujours est-il que conformément aux demandes de Shimitsu, tu dois continuer à diriger les opérations. Donc. On a besoin de certitudes. Il vaut peut-être mieux se débarrasser d'elle complétement, non ? Ca retarderait leur fillage."

Une pensée traversa en éclair l'epsrit de la jeune fille.

"Surtout si elle est équipée d'un radar..."

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Heizo
Milicien du forum
avatar

Nombre de messages : 167
Age : 38
Localisation : Somewhere beyond the sea
Classe sociale : She's there watchin for me If I could fly like birds on high Then straight to her arms I'd go sailin
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Rouge sur blanc (tout fout le camp, ahahem.)   Lun 23 Avr - 14:34

"J'ai du mal à comprendre."

Heizo marqua un temps. Puis, du bout de son pied, il enfonca la tête du Lapin dans la neige pour l'empêcher d'écouter ce qu'il allait dire.

"Vous dites donc qu'il vaudrait mieux se débarrasser de cette fille pour plus de sûreté. Soit. Mais si ce Fils des Astres peut nous faire attirer d'autres Fils des Astres, où est le problème? C'est exactement ce qu'il nous faut, ramener le Dragon ici pour qu'il nous amène au Président, vous ne croyez pas?"

Il se baissa vers Rabbit et lui ébourriffa les cheveux.

"Hmmmpppfff"

"Mais oui qu'il est gentil ce petit!"

Puis il lui replongea le crâne.

"Alors, qu'en pensez-vous?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Rouge sur blanc (tout fout le camp, ahahem.)   Lun 23 Avr - 20:05

Yuna hocha la tête. C'était un raisonnement. Pas le sien, mais c'était un raisonnement.

"Moui... Mais en même temps, si on se retrouve là, tout de suite -ou rapidement, j'entends- avec toute la clique des Astres -du moins ceux qui ne seront pas encore à la poursuite du Tigre- sur le dos, on est mal barré. Nous ne sommes ici que deux à être réellement compétents, mais ça ne nous empêchera pas de rencontrer quelques menues difficultés... Non, moi je pense que si on s'en débarasse, on minimise le risque qu'elle s'enfuit et informe des gens, qu'elle soit récupérée et soignée un peu trop rapidement par des gens du gouvernement, et en prime on évite d'être pistés trop facilement car elle doit sûrement être truffée de micros et de radars..."

La jeune fille sourit et caressa la poignée de son sabre.

"Et j'avoue que la tuer me soulagerai les nerfs."

Elle adressa un grand sourire à Heizo et s'arrangea une mèche de cheveux, histoire de ne pas passer complétement pour une psychopathe. Mais il était clair qu'elle rêvait de planter son katana dans les organes internes de cette fillette qui avait osé l'homme qu'elle aimait. Même si pour rien au monde elle n'aurait avoué que l'amour avait pu lui faire autant tourner la tête.

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Heizo
Milicien du forum
avatar

Nombre de messages : 167
Age : 38
Localisation : Somewhere beyond the sea
Classe sociale : She's there watchin for me If I could fly like birds on high Then straight to her arms I'd go sailin
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Rouge sur blanc (tout fout le camp, ahahem.)   Jeu 26 Avr - 0:26

Yuna avait plutôt raison. Dragon pouvait aussi bien se ramener seul qu'avec ses amis quelque peu peu fréquentables, et il était plutôt évident qu'à deux plus un régiment d'infirmes/semi-cadavres, ils feraient relativement peu le poids. Mieux valait ne pas voir trop gros et ranger son orgueil dans sa poche.
Mais ce Rabbit était un gamin, bordel. Et Heizo avait beau se dire qu'elle avait causé le décès anticipé de plusieurs centaines de personnes, il ne pouvait s'empêcher de penser à ces malheureux douze ans qui la caractérisaient.
Il retira son pied du visage de la gamine étendue dans la neige. Rah non, il ne se sentait pas capable de ne serait-ce qu'assister au trépas de cette mineure. Un cadavre d'enfant (et Dieu ou je ne sais Quoi savait combien il avait pu en voir dans toute son existence) lui donnait des vertiges, qu'il l'eût vu mourir ou non. Il n'était pas sentimental ou autre, mais c'était une vision inexpliquablement insupportable à son esprit. Il préférait encore découper les viscères d'un boeuf plutôt que de s'infliger un tel spectacle, si l'on voulait parler en une comparaison douteuse.

"Eh bien... Je ne sais pas... Vous semblez dire raison, mais... On, euh, on pourrait peut-être l'attacher à un arbre et euh la bailloner histoire de..."

Mais la phrase allait rester en suspens pour les siècles à venir, car Rabbit, saisissant l'instant, s'emparait d'un flingue jeté au sol par un soldat décédé assez distrait, et s'apprêtait à faire feu sur l'un de ses deux bourreaux.
... Presqu'instantanément, un autre pistolet était sorti de son étui, une détonation déchirait l'air, un "Reflexe de merde." surgissait d'une bouche tandis qu'une boule dans la gorge se ravalait, puis on pouvait voir Heizo quitter la scène, murmurant au passage un "Désolé pour vos nerfs" à sa coéquipière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Rouge sur blanc (tout fout le camp, ahahem.)   Jeu 26 Avr - 16:01

Yuna avait assisté à la scène, sans bouger. Elle regardait maintenant le cadavre gisant du Lapin, et la flaque de sang s'étaler dans la neige autour d'elle. Ses yeux étaient écarquillés.

"C'est rien..." bafouilla-t-elle, à peu près quarante-cinq secondes après le départ d'Heizo.

Elle se pencha et s'accroupit à côté du Lapin. Elle caressa maladroitement les cheveux de la fillette innanimée. Puis, mûe par un incroyable élan de violence pure, elle sortit son sabre et lui trancha la tête. Ok, c'était qu'un cadavre. Mais même... Ca soulageait plus que d'attacher un gosse à un arbre. Un gosse tueur. Tueur de n'importe qui, n'importe quoi, qui avait encore plus le goût du sang qu'elle. A douze ans... Yuna soupira et secoua la tête. Elle se releva et remua un peu la neige du bout du pied entre la tête et le corps de Rabbit. Mouillée de sang. Du sang de gosse. Elle avait la nausée, elle aussi.

Elle se détourna, et fit quelques pas dans la direction empruntée par Heizo. Tic nerveux, elle clignait des yeux très vite. Comme pour chasser l'image... Pourquoi des enfants étaient-ils obligés de participer à cette "guerre" absurde ? A chaque cadavre d'enfant, elle voyait Yukari, elle voyait Yukino...

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Rouge sur blanc (tout fout le camp, ahahem.)   Mer 30 Mai - 14:48

[Ouverture du nouveau post, ça y est ! Cette section de jeu est transférée ici : http://any-snow-numbers.actifforum.com/Partie-RPG-c3/Kumai-Seta-c11/Le-port-f33/-p1165.htm#1165]

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rouge sur blanc (tout fout le camp, ahahem.)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rouge sur blanc (tout fout le camp, ahahem.)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Tout rouge fixe et sifflement
» Lapin tout rouge
» Stop tout !!!
» Tekilah...Pandawater plus tout frais
» La menace Rouge...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Any Snow Numbers :: Partie RPG :: Le Japon :: Les Neiges éternelles :: Les collines-
Sauter vers: