Chroniques de la neige et du sang
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'étau se resserre

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 46
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Ven 29 Déc - 3:06

Grek inclina la tête.

"Tu ne me pardonneras jamais ? Tu ne me pardonneras jamais ! Alors que je n'en ai même pas encore fini avec lui ?! Ecarte toi !!!"

Il hurla si fort et si violemment que même le résolu et imperturbable Kiba sursauta et s'écarta. La salive recommensa à couler sur le menton de Grek, ses yeux s'injectèrent de sang à nouveau et ses muscles se contractèrent. Il bondit à nouveau par la fenêtre en hurlant.

"JE VAIS TE TUEEEEEER !!!"

Trois coups de feu sifflèrent, et les balles du Tigre perforèrent le dos du chasseur de primes dans sa chute. Shinga et Grek touchèrent le sol de la cour. Tiger se saisit d'une chaîne au sol et en en serra le cou de Grek, qui se débattait comme un animal en furie. Il reserra la chaîne et fixa Grek au mur de l'usine.

"Désolé vieux, mais là il faut que tu te calmes."


Grek hurlait et tirait de toutes ses forces sur les chaînes qui tintaient violemment dans la nuit. Il écumait de rage.
Shinga lui arracha rapidement ses bracelets et les fixa à sa ceinture.
Le chasseur de primes hurlait, ses muscles semblaient gonfler, tant qu'on les croirait sur le point d'éclater. Ses yeux étaient plus rouges que blancs, car plusieurs veines avaient éclaté à l'intérieur même de ses yeux. Ses mâchoires claquaient dans le vide, comme broyant quelque invisible nourriture. Et ses hurlements oscillaient entre la rage, la haine, la douleur et la frustration.

"Kiba ! Descends vite, et retrouve Atsushi, il ne faut pas qu'il reste tout seul, et encore moins lanuit, recherché comme on est !"

"Mais je..."

"Discute pas merde ! Retrouve le et magne toi !"

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Ven 29 Déc - 3:35

Kiba hocha la tête et attrappa son snowboard. Rattrapper Atsushi n'allait pas être de la tarte.
Il s'avança dans la cour de l'usine et regarda Grek. Déjà qu'il était assez bestial au naturel, là, il n'avait plus rien d'humain...

Kiba agraffa ses chaussures et s'élança sur la pente enneigée, suivant les traces d'hémoglobine qui maculaient le sol. Rouge sur blanc, tout fout le camp. Et en effet, tout foutait le camp. S'ils commençaient les pulsions meurtières au bout d'une journée à peine, le voyage jusqu'en CHine risquait de ne pas être de tout repos.

Kiba contrôla un dérapage et tendit l'oreille. Il s'arrêta un instant et écouta le silence. Ou plutôt non. Il tenta de percevoir l'origine de ce petit bruit régulier. Atsushi allait le haïr.
Il trahissait son ami parce qu'un tueur le lui avait demandé. Tueur à l'origine de tous les ennuis...


Atsushi en était à sa quatrième clope, et sa vingt-huitième entaille sur le dessus du bras. Le morceau de verre s'était teinté de rouge. Il ne pleurait pas, mais des sillons de larmes profonds fendaient ses joues meurtries.
Comme une lithanie, le jeune homme répetait à voix basse entre deux renifflements :

"Je lui ferait la peau. Je lui ferait la peau. Je lui ferait la peau."


A intervalles réguliers, il plantait le morceau de verre dans sa chair et cisaillait son avant-bras. Le sang s'étalait autour de lui en une tâche de plus en plus imposante, semblant noire dans la nuit brumeuse.

Le jeune homme entendit un craquement.


Kiba se retourna. Il avait entendu un craquement. Il hésitait à appeller Atsushi. Et si ce n'était pas lui ? Merde. Il fallait qu'il se dépêche. De plus, si on lui tombait dessus, il avait rien, lui. Son coeur se mit à tambouriner dans sa poitrine.


Atsushi lâcha le morceau de verre. Ce salaud de Grek l'avait suivi. Il avait bouffer dans sa gueule. Il se releva brusquement, le sang coulant abondamment sur son bras. Rien à foutre. Il enfourcha son snow et se mit à glisser furtivement. Il allait payer, ce connard. On est mal quand on tue ? On aime pas tuer ? Pourtant, Atsushi était sûr qu'il allait adorer tuer Grek...

Une silhouette se découpa sur la neige, hors du couvert des arbres. Crève, Grek. Crève. Profite de ta dernière bouffée d'air.

Atsushi essuya vaguement le morceau de verre contre son pantalon et s'élança à son tour, le regard pointé sur la descente qui le séparait de la silhouette. Il leva un peu plus le fragment de vitre et fendit l'air avec.


Kiba entendit un nouveau bruit. Un glissement.

MERDE !

Kiba se jeta à terre. Un flot de sang s'échappa de son épaule.


Atsushi étouffa un hurlement et se jeta aux pieds de son ami.

"Merde ! Kiba ! Je croyais que... Je suis... D... Dé..."

L'épaule de Kiba se teintait de rouge à une vitesse alarmante. S'il ne l'avait pas entendu, il serait...
La gorge d'Atsushi se serra. Il étreignit Kiba.

"Je suis désolé."

Il dégraffa les chaussures de son ami, attacha son snow derrière le sien et le prit sur ses épaules. Son bras meurtri ? Rien à foutre. Il avait failli buter son ami... Il glissa un peu plus bas et rechopa la pente. C'était dur, sur ce faux-plat de merde. Il dégraffa sa propre chaussure et donna une série d'impulsion avec le pied pour guider la montée.

Un craquement retentit.

Atsushi n'y prêta pas attention. Pas important. Y'avait beaucoup plus grave...

La silhouette de l'usine se découpait déjà sur le ciel noir. Courage. Les hurlements de Grek déchiraient déjà la nuit. Encore un craquement. merde, c'est quoi ce délire ? Atsushi commençait déjà à voir des mouches devant les yeux. Merde. Le sang. L'effort. Bouge ta graisse, gros nain, ça t'apprendra à buter ton pote. Speede.

Le jeune homme s'effondra sur le perron de l'usine, sa tête heurtant avec fracas les marches de béton. Tout le haut de son corps saignait à divers endroits. Son front étiat couvert de sueur et sa respiration était faible et saccadée. La dernière chose qu'il entendit, ce fut un craquement.

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 46
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Ven 29 Déc - 3:44

Shinga et Lu se précipitèrent vers les deux adolescents qui s'étaient écroulés devant la porte. Les hurlements de Grek se faisaient toujours plus violents, tout comme les secousses qu'il imposait à ses chaînes.
Shinga se pencha sur Atsushi.

"Merde... Abruti... Fallait déjà que tu sois con pour partir tout seul, mais pour en plus te taillader toi même..."

"Euh... Qu'est-ce qu'on fait ?"

Shinga s'approcha de Grek, qui grognait et rugissait férocement de plus belle.

"Désolé vieux, mais là on a besoin de tes cellules. Besoin de ton sang."

Le Tigre traîna d'abord le corps inerte d'Atsushi, près de Grek, mais pas trop quand même. Il blessa le chasseur de primes et fit couler un peu de son sang dans les plaies du jeune homme. Puis il imposa le même traitement à Kiba. Grek ne hurlait plus, il haletait.

"A... Arrête... Abruti... Ils vont... devenir... comme... comme moi..."

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Ven 29 Déc - 4:03

Atsushi se releva d'un coup sec.

"Crève ! Je suis pas un syphoné ! Je veux pas devenir comme ce truc !"


Tant pis pour les mouches, c'était pas une tapette. Le jeune homme pinça le bord de ses plaies pour en ressortir le sang étranger.

"Coule, enfoiré ! J'veux pas dev'nir comme lui !"

Il se pencha pour ramasser un nouveau morceau de vitre et le Tigre lui attrappa le poignet.

"Arrête."

Atsushi releva les yeux vers lui. N'importe quoi.

"T'as peut-être envie d'un nouveau cas social comme ça dans la bande, mais pas moi ! Alors, si ça te fait triper, tu t'achète un ami pour ça ! On est pas assez intimes pour que j'devienne fou pour tes beaux yeux !"

Le jeune homme se dégagea de l'étreinte du Tigre et repinça les bords de ses plaies.

"Plutôt crever que devenir comme ça !"

Atsushi redirigea son regard vers les fragments de verre. Il s'arrêta sur Kiba. Merde !

"T'as pas le droit ! Arrête !"

Atsushi se mit à pincer aussi la plaie de Kiba.

"Je vous laisserai pas faire ! Allez convertir d'autres pignoufs à la secte des OGM ! C'est mort pour nous, plutôt crever !"

Le sang pourpre maculait le béton enneigé.

Lu souriait, comme d'habitude, devant l'obstination de petit chiot d'Atsushi. Peut-être un tout petit peu inquiet pour Kiba, mais c'était pas la peine de le déifier s'il survivait pas à ça... Par contre, si c'était le cas, Atsushi ne s'en relèverait pas...

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Chebaï
Adminator
avatar

Nombre de messages : 196
Age : 29
Localisation : Quand on m'cherche, on m'trouve !
Classe sociale : Orphelin des bas-fonds
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Ven 29 Déc - 19:55

[nan mais vous avez fumé quoi là ?? -__-]

Lu avait les bras croisés, appuyé contre le mur du "perron" de l'usine. Il pensait bien que la première nuit allait pas être de tout repos, mais bon, la.... Voir Atsushi s'énerver ne l'avait pas vraiment surpris; il le connaissait un minimum, quand même. Mais voir Grek perdre autant son sang froid...

...méritait qu'on lui enlève celui qui reste.
Son sourire avait disparu. Il regarda Grek.
Bordel, qu'il la ferme! Y voulait rameuter tout le pays ou pas? De plus...

Il sentit l'adrénaline monter en lui. Tiens, ca fesait longtemps.
Il s'approcha du fou et lui mit un tel pain dans la gueule que Grek se tut l'espace d'un instant. Il se demanda même s'il ne l'avait pas assomé.

-Ta gueule, connard.

La froideur était sur son visage. Ses yeux bleus étaient devenus encore plus perçant qu'a l'ordinaire.
Il les leva en entendant un petit bruit et croisa le regard de Cheb.
Son sourire revint.

CHEB (-1[^^])

Cheb ouvrit un oeil. Décidemment, on ne voulait pas la laisser dormir, aujourd'hui. Elle se retourna pour voir le feu, puis leva les yeux. Tiens, un mec tout en blanc. Et immense. bon, ca c'était n'importe quoi.
Elle ferma les yeux et se rendormit aussitôt.
Des éclats de voix la réveillèrent. Bordel, c'était pas fini oui? Encore des méchants? Soit, elle préférait mourir mais dormir un peu plus longtemps. N'entendant pas d'injonction ou son nom, ni d'appel obscur, elle finit par ouvrir un oeil. Bon ok c'était très simple, y'avait juste plus personne. Si. Kyôko, et elle voyait les cheveux de Lu.
Encore trop dans son sommeil elle ne comprenait pas ce que disaot les voix. Juste qu'elles étaient assez forte pour rameuter le continent entier, et ni très lentes, ni très chaleureuse.
Elle se leva, resta assise quelque secondes sur le canapé, le temps que le sang reprenne ses droits dans tout son corps. Ses cheveux cachait son visage.
Elle comprenait déja un peu mieux les voix.
Enfoiré, secte des OGM. Bon, déja, pas de problème a savoir qui c'est. Qu'est ce qu'il avait bien encore pu faire? Elle marcha doucement jusqu'au voix, un peu perdue. Elle avait vraiment MAL PARTOUT. Putan de courbatures. Il allait s'en faire une joie en la voyant grimacer...
Il regnait une odeur étrange, mais pas inconnue. Woau, des indus, pas friqués les mecs... Elle se passa la main dans les cheveux, se demandant quelle tête elle avait.

En tout cas, surement mieux que ceux là.

La main toujours dans les cheveux elle marqua un arrêt. Marde! Qu'est ce qui s'était passé ?!
Elle crut une fraction de secondes qu'un eraser avait débarqué, qu STOP, je suis morte. Mais non. Il n'y avait personne d'autre, elle était toujours en vie, une balle ne s'était pas enfoncée en plein son coeur.
Première image après la surprise, les yeux de Lu. Ouh mon Dieu. Encre ces yeux la. Elle dévia le regard, mal à l'aise. Elle qui avait la rare faculté d'être absolument insensible au charme de Lu (elle n'en a tout simplement pas conscience....) se sentait fouillée par ce regard transperceur (hum...[ok, ok, j'avoue, j'ai copité sur une fanfic, m'en veuillez pas, c'est l'champagne!! [n'impote nawaki, my dog!!]]).
Elle détourna le regard qui tomba sur un Grek assez mal en point. Elle esquissa une grimace. Il avait vraiment l'air barge. Après réflexion, c'était assez normal, puisqu'il l'était...

Elle regarda le reste de l'étendue des dégats. Cheb ne savait pas vraiment comment régair en voyant le sang qui coulait, coulait...
Elle évita le regard d'Atsushi et se précipita près de son snow. Il y avait évidemment son sac a coté. Elle l'ouvrit et sortit son tee-shirt déchiré. ben tiens, c'était prémonitoire, hein? Elle s'arréta un instant. Une douleur aigue venait de lui vriller la tête. Elle grimaca et ferma les yeux. Elle ne avait pas ce que c'était, mais elle se rapellait que c'était pas la première fois que ca lui arrivait. Mais elle avait autre chose a faire, et bien plus urgent que de fouiller dans ses souvenirs.
Elle se reprit et déchira le tee-shirt en longues bandes -lambeaux. De la neige s'était infiltré dans l'usine depuis bien longtemps. Elle en rapporta près du feu, la neige fondit (?). Elle trempa les tissus dedans puis les placa au dessus du feu.

Eh, on stérilise comme on peut!

Toujours humides bien qu'assez chauds, elle se dépécha de retourner dehors.
Elle jeta un regard courroucé a Atsushi, sans pour autant le regarder au fond des prunelles (un bleu ca suffit déja). Elle lui fit un bandage rapide mais efficace (qué pasa, c'est l'habitude!) sans qu'il ait le temps de réagir et de se défiler, comme elle était sur qu'il ferait. L'orgeuil, hum? Elle lui jeta encore deux bandes a la figure et s'accroupit a coté de Kiba. Sans regarder en arrière elle apostropha Sushi.

-Qu'est ce que t'as encore foutu?

Elle banda comme elle pouvait l'épaule de Kiba, le visage fermé, regardant avec anxiété le sang de ce dernier se disperser rapidement dans les mailles du tissu.
Hum hum, pas bon ca...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Ven 29 Déc - 20:19

"J'ai juste pas passé mon temps à roupiller." lança Atsushi d'une voix excessivement froide.

Son visage s'était totalement fermé, figé dans une expression aussi dure qu'inhabituelle.
D'ordinaire, se faire faire un bandage par Cheb l'aurait transformé en labrador écervelé. Là, ça lui était égal. Et les bandes balancées au visage, il s'en foutait tout pareil.
Puis, un garrot, merde, quelle andouille. Elle débarquait genre "sauveuteuse d'Alerte à Malibu", pensant tout régler en sortant de son coma. N'importe quoi. Elle voulait vraiment que le sang de l'autre Mr Hyde reste en lui ? Ca la regardait elle aussi, si les psychos, c'était son trip. Pas lui.

Le jeune homme désserra le garrot. Coule salaud. Me moisit pas de l'intérieur.

[désolée pour la taille de ce post, mais j'attends la réponse du Tigre...]

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 46
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Mar 2 Jan - 4:30

Le Tigre colla une giffle à Atsushi, qui retentit dans le silence de la nuit d'où les hurlements de Grek avaient disparu.

"Arrête tes conneries bordel ! Tu veux crever ou quoi ? La Furie Noire est un effet secondaire lié à un sang intégralement constitué de cellules mutantes, là je t'en donne juste un peu, histoire que tu crèves pas dans la nuit, pauvre abruti ! Alors maintenant tu rattaches ce foutu garrot et tu arrètes tes conneries, c'est clair ?!"

Soudain un son atroce vrilla les airs. Grek hurlait à nouveau. Cette fois il bavait un mélange de mousse et de sang, ses pupilles avaient disparu derrière ses paupières, et les coups secs qu'il donnait sur ses chaînes finirent par les faire céder. En une seconde il percuta Lu et le plaqua au sol, avant de lui asséner une série de coups de poing si monstrueusement violents qu'ils faisaient trembler le sol et gicler du sang, bien plus haut que la porte de l'usine. Shinga se ressaisit rapidement et enroula la chaîne autour du cou de Grek avant de l'écarter du pauvre Lu qui en prenait vraiment plein sa gueule. Le chasseur de primes hurlait toujours, et le Tigre devait à l'évidence concentrer toute son incroyable force pour l'empêcher de partir. Il le tira vers l'intérieur et décocha au passage un coup de pied dans les côtes d'un Lu défiguré, qui pissait le sang du nez, de la bouche, des plaies que les coups avaient ouvert dans ses joues et ses arcades et de la paupière qu'il avait blessée, ayant failli lui crever un oeil.

"Pauvre con ! Je vais calmer Grek. Occupez vous de lui, et surtout n'ouvrez pas la porte. Et si par hasard je parviens à le faire revenir à lui, bordel de merde, tâchez d'avoir l'intelligence de ne pas l'énerver à nouveau !"

Il poussa le chasseur de primes à l'intérieur et claqua violemment la lourde porte rouillée. De l'extérieur ne s'entendirent que des coups de feu, des hurlements et des coups portés sur les murs, et sur quelque chose de plus mou, comme un corps par exemple. Puis les bruits décrurent et un cliquement de chaînes se fit entendre. Enfin la porte se rouvrit. Shinga saignait de nombreuses blessures au visage, et il tenait son bras gauche, également humide de sang, ainsi que ses côtes.

"Vous pouvez rentrer."


Il se retourna vers les jeunes gens.

"Et franchement, le premier qui le touche, je crois que je le tue."


Grek était criblé de balles, enchaîné au fond de la pièce et il pataugeait dans une marre de sang. Il semblait dormir, et émettait un grognement rauque en guise de ronflement. Shinga, haletant, désigna les fauteuils.

"Calez vous dedans et dormez maintenant. Je prends le prochain tour de garde. Seul."

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chebaï
Adminator
avatar

Nombre de messages : 196
Age : 29
Localisation : Quand on m'cherche, on m'trouve !
Classe sociale : Orphelin des bas-fonds
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Mar 2 Jan - 5:27

Lu vit avec surprise Grek version film d'horreur (quoique il avait toujours l'air d'en sortir, le pauvre...) se précipiter sur lui et le plaquer au sol. A vrai dire, il ne s'attendait pas a une telle récation de la part d'un enragé, tout mutant et OGM qu'il soit.
Oui, franchement, qui oserait s'attaquer a lui, et prendre le risque de blesser son physique inestimable?
Outre cela, il avait surement déja vaguement entendu parler de la maladie de la Furie Noire, mais n'ayant jamais eut a en subir ses effets, il n'avait pas cherché a en savoir plus.
Même ayant subi un entrainement spécial, les coups portés par Grek étaient trop précis et surtout trop rapides pour que le jeune blond puisse répliquer, ou tout simplement les parer. Il encaissa les coups. Ca lui fesait bizarre, en général, au fond, c'était plutôt lui qui les donnait...

Dégagé de Grek, il resta quelques instant allongé sur le perron. Sa belle face en sang, il croisa ses bras sous sa tête et observa vaguement les quelques étoiles encore visibles.
OK, merde. il s'était bien fait latter. Il venait de se rapeller qu'ils étaient pas manchots non plus, et même tueurs d'élites.
Il soupira silencieuseument un instant. Il avait encore un petit peu de chemin a faire avant d'égaler les deux hommes qui se battait sauvagement a quelques mètres d'eux. Il ferma les yeux et se releva prestement et avec toute la grace possible détenue par un noble entrainé (soit beaucoup).
Il se passa la main dans les cheveux; il se rendit compte (pas trop tôt mon pote -_-) qu'il avait le visage en sang. Il s'essuya avec un mouchoir propre miraculeuseument trouvé dans sa poche, mais le sang coulait toujours. Son sourire n'était plus présent depuis longtemps. Il paraissait plus vieux, tout d'un coup (mais toujours aussi beau évidemment). Il s'installa a coté de Cheb, assise sur le béton survécu les pieds dans la neige. Elle paraissait blasée et somme toute assez crevée. Pas choquée pour un sou, non. Juste totalement dépassée par les événements inattendus qui se succédaient les uns après les autres. Elle avait sorti une petite boite ronde et s'était roulée une clope en deux-deux. Elle n'accorda un regard a personne jusqu'au bout de son entreprise, lorsqu'elle retrouva enfin un vieux briquet dans ses poches. Elle tira une longue latte, les yeux dans le vague, et le passa ensuite a Lu. Il le prit sans un mot et imita la jeune fille.
Une idée commune leur traversa l'esprit: Premièrement, ils n'étaient pas au bout de leur surprise; deuxièmement ils se demandaient comment tout cela allait se terminer et s'ils avaient bien fait de quitter Tokyô...

La dernière idée appartenait particulièrement à Cheb, qui, passant la porte pour retrouver son fauteuil, se dit que le Tifre ressemblait franchement a un professeur de maternelle.

Rentrez en ordre, jeunes gens, ne faites point attention au grand méchant loup qui sommeille a quelques mètres de vous...
Elle avait repris sa cigarette a Lu en se levant et la finit les yeux en l'air dans son fauteuil.
Elle s'endormit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Mar 2 Jan - 6:29

C'était pas comme si une nouvelle baffe risquait d'abimer la machoîre d'Atsushi, et c'était pas non plus comme si de simples remontrances pouvaient encore le blesser dans son orgueil. Aussi se contenta-t-il d'encaisser les deux sans un mot. Il ne rattacha pas son garrot pour autant. A vrai dir, voir Lu se faire agresser par l'autre bourrin, ça avait quelque chose de suffisamment impressionnant pour oublier pas mal de trucs, et même qu'on est ent rain de se vider de son sang par un nombre impressionnant d'orifices divers et variés.

Le morceau de T-shirt ensanglanté noué par Cheb tomba sur le sol. Son ignoble bruit fut totalement couvert par les hurlements de Grek, et pourtant, ce fut le seul bruit qu'Atsushi entendit. C'était comme si la scène se passait au ralenti. Pas le moindre cri ne parvenait à ses oreilles. Seulement ce goutte-à-goutte ignoble, mélange de bave, de sang et de larmes qui perlaient sur les visages de chacun. Le jeune homme secoua la tête. Merde, même s'il est insupportable, c'est quand même ton pote qui est en train de se faire plumer. Alors même si c'est pas comme si tu faisais le poids, tu fais un truc, vieux ! Atsushi s'apprêta à lever le poing lorsque Grek se désintéressa d'un Lu aux joues peut-être trop creusées de poings pour entamer un combat contre le Tigre. Intéressant aussi, somme toute.

Et voilà qu'il commençait à jouer ses Lu... On observe. On glande rien, et à la snob, on lève le petit doigt pour personne. En même temps...
Atsushi releva le regard vers Lu. Putain, il avait un sacré rival, niveau orgueil ! Le blond se tapait déjà une clope, d'un air presque conquérant. Au moins il souriait plus. C'était déguelasse, il le savait, mais ça lui procurait un plaisir malsain. On l'avait écrasée à un Kikon.

Soudain, la silhouette longiligne de Kiba se posa sur le perron, entre Cheb et Lu. Il aurait pu continuer à regarder, Atsu, avec ses petits yeux de matteur. Mais bon. Fallait pas, il le savait. Lu Kiba, c'était le cercle à part... Le jeune homme hocha la tête et pénétra à nouveau dans l'usine. Et Kyôko qui roupillait toujours... Il sourit en regardant le visage paisible de la jeune fille. Vallait mieux qu'elle ait pas vu ça. Elle en avait déjà trop souffert, de l'humanité des hommes...

Atsushi s'affala dans un fauteuil à proximité du feu. Coin stratégique. Celui que Cheb avait délaissé au profit d'un cadavre grillé avec le Setsu. Tant mieux. Pourquoi ça devrait toujours être pour elle, le mieux placé ? Le jeune homme sortit de sa poche sa boite et se roula rapidement une cigarette. Le repos du guerrier, comme on dit. Pffff... Tout ce qu'il avait gagné, le guerrier, c'était de baver du sang sur le cul de sa clope. Raté, le guerrier. Maigre victoire.


Kiba se jeta auprès de Lu, dès que le Tigre parvint à maîtriser Grek. Quelle enflure. Merde, c'était pas comme si il représentait un quelconque autre danger que sur les plans psychologiques et tir à vue...

"Ca va ?"

Le jeune homme observa son ami. Ce type était extraordinaire. Entre ses ecchymoses et ses plaies, on percevait tout de même son impalpable beauté. Comme si elle se situait au dessus du domaine physique. C'était tout bonnement inhumain. Lu esquissa un sourire. Kiba l'étreignit comme un gosse. C'était un gosse. Un putain de gamin turbulent qui n'en faisiat qu'à sa tête. Il attrappa la cigarette des mains de Cheb, en aspira une longue bouffée et la lui remplata entre les doigts. Putain...


Atsushi écrasa sa cigarette sous sa semmelle. Quelle merde. Encore dormir. Il avait comme l'intuition que les rêves s'amélioreraient pas, étrangement. Tant pis. Le jeune homme ramena son bras contre son ventre et se cala. C'était chaud. Chaud... Chaud ? Il regarda son bras.

Putain ! Avec la chaleur du feu, les plaies qui s'étaient figées recommençaient à couler. Putain de Grek ! Bon, ok, c'était pas forcément un bon plan de se re-jeter sur lui. Déjà une fois, c'était pas forcément à faire, mais bon... S'il recommençait là, il était sûr de perdre sa machoîre inférieure. Ce serait badant : plus de bouffe, plus de baiser, plus de fumette. Merde, trois de ses quatre plus grands plaisirs. Galère, galère... Il avait des arguments convaincants, ce salaud...

Atsushi réagit au quart de tour, attrappant sur le dessus du sac de Cheb le reste de T-shirt loqueteux désigné maintenant comme pansement officiel. Il s'entortilla un rapide garrot, appliquant une neige sommairement propre sur les plaies. Puis, il termina par une sorte de bandage autour de ses bras, intercalant une couche de neige entre deux couches de tissu. Un simple chiffon mouillé d'eau froide sur le visage. Quelle horreur. Le retour de la momie. C'était décidé, il devenait Vert. Les OGMs, c'était définitivement pas son truc.

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 46
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Mar 2 Jan - 20:54

Shinga se dirigea vers Grek. Il semblait dormir. Est-ce qu'au réveil il serait toujours sous l'emprise de la Furie Noire ? Impossible à prévoir. Peu probable. Le Tigre s'accroupit et prit sur le sol un peu du sang de Grek qu'il fit couler dans ses plaies. Il espérait ne pas avoir besoin d'avoir recours trop souvent à cette méthode soin. A petite dose c'était sans danger. Mais si plusiurs membres du groupe devaient être atteints par la Furie, ils n'iraient surement pas loin. Les plaies de Grek étaient déjà presque toutes refermées, et seuls les trous dans ses vêtements confirmaient qu'il avait été criblé de balles une dizaine de minutes plus tôt.
L'accroissement de l'activité cellulaire était un signe de la fin de la Furie Noire. Shinga détacha Grek qui s'écroula sur le sol, et le tira jusqu'à un fauteuil.

"Dors bien camarade."


"Tiger..."

Le Tigre tourna la tête vers le chasseur de primes. Waw, il ne s'attendait pas à ce qu'il soit éveillé si vite.

"Ils... me... haïssent... hein ?"

"J'en ai peur oui."

"... rh... Je... les... comprends... au fond... Tu dois... me haïr aussi... pas vrai ?"

"Non. Je sais ce que tu as vécu. Je te comprends."


"Je vais partir... Tiger..."


"Arrête tes conneries. Tu crois que je peux les protéger seul ? Tu crois qu'Atsushi est prêt ? Tu crois que Lu est assez entraîné ? Quand tu les as attaqué ils n'ont même pas eu le temps de réagir. Et la plupart de nos adversaires sont plus forts que toi. J'ai besoin de toi. Me laisse pas tomber."

Soudain un bruit de pas se fit entendre sur la tuyauterie. De la poussière de rouille tomba devant les deux hommes. Le Tigre dégaina et tira. Sa balle perfora un tuyau et un homme en uniforme gris armé tomba. Shinga se rua sur lui et le mit en joue

"Qui es-tu ?"

"Genjuro Kizagami... Onzième Force de Frappe des Egouts... monsieur... J'ai un message pour vous..."


"Un message ? Je sais même pas pour qui tu bosses."

"Les Forces de Frappe sont sorties des Egouts de Tokyo monsieur. On m'a envoyé vous avertir que le Président compte vous attendre à Kumai-Seta. Les Forces de Frappe sont déjà en poste, on a pris le contrôle de la ville, et on va attendre le Président là bas, on compte poser une bombe pour se débarasser du train de gardes du corps, puis abattre le Président, on a un tireur d'élite, mais... Enfin... On est tous conscients qu'on va probablement y rester mais... On va faire notre maximum... Pour vous aider... Monsieur... Le Président doit mourir et... On fera tout pour ça."


"Et toi dans tout ça ? Tu deviens quoi maintenant que t'as délivré ton message ?"

"Ben... Je vais à Kumai-Seta... En priant pour qu'il y ait des survivants..."


"Et tu y vas tout seul ?"


"Ben... Oui..."

"Tu sais te battre ?"

"Hé ! Quand même... Je trimballe pas tout ça pour rien... Ca fait dix ans que je m'entraîne chaque jour à combattre un adversaire supérieur techniquement."


"Alors tu viens avec nous. Bienvenue Genjuro Kizagami."

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Sam 6 Jan - 0:01

Si Atsushi ne s'était pas mystérieusement transformé en loir momifié, il se serait sûrement levé pour pourrir :
1° le nouvel arrivant
2° le Tigre et ses propositions débiles
3° Grek parce que putain qu'est-ce qu'il aimait pas ce type.

Mais voilà. Atsushi dormait, le fait était là. Et pis bien, cette fois. Tranquilement chauffé par les flammes, bien enfumé. Cool, quoi.


Kiba repris la cigarette des doigts de Cheb.

"Skuze moi..."


Les joues du jeune homme se teintèrent très légèrement de rouge.
Il rendit la cigarette à la jeune fille.

"Euh. En fait, si c'est pas abusé, je voudrais bien que tu me prête ta boite."

Il aurait pu se sentir gêné si ce n'était pas Lu qui avait fumé sa dernière cigarette. Mais du coup, ça lui évitait les remords.
Kiba attrappa la boite que lui tendait la jeune fille et commença à se rouler une cigarette. A peine eut-il fini son collage que Lu l'attrappa et l'alluma avec son propre Zippo. Kiba leva doucement les yeux au ciel et jeta un regard interrogatif à Cheb qui répondit par un hochement de tête au milieu d'un nuage de fumée.
Le dialogue de sourd continua ainsi jusqu'à la moitié de la cigarette de Kiba, qui se décida à rompre le silence.

"Vous pensez qu'on a bien fait ?"

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Chebaï
Adminator
avatar

Nombre de messages : 196
Age : 29
Localisation : Quand on m'cherche, on m'trouve !
Classe sociale : Orphelin des bas-fonds
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Sam 6 Jan - 20:34

Cheb avait regardé, affalé sur son siège avec la même position de départ, le nouvel arrivant. Elle trouvait le Tigre bien confiant, tiens. Bien sur, c'était un eraser d'élite, il pouvait crever a peu près qui il voulait, mais bon, elle trouvait ca un peu limite quand même. Déja, se faire rattraper si vite...Q'en savait-il, c'était peu être un infiltré? Grek avait un détécteur de mensonge dans la tête? Ah mais oui, c'est vrai, c'était bête, il se l'était abimé en se fightant avec le Tigre, ca eh bien zut alors !?

Elle tourna la tête pour regarder Kiba en face et lui passa sa boite, qu'elle avait rangé dans sa poche gauche (donc séance de contorsionnisme pour l'attraper sans devoir bouger du fauteuil, elle tenait à garder cette place, maintenant que le brun lui avait piqué la sienne), puis accepta la cigarette à trois que lui proposait Nii-san (si j'ai bien compris >.-). Elle resta silencieuse un instant, puis ferma les yeux. Elle fit le point (huW). Elle ne savait pas si ça l'aidait vraiment (XD, bref). Elle coula un regard froid a Kiba, même si cette rage n'était pas -au grand jamais- déstinée aux deux garçons.

-Si on a bien fait de quoi? De quitter l'Eglise? Alors qu'on arrivait à y survivre a peu près correctement, un peu plus que les autres en tout cas? Si on a bien fait de suivre ce type, parcequ'il nous a promis de nous "sauver" (la, elle s'était a moitié assise sur son fauteuil, le retour du torse hachikien, et fesait les crochets/guillemets avec ses majeurs et index), alors qu'avec ou sans lui on finira par crever, surement avant la majorité, mais avec juste un peu de baston en plus? Si on a bien fait de foutre notre vie en l'air encore un petit peu plus qu'elle ne l'était déja? Je ne sais pas Kiba, tu vois, je me pose même sérieuseument la question!!

Elle attrapa la clope des doigts de Kiba, sans pour autant l'arracher, lui signifiant ainsi que même si elle passait ses nerfs sur lui elle l'aimait bien quand même et qu'il fallait la pardonner, même si c'était une méchante fille, voila. Elle repris sa position, en travers du fauteuil, les yeux presque entre le plafond et le mur d'en face s'ils n'avaient étés dans le vague.
Elle ne se rendit pas compte qu'elle était en train de tirer une trop grande latte et qu'il y avait de grande chance qu'elle s'étouffe avec. Mais elle ne s'en rendait pas compte. Elle fulminait silencieuseument.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Dim 7 Jan - 2:54

Kiba haussa les sourcils et la laissa faire. Il était déjà majeur, lui. Et sa vie était sans aucune hésitation la plus paradisiaque du lot. Donc, il se tut. Rien à dire. C'était normal qu'elle s'énerve. Malgré son impulsivité, elle avait une facheuse tendance à l'introversion. Et fallait la laisser se plaindre quand elle osait le faire...

Heureusement que le Sushi roupillait.

Kiba rehaussa les sourcils. Pas facile. Pas facile du tout de jouer les grands frères quand on est enfant unique. Pas facile. Pas facile du tout de jouer les miséreux quand on pourrait se dorer la pilule aux frais de la princesse. Pas facile. Pas facile du tout de comprendre quand on est aussi différent. Pas facile. Pas facile du tout d'assumer ce rôle, avec ces gens. Pas facile. Pas facile du tout de reconnaître son attachement quand on a renié sa propre famille.

D'un certain côté, sa vie n'avait pas non plus était toute rose. Moins dur au niveau physique, sans aucun doute, mais psychologiquement assez éprouvante. Lu devait comprendre ce genre d'approche... Kiba récupéra la cigarette. Il tira une grande latte et rendit la clope à Cheb en souriant.

"Tire pas trop, petite soeur, tu vas t'étouffer..."

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Chebaï
Adminator
avatar

Nombre de messages : 196
Age : 29
Localisation : Quand on m'cherche, on m'trouve !
Classe sociale : Orphelin des bas-fonds
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Dim 7 Jan - 20:11

Trop tard, Cheb crachait déja la moitié de ses poumons, bien qu'essayant de faire le moins de bruit et de mouvement possible (vous voyez la facilité du genre...). Les larmes au yeux, dus a la cigarette, furent rapidement éffacées par un coup de manche rageur. Elle en voulait pas qu'on croit qu'elle pleurait sur la vie, elle en avait pas le droit, n'est-ce pas, et puis ce n'était pas le cas ! Quoique...
Elle récupera la cigarette du Grand frère et sourit. Etonnament, ca fesait toujours du bien d'être appelée petite soeur, même si elle n'avait jamais eu de vrai grand frère. On se sentait protégée, comme si quelqu'un d'immensément fort veillait sur vous... Elle secoua la tête, ce qui en fit qu'accentuer le mal de crane qui avait patiemment attendu, tapi dans sa tête. Elle commencait à penser n'importe quoi.

Quelqu'un d'immensèment fort, veillant sur vous avec attention et amour? Faut pas réver, ma vieille, tu sais bien que ça existe pas, on est tous dans la merde...

Son secouage de tête devint dodelinant et elle finit par s'endormir d'un coup. L'endurance physique un peu démolie, ça pouvait aller, mais combiné à l'endurance morale réduite a néant par les événements, ca fesait un peu beaucoup. Son corps se détendit peu a peu et ses doigts se désserrèrent autour de la cigarette.

Lu se rapprocha de Kiba et appuya sa tête contre son épaule. Oui, il connaissait ça lui aussi...L'insuffisance matérielle n'existait pas dans son vocabulaire, mais l'absence d'amour, il l'avait vite sentie...Son père n'était jamis présent, ou si peu, revenant quelque jours après d'importantes réunions, n'ayant de parole que pour sa femme, et pour l'ainé de la famille...Et sa mère n'était qu'une idiote passant son temps a se pouponer et a se pavaner aux réceptions chics. Il n'avait jamais supporté ça. Il n'avait jamais compris ce qu'était l"'affection".
Sauf un peu plus tard, mais cela était une autre histoire qui ne lui passait pas a la tête en cet instant.

-Hum hum...je me demande ce que ca va donner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Lun 8 Jan - 12:28

Si on ne connaissait pas Lu, on pouvait sûrement le prendre pour une de ces "brutes", à leur manière, incapables d'amour et d'établir des relations stables avec les gens. Cependant, ce n'était pas par choix.

Kiba regarda Lu en coin. S'il s'endormait là, il allait se bousiller le cou. Il sourit.

"Je crois qu'on en est tous à se demander ce que ça va donner... Et je crois qu'on en est tous à prier pour que le résultat final soit pas trop rouge de notre côté..."

Le jeune homme suivit des yeux un des tuyaux. Son épaule lui faisait moins mal qu'avant. Elle ne saignait plus, et le garrot de Cheb était, somme toute, plutôt efficace. Ils ne valaient pas ceux de Kyôko (qui avait passé la moitié de sa vie à s'en fabriquer avec dieu seul sait quoi pour empêcher ses nombreuses plaies de saigner...), mais elle avait régi au quart de tour. Plus et ils risquaient vraiment la mort.
Le sang de Grek se répandait dans ses veines. On peut pas dire que l'idée l'enchantait aprticulièrement, mais il y aviat peu de chances qu'il se transforme en furie sanguinaire à cause de trois gougouttes. Il était plutôt confiant.
C'était bizarre, d'ailleurs. Il avait du mal à faire confiance aux gens, normalement, Kiba. C'était plutôt un méfiant par nature. Mais il se doutait que le Tigre n'était pas là pour jouer avec leur vie. C'était instinctif.
Son instinct ne valait peut-être pas celui d'Atsushi, mais il faisait aussi (bien que moins, restons sérieux...) confiance à Grek.

Trop court, le tuyau. Il devrai exister des tuyaux hyper longs, pour qu'on puisse les suivre des yeux pendant qu'on réfléchit. Il avait beaucoup à réfléchir, il lui fallait un long tuyau.
Le jeune homme en repéra un autre, plus long, qui serpentait tout autour du plafond. Il fixa son regard sur une des extrémités et commença à le longer, en suviant tout autant les méandres de son esprit.

"Ouais... Je me demande ce que ça va donner..."

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Chebaï
Adminator
avatar

Nombre de messages : 196
Age : 29
Localisation : Quand on m'cherche, on m'trouve !
Classe sociale : Orphelin des bas-fonds
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Lun 8 Jan - 12:56

Oh, Lu était certainement une brute dans un domaine ou un autre, même si cela paraissait assez invraisemblable, mais il ne le connaissait pas (le domaine).

-Pas trop rouge? Regarde...c'est, c'était la première journée. On s'est tous fait avoir comme des bleus. Le ton de sa voix devint plus dur, moins luesque, d'une colère froide. Même moi. On ne sait pas ou il nous emmène. La Chine, c'est vaste, et même avant, il nous reste le Japon à traverser...Bien sur que le sang va couler...Soyons réalistes..

Il fit une arabesque de la main et se redressa, restant quand même à coté de Ki-kun.

-Mais bon, on ne sait jamais... Le sourire luesque repris ses droits sur l'apathie ancienne, et s'étala sur le visage du jeune blond. Il se passa la main sur le visage et ferma les yeux. Tout changeait, et l'adaptation lui fesait parfois défault.

On venait de casser ses jouets.

Il savait que ça allait changer beaucoup de chose, et même en y pensant sérieuseument il ne savait si c'était bien. Il prit une longue brindille sèche qui trainait miraculeuseument sur le sol , s'approcha du feu et plongea la pointe dedans. il attendit que le bout rougeoie et la ressortit. Il se perdit dans la comtenplation de la langue de feu qui dévorait peu à peu le bois.


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Lun 8 Jan - 13:09

Kiba regarda Lu qui jouait avec le feu.
Ils avaient tous joué avec le feu. Normal qu'ils se brûlent les doigts.

"C'est clair qu'on va avoir du mal, qu'on va y laisser des plumes et qu'on risque... d'avoir de sérieux problèmes."


Le jeune homme ne pouvait pas se résoudre à énoncer à haute-voix une sentence de mort pour ses amis. Non. C'était pas fourni dans le forfait Nii-San.

"Mais il va juste falloir qu'on évite les victimes..."

Kiba soupira et quitta son tuyau des yeux. Dommage. Il était bien. Il était long. Il était tortueux. Ca allait bien au point de la journée... Soupir.
Le jeune homme se leva et attrappa un pan de couverture qui traîanit sur un fauteuil. Il le posa sur Cheb. Il écouta un instant sa respiration, celle d'Atsushi et de Kyôko, qui s'entremêlaient au crépitement du feu.
Ils s'étaient foutus dans une belle merde.

Il retourna s'asseoir. Lu avait les doigts assez brûlés. Falalit pas le laisser se consumer, celui-là. Kiba souffla sur la tige de Lu. La petite flamme se rapprochait dangereusement de ses doigts.

"Arrête. Joue pas avec le feu, petit frère. C'est pas comme ça, la vie..."

Kiba soupira.
C'était éprouvant de devoir les surveiller. Mais dès qu'il relâchait l'attention... Il s'en voulait d'avoir laissé les filles, il s'en voulait d'avoir laisser Atsushi, d'autant plus que ça lui avait coûté une épaule, et surotut, il s'en voulait d'avoir laissé Lu.

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 46
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Lun 8 Jan - 21:50

[bon les filles, désolé mais on avance un peu. Donc, ils finirent tous par s'endormir paisiblement, la nuit passe, et là c'est le matin.]

Le Tigre se pencha vers Kiba et lui secoua l'épaule. Le jeune homme ouvrit les yeux assez péniblement. La nuit avait été plutôt éprouvante, surtout au début.

"Réveille tes frères et soeurs grand frère. Il faut pas qu'on traîne."

Kiba eut le temps de voir Grek, qui saignait un peu, ce qui était improbable vu qu'il était complètement guéri hier soir. Il traînait un cadavre, un type en costume, avec un fusil à pompe à la place du bras gauche et un trou circulaire en plein milieu du front. Le type qui les avait rejoint quelques heures auparavant n'était plus là.

Puis tandis que Kiba se levait, il vit Grek s'approcher d'une marmite qui reposait sur le feu sur un petit support en pierres et touiller dedans avec des yeux pleins d'appétit. Le Tigre était debout contre la porte et fumait une clope.

Grek prit la première assiette de la pile, la remplit d'une sorte de crème, qu'il cuisait dans la marmite et dégageait une succulente odeur très vanillée, et la tendit à Lu, sans dire un mot.

Le Tigre se pencha vers Atsushi et lui chuchota à l'oreille.

"Il ne se souvient pas de ce qui c'est passé hier soir. Evitez de lui en parler. S'il l'apprend il risque de partir. Et s'il part, alors là, crois moi on aura toutes les chances de mourir. Tous autant qu'on est."


Grek continua la distribution, et seul le Tigre et Kiba mangèrent ce qu'il avait préparé sans méfiance.

"Super bien fournies leurs cuisines." fit le chasseur de primes entre deux bouchées.

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Jeu 11 Jan - 19:22

A vrai dire, ce n'était pas qu'Atsushi mangeait avec méfiance, c'est qu'il ne mangeait pas du tout. Il porta la gamelle à son nez et renifla (avec méfiance, là, par contre).

"Juste une question... Comment tu fais pour faire un truc qui sente comme ça et qui ressemble à du pus ? T'as mis quoi, là-dedans ?"

Atsushi leva un sourcil et trempa vaguement le bout du doigt dans la potée.

Kiba s'approcha de lui, la bouche pleine de la mixture, somme toute plutôt bonne. Il avait un sourire à la Lu, assez déstabilisant sur lui. Il plongea sa cuillère dans la purée d'Atsushi, lui pinca le nez et lui enfourna dans la bouche.
Le garçon étouffa un beurk et goba le mélange. Il mima un haut-le-coeur. Lui, il s'en souvenait, de la soirée. Et décréter d'office que ce que ce type faisait était génial, c'était pas trop son genre. Alors, malgré la faim qui le taraudait, et le bon goût du cuistot (ça changeait des takoyakis de Lu...), il reposa son assiette.

"Pas trop faim, moi..."

Il se roula une cigarette et l'alluma.

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Chebaï
Adminator
avatar

Nombre de messages : 196
Age : 29
Localisation : Quand on m'cherche, on m'trouve !
Classe sociale : Orphelin des bas-fonds
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Jeu 11 Jan - 22:40

Comme prévu, Cheb regarda avec méfiance le contenu de l'assiette. Elle partageait le point de vue d'Atsushi, même si au grand jamais elle n'oserait avouer avoir quelque chose de commun avec lui (même si ca ne manquait pas). Cependant, la faim la tenaillait, et si Kiba en mangeait, c'est que ca devait pas être composé de cyanure...
Lu fixa lui aussi le met avec une moue désabusée. Il trempa sa fourchette dedans et regarda le mélange déscendre peu a peu le fer et replonger dans son univers d'origine.

Cheb regarda avec envie le brun qui s'en tirait une. Raah, c'est pas que Kiba avait fini sa boite, mais bon, déja qu'a l'origine il en restait déja plus beaucoup... Mais comme déja énnoncé plus haut, il était HORS DE QUESTION qu'elle s'abaisse a lui demander une latte, et ENCORE MOINS du tabac.
Plutôt crever.
Elle finit son assiette les sourvils froncés. Elle aussi, elle n'avait pas oubliés tout les événements de la veille, et les coupures propres mais courantes (étonnament propres et lisses, d'ailleurs...mais c'est un Setsu, ne l'oubliez pas XD) sur le visage fin de Lu le lui rapellait sans cesse. Elle posa son assiette par terre, un peu n'importe ou, se leva et prit son snow. Elle fit un tour de table. Apparement, tout le monde avait fini. Le dos droit, son snow dans la main, elle demanda d'une voix forte.

-Bon? Est c'est quoi le planning, pour aujourd'hui?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 46
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Ven 12 Jan - 0:14

"Il faut qu'on avance. On doit ête à Kumai Seta le plus vite possible. En plus on à reçu de la visite cette nuit. On ne peut pas rester là. Et on va espérer que les Forces de Frappe des Egouts s'en sortent mieux à Kumai Seta que leur représentant ici. Parce que sinon on va avoir un comité d'accueil pas très accueillant là bas..."

Grek regarda le visage de Lu. Il connaissait l'amnésie caractéristique de la Furie Noire et en plus lui n'avait pas la moindre coupure alors qu'il aurait du lui en rester un peu. Il remarqua également qu'Atsushi n'était pas en forme, et surtout il vit les regards haineux que tous sauf Kiba et Kyoko lui lançaient.
Mais il n'avait pas le temps de leur expliquer ou quoi que ce soit. Il fallait partir. Entre les chasseurs de primes et les adversaires qui les attendraient sans doute à Kumai Seta, ils ne pouvaient pas se permettre de perdre du temps. Il se rapprocha du Tigre.

"Je suis inquiet. Je ne pense pas que le Président se déplacera en personne."


"Moi non plus. Je miserais plutôt sur des Fils des Astres. Et si tous les Rats d'Egout sont aussi doués que Genjuro..."


"Ouais. Tu as une idée de qui ils vont envoyer ?"

"Facile. Un seul ça n'aurait pas suffit. Ils ne m'enverront pas le Serpent si tôt. Et les deux seuls qui travaillent ensemble c'est le Buffle et le Lapin."

"Tu peux les prendres tous les deux ?"

"Je vais avoir besoin d'aide. Mais je pense qu'on devrait s'en sortir. S'ils n'ont pas trop de soldats avec eux..."

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Sam 13 Jan - 15:54

"Le Lapin, c'est pas une nabote ?" demanda Atsushi entre deux bouffées.

Pas aml de rumeurs circulaient dans les bas-fonds sur les Fils des Astres. Souvent fausses d'ailleurs. Dès qu'une famile perdait un enfant, elle prétendait à qui voulait l'entendre que le gouvernement allait en faire un Fils des Astres. Certains vieillards racontaient leur pseudo-passé de tueurs gouvernementaux... Mais on arrivait quand même à saisir certaines informations plutôt justes. Cependant, n'importe quelles occasions étaient bonnes pour se les faire confirmer. Et cotoyer un Fils des Astres fugitif semblait assez bien choisi.

"Et le Buffle, c'est un mastodonte..."

En réalité, ça ne lui semblait pas capital de le savoir sur l'instant, mais s'ils rentraient vivants, ils pourraient se faire du pognon en fournissant des informations de premier plan. Genre "description physique pour 1000 yens, récit de la mort pour 5000". Héhé.

Atsushi sourit et écrasa son moignon de clope sous sa semelle.
Trop faim. Tant pis.
Il récupéra son assiette et commença à manger d'un air suscpicieux.

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Chebaï
Adminator
avatar

Nombre de messages : 196
Age : 29
Localisation : Quand on m'cherche, on m'trouve !
Classe sociale : Orphelin des bas-fonds
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Dim 14 Jan - 19:17

Cheb approuva vaguement d'un signe de tête aux dires tellement perspicaces d'Atsushi.
Etonnant, tout de même, quand les organisations secrètes finissent par être autant connues, et surtout par faire filtrer autant d'informations...A croire qu'ils le fesaient presque exprès.

Elle finit par se rassoir dans le fauteuil. C'était bien beau de vouloir partir le plus vite possible, mais elle se rendait peu a peu compte qu'elle avait un peu surestimé ses capacités...De plus, elle n'avait pas oublié non plus son rève. Enfin, si...
Elle se rapellait juste qu'elle y avait eu peur, que quelque chose la poursuivait. Puis, un gros blanc, et elle se retrouvait face a...
Et la, elle ne savait plus. Elle n'arrivait pas a se rapeller la suite. Elle s'était juste réveillée, et puis voila. N'empèche que ça l'avait bien fatiguée.
Elle essaya d'effectuer un plan mental du reste du chemin qu'ils leur faudrait encore parcourir.
...
Elle n'essaya pas très longtemps.

Elle regarda avec amusement Atsushi céder a la faim. Elle laissa échapper un petit rire ironique.

-Alors? Comment on se sent après avoir vaincu sa peur du petit déjeuner, Sushi?

[oui, je sais, je sais, mais un livre, même approprié, ca fit pas tout! >.< gomen nasaï]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Lun 15 Jan - 1:16

"Ecoute, plutôt pas mal... J'aurai sûrement plus eu de difficultés si c'était toi qui faisait la pitance..." répliqua Atsushi sur le ton de la conversation,e n enfournant dans son gosier une grande cuillère de crème blanchâtre.

[Quel post naze... J'en suis désolée... Il est onze heures et quart, on est dimanche soir et il faut que je me couche... Je voulai juste qu'Atsushi se comporte en Atsushi avant qu'un autre post de dialogue ne coupe court à mes élans de répartie...]

[Au fait... tu fais des progrès, Cheby ^^]

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Chebaï
Adminator
avatar

Nombre de messages : 196
Age : 29
Localisation : Quand on m'cherche, on m'trouve !
Classe sociale : Orphelin des bas-fonds
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Lun 15 Jan - 16:29

-Hum, c'est vrai qu'il aurait alors fallu que tu avoues que je fait très bien la cuisine, ça t'aurais fait tellement de mal...

(le truc c'est que c'est -presque- vrai).

Toujours sur le ton de la conversation, évidemment. Tout en répliquant, elle observait longuement et attentivement les attaches de son snow pour voir si tout allait bien.
Il fallait bien retrouver ses marques, non? La guerre permanente avec Atsushi était une manière de reprendre ses habitudes, d'avoir toujours une amarre ou qu'ils soient.

Et puis, il ne fallait surtout pas rouiller...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'étau se resserre   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'étau se resserre
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Any Snow Numbers :: Partie RPG :: Le Japon :: Les frontières de la ville :: Frontière Ouest-
Sauter vers: