Chroniques de la neige et du sang
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'étau se resserre

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 45
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: L'étau se resserre   Lun 6 Nov - 22:35

Les trois sinistres silhouettes des Traqueurs passèrent sur les cadavres des miliciens qui gardaient la porte ouest. Derrière l'imposant mur d'enceinte de Tokyo, qu'aucun n'avait jamais franchi, se trouvait une longue pente, qui s'étirait jusque bien loin en contrebas, au bout de laquelle se trouvait une forêt. Outre des traces de pas et de snowboard, la piste était confirmée par les carcasses fumantes de trois monstres de métal, dans lesquels se trouvaient les restes carbonisés des hommes qu'ils contenaient. Ces tueurs étaient vraiment performants... Pas assez pour échapper à la Traque. Seul deux d'entre eux savaient tirer, les Traqueurs étaient trois. Ils amorcèrent la décente avec un sourire sadique. Le Tigre et ses petits accolytes ne seraient bientôt plus qu'un joyeux souvenir, et huit têtes pour leur tableau de chasse...

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 45
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Mar 7 Nov - 22:18

Ainsi le Chien avait failli... Peu importait, il était seul. La Traque Noire massacrerait sans peine le Tigre et le ramassis de gamins duquel il avait cru bon de s'entourer. Les traces de pas étaient encore jeunes. Le groupe n'allait pas vite... Idiots. Ils prenaient leur temps, revenaient en arrière, se couchaient dans la neige... Ignoraient-ils donc qu'ils étaient suivis ? La lisière de la forêt... Ils étaient là-bas... Ils étaient en vue... Les Traqueurs avançaient silencieusement, ils ne les avaient pas repérés. Le Maître Noir eut un sourire carnassier en dévoilant ses armes sans bruit... et l'un de ses accolytes marcha sur une branche sèche. Huit visages se retournèrent de concert. Dans une seconde des gens seraient morts...

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Mer 8 Nov - 20:33

Huit visages et un flingue se retournèrent. Effectivement, Atsushi, par reflexe, avait brandi devant lui sa dernière acquisition. D'un coup d'oeil rapide, il analysa la situation. Trois types, plutôt louches (sans déc !) et d'apparence assez... dissuadantes. Il enfonça la gâchette, "à l'instinct", comme disait le Tigre.

Le premier Traqueur, celui du milieu, eut le réflexe de bouger. Celui de droite fut touché à la hanche. 'Tain, ils étaient grands, ces gorilles.
Soudain, un sifflement retentit à l'oeille d'Atsushi, puis de Cheb, de Kyôko et de Lu. Le jeune homme se retourna en un instant et aperçut dans l'arbre un shuriken planté profondément dans l'écorce. Il releva le flingue et tira à nouveau. Trois coups.

Le sang coulait dans la neige autour des Traqueurs, la sueur coulait sur le front d'Atsushi. Tuer quelqu'un. Le sang bourdonnait à ses oreilles. Il rebaissa l'arme et jeta un regard nerveux derrière lui. Il entendit une détonnation, puis une autre... Il ne voulait plus les compter. Il sentait le souffle des shurikens autour de lui et se epnchait vaguement pour les éviter. Il avait la vue trouble. Il ne voulait plus savoir si les Traqueurs étaient morts. Il ne voulait pas savoir s'il en avait tué un. Il comprennait Bing Xue. Il porta la main à son front, il se sentait migrainneux. Du sang, tout ce sang...

Un shuriken se ficha dans son bras. Il ne broncha pas. Il ne réagit même pas. Il ne le retira pas de son bras. Il se crispa et contracta son corps entier. Le liquide chaud coulait contre son avant-bras. Rien à faire, merde. Il avait tué.

Ca servait à quoi ? Il avait pas le droit de se plaindre, il venait de prendre la vie. Il y en avait sûrement des plus précieuses, mais merde, si ça se trouve, ils voulaient rien de mal... Même s'il y avait relativement peu de chances que leurs intentions aient été spécialement pacifistes...

Soudain, il eut le souffle coupé. Il pissait le sang ! Il porta sa main à son bras et vit l'hémoglobine qui coulait autour de lui depuis tout à l'heure. Combien de temps il avait déliré ? A l'aveuglette, il déchira un pan de T-shirt derrière lui et réalisa à peine à la couleur qu'il venait de tirer sur l'immense et informe T-shirt de Cheb. Il se fit un très rapide garrot avec et rebrandit son flingue devant lui.

Y'aurait pas mitraille si y'avait pas danger.

Il appuya sur la détente avec force.

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 45
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Mer 8 Nov - 20:53

A l'immense surprise du Tigre, Atsushi fut plus rapide à tirer que lui et Grek. Moins précis aussi. Il blessa un des Traqueurs à la hanche. Les tirs commencèrent à crépiter. Le gosse tira encore trois fois. Ses balles fusèrent. Deux n'atteindraient jamais leurs cibles. Le troisième avait ses chances. Non. Trop bas. Un tout petit peu trop bas. Shinga tira dans la balle d'Atsushi pour rectifier sa trajectoire, et le Maître de la Traque s'effondra, une balles dans le coeur. Deux étoiles de lancer volaient vers sa gorge. Il ne pourrait pas les abattre les deux. Il tira sur la plus proche. La deuxième allait frapper non pas sa gorge, mais celle d'Atsushi qui ne bougeait plus. Grek bondit. Le petit disque de métal se ficha dans son torse. Et ses tirs fusèrent. Plus de vingt balles perforèrent le Traqueur qui l'avait blessé. Une seule traversa le front du dernier. Un des shurikens avait aterri dans le bras d'Atsushi, mais sa blessure n'était pas grave. La Traque Noire n'existait plus. Et la blessure de Grek était presque mortelle. Mais cette fois ils n'allaient pas pouvoir attendre qu'il se rétablisse. Tous soufflèrent un instant, et Atsushi arracha le T-shirt de sa copine. Grek eut un petit rire et tendit une des épaisseurs de tissus noirs et rêches qu'il portait sur le dos à Cheb. Déjà qu'elle devait se les geler un peu en T-shirt, alors torse nu...
Shinga fouilla sommairement le corps du Maître de la Traque, en évitant soigneusement le bloc d'ambre où était enchâssé son oeil. L'avis de recherche qu'il y trouva lui confirma ses doutes : ils n'étaient même pas mandatés, juste motivés.
Ils allaient en chier.

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Mer 8 Nov - 21:27

Fini. C'était fini. C'était mort.

Trois cadavres jonchaient le sol enneigé, baignant dans une marre de sang.

C'était choquant, de se dire qu'il était peut-être responsable d'un des cadavres. Il écarquilla les yeux. Il voulait pas spécialement savoir si c'était lui. Il baissa les yeux, puis un instant plus tard les releva.

Hé, merde, il voulait pas spécialement l'avoir raté comme une andouille !
Ca aurait même pu être plus dérangeant... Mais bon, fallait pas non plus relever trop l'exploit.

Le jeune homme reporta son attention sur son garrot un peu approximatif. Hey, cette couleur, cette odeur...
Le rouge gagna les joues du garçons qui se retourna rapidement.

Cheb ! Et merde ! Encore un coup brillant ! Mais bon... Joli soutif... (bon choix de lingerie cette petite ^^, comme quoi, les Taudis, c'est mieux qu'Aubade XD -petite note : c'est sous la torture du Tigre que j'ai écris cett phrase, mais le répétez-pas, j'ai pas le droit de le dire ! lol! => en fait, c'est juste pour emmerder Cheb qui veut pas de clopes... concluons ce débat ² que nous pourrons éventuellement pourusivre dans le flood. et que pensez-vous de cette théorie freudienne qui...? ok j'arrête-).

Enfin bref. Toujours était-il que Atsushi avait du mal à regarder Cheb dans les yeux... (allons, pas pour ça ! =^^=)

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Kyôko
Medium Density Fiberboard
avatar

Nombre de messages : 41
Age : 27
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Ven 10 Nov - 23:00

Kyôko était encore paralysée par la peur et la surprise produite par les Traqueurs .Aprés s'être remise de cela , elle remarqua la grande gaffe de son meilleur ami et ne put s'empêcher d'hurler de rire (pas gentil , Kyôko ! pas bien !) en disant quand elle le pouvait :
" Désolée , c'est ...nerveux...j'y peux rien...mais c'est trop drôle ...Désolée....!"

Elle continuait comme ça jusqu'à ce qu'elle se reprenne en main ...! Quand elle réussit à calmer sa "joie nerveuse" , elle se jeta sur Cheb et l'enroula dans son écharpe qui était suffisamment grande pour la couvrir un minimum vital .Puis elle recommença à rire et grondant gentil'ment Atsu :
"Mais c'n'est pô bian ! Ca s'fait pô de faire c'genre d'choses à une jeun'fille innocente !!!C'est pô gentil !!"

Et continua à rire...Puis remarqua ue son pote venait de ne pas réagir...
Il avait totalement indifférent et non-réactif à sa provocation...Elle se mit à réfléchir sur sa (non-)réaction...mais n'arrivait pas à savoir ce qu'il se passait dans la tête d'Atsu , et se dit qu'elle prendrait bien des cours pour pouvoir lire dans les pensées de ses amis quand ils n'allaient pas bien.
Aprés cette mini réflexion (trop réfléchir tue le cerveau ! geek(du moins...pour Kyôko )

Puis la jeune fille retourna voir la jeune fille qui avait été de force retrouvée à moitié nue
"Ca ira ?...euh...j'po...ah...mince...j'peux pas...j'ai rien d'autres que ma super n'écharpe à te passer...Désolée..."

(Voila !!^^ j'ai posté Very Happy"C'est bian Kyôko , gentiiiiiil (j'ai même failli laisser deux fois ce post...Qu'elle tete en l'air...digne de rejoindre les arts apps !!! Very Happy )


Dernière édition par le Ven 10 Nov - 23:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chebaï
Adminator
avatar

Nombre de messages : 196
Age : 29
Localisation : Quand on m'cherche, on m'trouve !
Classe sociale : Orphelin des bas-fonds
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Sam 11 Nov - 19:54

Cheb jeta un regard torve a Grek. C'est bon, pas la peine de lui faire la liste de toutes les facons de tuer...Elle ne répondit pas, s'arrétant et regardant en arrière pour voir ou se trouvaient les autres. Lu en tête, Kyôko et Kiba arrivèrent, s'arrétant a peine plus loin que la jeune fille et Grek (mais pourquoi, pourquoi n'est-il pas vieux? T.T).


Lu fit un petit dérapage joliment controlé près d'un arbre(euh, c'est vrai qu'ils sont descendus de leur snows...) et s'adossa sur son tronc, attendant la suite des événements. Il commencait a se demander sérieusement comment ca allait évoluer. Oui, ok, ils étaient censés aller en Chine, mais si a peine partis ils se fesaient attaquer de tout les cotés en un labs de temps aussi réduit, ils n'allaient pas faire long feu...Deux tireurs professionnels, deux demis autres...ni Ki-kun, ni Kyôko, ni Cheb n'avait jamais touché ne serait ce qu'une seule fois a un flingue...seul lui et Atsushi, du coté des minis squatteurs (comment? Vous voyez pas la référence aux minikeums? Incultes!).
Oui, vraiment pas long feu.
Il allait devoir avoir une petite conversation avec le Tigre.

Il entendit facilement la branche casser et releva la tête. Bon, puisqu'il n'avait pas de flingue, ni d'armes, ni quoi que ce soit, autant regarder ce qui allait se passer...Il secoua la tête et sourit. Une excitation l'envahit. Il sentait monter l'adrénaline, et aurait bien voulu un flingue, lui aussi, pour s'amuser. Grek avait tord. Lui, tuer, ca l'amusait.
...fffFFUIT
Il évita facilement le shuriken lancé par un de ces mecs déguisés façon Klux Klux Klan (c'est bien ca?) repeinturluré en noir, qui finit sa course la ou se trouvait sa tête quelque secondes plus tôt (je parle du shuriken). Bien bien bien, regardons ce qu'allait faire les autres...A sa grande surprise aussi, il regarda Sushi réagir en premier. Tiens? Etrange...Il semblait doué, peut être plus que lui...qui avait pourtant pris bon nombre de cours de tirs, et qui avaient souvent éxércé ses talents dans les bas-fonds.
*Décidemment, la chance me sourit en ce moment...peut être un présage...*


Cheb regarda d'ou venait ce bruit.
...
Merde, encore des tueurs...Ils allaient passer leurs vies a les avoir aux trousses ou quoi? Elle évita de justesse un shuriken en se contorsionnant (imaginez le SD facon FMA) et marmonna. Bon, et bien, qu'est ce qu'il attendait, le Tigre, pour les buter? C'était son role, non?
Hein? Elle haussa un sourcil. Décidemment, Sushi prenait du grade en ce moment...le voila qui prenait des initiatives bien risquées...s'il devenait tueur, lui aussi...
Ses réflexions s'arrétèrent la. Elle recula un peu et regarda ce qui se passait, sans que les informations parviennent vraiment a son cerveau. Alors c'était donc comme ça...que les gens mourraient...Elle secoua la tête. Hé! pas le temps de philosopher! Tu veux rester en vie, alors fait attention a ce qui t'entoure, imbécile! Elle observa mieux les gestes de tout le monde. Fallait bien qu'elle apprenne a se défendre, elle aussi...les bagarres pour les squtts, c'était pas la même chose...(toute facon elle gagnait presque jamais).

Elle regarda le sang couler sur Atsushi. Merde, non!! Pas déja!! (elle le voit de dos, elle pense qu'il se l'est pris en pleine poitrine).
Elle vit quand il ramena sa main en arrière que ce n'était que sur son bras. Bon, ca allait, alo...
...
Elle baissa les yeux et regarda son tee-shirt en lambeau, plus qu'il ne l'était déja. Elle rougit furieusement et croisa les bras pour cacher sa poitrine a nu (enfin, non, il y avait toujours l'eau bad...ou le taux dit...haha)

Enfin, en bref, Atsushi put ressentir a ce moment la toutes les puissances négtives des ondes négatives de l'enfer de la suite de satan puissance 26 au carré foix trois.
Elle ne fit pas attention a Grek qui lui tendait on ne sait quoi et envoya un regard foudroyant a Sushi et d'ailleurs un éclair (pas au fermeture ni nutella) tomba du ciel et le foudroya et ses cendres hérétiques se dispérsèrent au vent et finir par s'empéguer dans le sang frais des kluxkluxklanstianistes.

Non, ca s'était juste pour triper. Elle foudroya Atsushi du regard, les joues en feu. Il le fesait exprès, ou quoi?
Elle laissa Kyôko l'enrouler dans son écharpe (d'ailleurs, elle aurait bien voulu écharper son futur chéri), ce qui libéra les bras de la jeune fille. Elle donna un grand coup de pied dans la neige, envoyant ainsi une miriade de lames de glaces sur le jeune homme, autant que sur sa plaie béante (je ne parle pas de son cerveau, ne confondez pas...)

-Bon Dieu, mais t'est vraiment un crétin, ou quoi?

Notez qu'elle n'a pas dit directement "t'est qu'un crétin", ce qui montre qu'elle a encore l'espoir (rapidement décu, je vous l'accorde) de voir qu'il n'est pas irrécupérable. Elle se détourna et enfila rapidement une veste relativement épaisse ((sortie de son sac)qu'elle avait volé un jour a une vieille dame riche voulant l'offrir a son petit fils...ralala tous des délinquants XD) sur son tee-shirt déchiré. Et en plus, voila qu'ils se moquait tous d'elle...Même Lu qui n'en pouvait plus, mourant de rire sur son arbre (hé bien, qu'il crève!).

Lu avait récupéré la chance; elle, se prenait toute la poisse du monde...



[désolée pour ce post vraiment pas super, mais chuis pas en état, alors vous z'avez qu'a vous débrouiller avec, bande de nazes (bad hachikô de retour, pour vous jouer un mauvais tour) XP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Sam 11 Nov - 20:10

Atsushi reprit vite le dessus sur ses réflexions rougissantes. A vrai dire, la mini-tempête ciblée l'y aida bien.

"Tu peux m'appeller Atsushi, même si c'est pour m'insulter après." lança t-il à la jeune fille.

Il ne put s'empêcher de jeter un coup d'oeil à la jeune fille qui se rhabillait, mais se contrôla. Merde, il l'aimait pas c'était tout. Il s'accrocha à cette idée et répondit à l'insulte.

"Au fait, c'est pas comme si j'avai voulu te déshabiller. Excuse-moi de pisser le sang en vous défendant."

Il jeta un regard pleins de sous-entendus dans les directions de Bing et Kyôko perçut seulement par Cheb et lui glissa à l'oreille :

"Et puis y'a mieux que toi à déshabiller !"

Il se releva et éclata de rire.

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Chebaï
Adminator
avatar

Nombre de messages : 196
Age : 29
Localisation : Quand on m'cherche, on m'trouve !
Classe sociale : Orphelin des bas-fonds
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Dim 12 Nov - 18:53

Cheb n'eut pas le calme nécessaire de comprendre la première vanne d'Atsushi, même si c'était une qu'il lui refesait souvent.
Elle ne lui répondit pas. Après tout, c'est vrai qu'il les avaient un peu sauvés, mais bon! Il aurait pas pu laisser faire le Tigre, pour qu'elle puisse ensuite l'engueuler sans problème? Enfin bon. Elle se détourna et ne releva les yeux qu'en voyant qu'il s'approchait d'elle. Allons bon, qu'est ce qu'il allait encore lui sortir?
...
Elle rougit et faillit faire un croche patte au jeune homme. non, ca allait encore lui retomber dessus, et puis, fondamentalement (très très très profondément) elle ne voulait pas le massacrer encore en le fesant tomber avec sa plaie dans la neige.
Elle résista, mais durement. Elle pointa un doigts vers son meilleur ennemi et dit d'une voix controlée:

-Va te faire voir. Et t'approche pas de Kyôko, sale pervers.

Elle retourna près de son amie et lui rendit son écharpe.

-Merci.
Elle s'avanca jusqu' atteindre l'arbre ou se trouvait Lu, et lui lnc un regard noir. Il se foutait toujours de sa gueule.

Mais, en fait, de la gueule a qui?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 45
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Lun 13 Nov - 0:30

*c'est Ku Klux Klan ^^*

Shinga regarda avec une pointe d'amusement la petite scène de ménage entre les amoureux du groupe. Mais bon, c'était bien gentil tout ça, mais il fallait songer à se magner un peu le cul.

Grek reposa sur ses épaules sa pelure que Cheb avait jeté par terre, tout en songeant que les jeunes n'avait plus aucun respect, que qu'est-ce que c'était que cette génération de dépravés et que non mais où allait le monde, il vous le demandait. A la suite de quoi il arracha de sa poitrine le shuriken qui y était planté et le jeta négligemment au sol.
"Hum hum, mon camarade félin, je crains qu'il ne nous faille nous arrêter encore. Je peux me traîner jusqu'à la centrale, là-bas, mais plus loin sans régénérer c'est pas possible."

Le groupe entra dans la centrale nucléaire désaffectée. Les tuyaux immenses, les appareils monstrueux, tout ça détonnait tellement avec ce qu'ils connaissaient que les gamins et la chinoise encore plus en étaient sans voix.
Grek s'assit à côté de Lu autour du feu que le Tigre avait allumé dans un ancien bureau. Il pissait le sang, régénérait à peine. Il était trop gravement touché.
"Rh-rh.. Tu aimes tuer toi, pas vrai ?" lui glissa-t-il au creux de l'oreille dans un souffle, tandis que sa plaie commençait tout juste à se résorber et que tout le monde semblait n'en avoir rien à foutre de ce pauvre chasseur de primes qui s'était pris un shuriken dans la poitrine pour l'éviter à la tête d'Atsushi et qui avait été le premier à couvrir Cheby quand la maladresse du laron ci-avant lui avait coûté son T-shirt. Vie de merde, ' de Dieu...

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chebaï
Adminator
avatar

Nombre de messages : 196
Age : 29
Localisation : Quand on m'cherche, on m'trouve !
Classe sociale : Orphelin des bas-fonds
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Lun 13 Nov - 12:31

Amour a sens unique pour l'instant, merci! Avant que Cheb se rende compte qu'elle ressent quelque chose pour un certain brun, on sera en Chine...héhé.
Elle suivit le groupe et entra dans la centrale. Elle ouvrit de grands yeux. Dis donc, c'était carrément immense! Elle suivit le Tigre et s'assit près du feu, Lu en face d'elle.
Lu se chauffait les mains sur le feu, regardant avec amusement les flammes lui lécher la peau des mains. S'il était un élément, ce serait le feu, surement. Ou l'eau, peut-être...
Il se tourna avec intéret vers le mourant (ouaiss!!!). Ainsi donc, il était assez perspicace pour se rendre compte de ses penchants qu'il pencahit pourtant manifestement bien... Un sourire fin s'étala sur son visage et il retourna vers le feu. Un oeil en coin, il lui répondit, et seul ceux aux oreilles ogéémisées pouvait l'entendre (même si cheb se doutait bien a son visage qu'il avait encore dit une annerie...).

-Oui, pourquoi? Tu veux que je t'achèves?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Lun 13 Nov - 14:48

Le rire d'Atsushi redoubla d'intensité lorsque Cheb le traita de pervers... Huhuhu, quelle perspicacité ! Il étouffa un nouveau rire, en songeant au pathétique sens de la répartie de la petite Chebynounette et reporta son attention sur Grek.

Se traîner jusqu'à la centrale ? Brof, un squatt comme un autre... Noeru et Dario avaient longtemps squatté un morceau d'usine, avec d'autres commerçants... Il soupira et s'avança, à la suite du Tigre, de Grek, Lu, Kiba, Cheb et Kyôko.
S'il avait voulu narguer Cheb, il aurait pu attrapper Kyôko par les épaules et marcher au même niveau qu'elle en larguant Cheb (ou bien en lui disant que "pencahit" n'est pas un mot dont le sens profond à déjà été révélé au public XD), mais il se dit avec altruisme qu'il avait probablement fait son compte de vannes pour la demi-heure.

Le bâtiment est immense, encore plus haut de plafond que l'Eglise, vaguement puant, et aussi sale que glacé. En un mot, sinistre. Mais bon. Le jeune homme suivit le Tigre d'un pas vif jusqu'à un bureau et le regarda allumer très habilement un feu avec un bureau renversé et des tas de paperasses en combustible. Balèze, Blaise. Il s'assit par terre et s'appuya à un reste de fauteuil éventré, les pieds tendus vers les flammes.
C'était bizare de se retrouver, là, comme ça, autour d'un feu... Pour lui, le feu avait toujours eu quelque chose de fraternel...

Un détail traversa son esprit. Le feu tout seul, ça avait rien de fraternel.
Il se releva et attrappa sa sacoche qu'il avait négligement jeté dans le bureau en arrivant et jeta un morceau de bois pointu et poncé à chaque personne avant de brandir bien haut un sac en papier.

"Chamallows grillés de l'amitié !" lança t-il à la cantonnade.

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 45
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Lun 13 Nov - 20:57

Grek regarda avec amusement le gamin à côté de lui. Sa plaie commençait déjà à se refermer, ses lésions internes seraient réparées d'ici une demi-heure. Il consulta le Tigre d'un rapide coup d'oeil, qui lui confirma qu'ils passeraient la nuit ici. Il reporta son attention sur Lu.
"Merci infiniment petit, mais tu n'en serais pas capable. Je connais l'entraînement de la noblesse que tu as suivi... Il est très approprié pour ce à quoi il sert : se défendre contre les coupe-jarrets bas de gamme. Mais contre un vrai tueur tu n'as pas vraiment tes chances. Mais c'est gentil quand même. Seulement demain matin quand on repartira je serai frais comme un gardon, donc je me passerai volontiers de tes services. Par contre tu peux toujours proposer à la chinoise, on dirait que c'est son trip. Non je te posais la question parce qu'il me semblait bien... Si tu laisses ça transparaître, tu te feras haïr... Regarde, moi j'aime pas ça et tous tes petits copains me déteste juste parce que j'en ai l'air... Méfie toi..."

Shinga regarda avidement le chamallow qui grillait au bout de son bâton. Ca avait l'air bon.. Lorsque la friandise eut fini de noircir, et que sa pulpe coula vers les flammes, il l'enfourna dans sa bouche. C'était dé-li-cieux. Les rats géants broyés qu'il mangeait avant ne lui paraissaient pas bons, mais à la lumière de ce mets délectable ils lui apparaissaient dans tout leur immondice. Dieu que c'était bon. Il en demanda un autre à Atsushi, qui le lui lança avec un sourire. C'était trop bon.
"Bien, d'ici vingt minutes il fera nuit, on ne peut pas progresser sans lumière. On va rester là cette nuit. Il y a la place, et les restes de fauteuils font des matelas presque convenables. Je prends le premier tour de garde avec Kiba. Grek et Atsushi prennent le deuxième. Et je prends le dernier avec Lu. Ca vous va ?"

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Mar 14 Nov - 19:12

Atsushi ne quittait pas le Tigre des yeux. Celui-ci enfournaient les chamallows avec avidité. Alors il aimait des trucs, ce type ? C'était marrant... Un eraser d'élite en train de s'enfiler des bonbecs comme un môme... Ca avait quelque chose de solennel, outre l'immondice que représentait le tas de sucre fondu qui coulait de chaque chamallow en un point rigoureusement identique désormais rigoureusement dénudé de braises.

Atsushi piqua lui-même un bonbon au bout de sa baguette et la fit tourner avec dextérité. Lorsqu'une coque caramélisée commença à se former autour de la pelicule de sucre raffiné, il le porta à sa bouche et le laissa encore chaud fondre sur sa langue.

Tour de garde ? Atsuhi manqua de s'étouffer avec son chamallow. Cheb allait avoir les bououououles ! Il prennait le deuxième tour de garde ! Et elle, elle faisait rien ! Yek yek ! Reste en retrait ma petite, nous on avance ! Ca pouvait paraître méchant comme pensée, mais après l'incapacité patente de Cheb à répondre aux vannes (ou alors son innatention Suspect ), il ne pouvait s'empêcher de la titiller au maximum, histoire d'avoir un adversaire digne de ce nom.

"Ok, pas de problèmes pour moi."

Le jeune homme se repassa mentalement la cassette du texte du Tigre et s'arrêta sur un détail. Et merde... Avec Grek... (effectivement, on l'aime pas trop ^^)

[Hj : On s'y prend comment pour les tours de garde ???]

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 45
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Mar 14 Nov - 20:57

[Hj : ben ceux qui sont pas de garde dorment, ceux qui sont de garde causent. l'action est prévue pour un des tours de garde, mais j'ai déjà décidé lequel, sorry...]

Tout le monde se coucha. Shinga regarda Kiba qui avait posé son flingue sur le bureau à côté de lui. Lui était prêt à dégainer le sien à tout moment. Il risquait toujours de se passer quelque chose.

"Tu auras à peine à t'en servir, ne t'inquiètes pas. Tu es ce qui leur sert de grand frère, c'est ça ? Un modèle... Je t'ai désigné pour monter la garde avec moi parce q'il faut que je trouve des réponses à certaines questions. Je veux en savoir un maximum sur le passé d'Atsushi."

Il hésita, et regarda le visage plein de sympathie du garçon.

"Il faut que je trouve quel lien que je ne connais pas me rattache à lui."

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chebaï
Adminator
avatar

Nombre de messages : 196
Age : 29
Localisation : Quand on m'cherche, on m'trouve !
Classe sociale : Orphelin des bas-fonds
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Mer 15 Nov - 19:36

[hey, c'est pas juste! Et mon Lunouchet alors? -t'as intéret a ce que l'action arrive au dernier tour, sieur Tigrou-]

Lu haussa un sourcil. Petit, lui? Ils n'avaient pas beaucoup d'age d'écart...(Il a quel age précisément, Grek?)
Il eut un petit rire pour lui même. Si ca lui fesait plaisir de croire qu'il avait proposé ca par gentillesse, ne lui enlevons pas ses rèves...Il l'avait d'abord trouvé un peu intéressant, comme tout sujet de son royaume qui se respecte, mais il finit par le trouver quelque peu gateux. Il préférait les gens sadiques. (qui se ressemble s'assemble...)

-J'ai peut-être suivi l'entrainement de la noblesse, oui. Il rejeta ses cheveux en arrière. Mais ne crois pas que je m'en suis contenté, dit il avec un air plus sérieux.

Il jeta un regard aux autres qui se chamaillaient pour les shamallows (question philosophique: c'est quoi la différence avec les marshmallows?).

-Ca fait plus d'un an que je suis avec eux. Si je leur fesait peur, ils seraient déja partis depuis longtemps...*l'air de réfléchir un peu*...ou morts.

*oh oh, ca commence a partir en live, on dirait un psycopathe...XD*

-Non, je rigole. Ils n'ont qu'a me haïr. Je m'en fous. Toi, ils te détéstent parcequ'il t'on vu tuer. C'est aussi simple que ca.

Il sourit en entendant le planning proposé (bon, ok, obligé) par le Tigre. Bien bien bien.

L'adversaire digne de ce nom serait surement de retour bientot, mais après une nuit de sommeil. Elle haussa un sourcil en regardant Sushi s'agiter avec son idée de bonbecs. décidemment, 'cui-la, il avait le sens des priorités...
Elle en piqua malgré tout (et malgré elle) quelques uns sur une brochette et les fit griller doucement près du feu. Elle aimait beaucoup voir le sucre se dorer, puis caraméliser doucement. Elle revenait ensuite en arrière, au fond d'un des fauteuils qu'ils avaient réunis en arc de cercle autour du feu, et mangeait tranquillement son bonbon, jouant avec sa langue a le tourner et le retourner (l'art de savourer un bonbec). Elle regarda avec circonspection le Tigre s'enfourner les shamallows avec toute la retenue que se doit d'afficher un erasers poursuivi: un large sourire au lèvres digne d'un gamin qui voit ses cadeaux de noël.

Décidemment, on avait pas fini d'en baver.

(Lu se couche dans un fauteuil entre Che[rénné-chtanque-shmeck]-kun et ce qui semble et la place de Ki-Kun (si Sush' est d'accord). Il s'endort rapidement (il en a rien a foutre de la convers' de l'amour de sa vie et du Tigre). Cheb, elle, prend du temps a s'endormir (réféxion philo et a cause de tout les événements de la journée et toutes ses interrogations sur le futur) mais ne peut pas entendre la conversation Ki-Kun/Tigrou, a moins que vous le vouliez (l'un comme l'autre me vont)).


Dernière édition par le Sam 18 Nov - 20:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 45
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Mer 15 Nov - 21:29

Avant de s'endormir, Grek regarda Lu. Aussi étrange que cela puisse paraître, il lui faisait peur. Grek n'avait pas peur des araignées, ni des piqures, ni des espaces clos, ni de bondir à travers la verrière d'un hélicoptère en vol pour en tuer les occuppants. Mais il avait peur des gens qui aimaient tuer. Au fond de lui même, il était content de ne pas avoir eu à monter la garde avec Lu. Ce gosse était capable de le tuer si les choses tournaient mal, et il le savait. La chinoise pouvait le tuer aussi, si elle l'attaquait dans son sommeil. Le Tigre aurait pu le tuer, mais il ne l'avait pas fait. Aucune raison de s'en méfier. Atsushi pourrait peut-être, avec un peu de chance, mais il ne le ferait pas, il n'aimait pas tuer. Cheb et Kyoko ne pourraient pas le tuer. Kiba... Il n'en savait rien. C'était tout à fait possible, et il y avait autant de chance pour que non. Tout compte fait la chinoise n'en serait pas capable, sauf s'il la menaçait directement, ce qu'il n'avait guère d'intérêt à faire. Mais Lu... Lu aurait pu le tuer, de sang-froid, juste comme ça. Parce qu'il ne l'aimait pas. Il ne put s'endormir et décida d'écouter la conversation que les deux veilleurs entamaient, bien que gêné par les ronflements de Cheby.

[il a 46 ans...]
Edit: je viens de dire que Che-kun ne dormait pas...tu me cherches, c'est ca? ^^

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Dim 19 Nov - 19:39

Atsushi goba une dernière brochette de chamalows (qui est rigoureusement la même chose que des marshmallows mais en moins chiant à écrire) et s'installa, jambes pendantes, dans un fauteuil éventré. Il ferma les yeux et laissa voguer son esprit, sans prêter garde à ce qui se passait autour de lui. La garde, c'était après. Autant dormir un maximum. D'autant que supporter Grek allait peut-être être une expérience éprouvante...
Il s'endormit sans aucun bruit. Le seul signe de vie était le soulèvement lent et régulier de sa cage thoracique.

KIBA

Le jeune homme déposa le flingue qu'on lui avait fourni sur le bureau. Il était pas très à l'aise avec un tel engin entre les mains.
Non, Grek n'avait pas vraiment besoin d'avoir peur de lui. Du moins peut-être pas. Kiba réalisait avec peine ce que disait Atsushi. Il y avait quelque chose... de grisant dans cette sensation éprouvante de pesanteur, de métal froid contre sa peau, et cette faible odeur de poudre et de condensation nucléaire. C'était tout aussi attirant que répulsant. Il préférait se débarasser de l'objet. S'il le tenait entre ses mains, il savait pas trop comment il réagirait, ce qu'il aurait envie de faire... Kiba ne s'était jamais laissé aller à ses pulsions (Kiba était un amphibien pondéré.. hum, pardon, un jeune homme pondéré ^^) à l'excepetion d'une. Celle qui l'avait conduità abandonner sa vie de modeste bourgeois pour aider ceux qu'il voulait aider depuis son enfance. Un peu Siddharta sur les bords, il s'était peut-être tout simplement dit que comme ça, il connaitrai leurs souffrances, et que ce simple fait suffirait à les atténuer. Genre "Partager".
Kiba se râcla la gorge. C'était fou comme tenir un pistolet faisait se remettre en question.

Le Tigre parla.

Aucun sens.

Ou alors si.

Kiba n'aurait pas vraiment su dire si l'eraser avait un problème mental, une paranoia compulsive ou si juste il était amoureux d'Atsushi...

Ou autre chose...

C'était étrange.

Un lien ? Euh, chais pas... Ca crée un lien de sauver la vie des gens (à plusieurs reprises !) nan ?

Kiba se râcla à nouveau la gorge pour se donner une contenance.

"Personne sait rien sur le passé d'Atsushi."

Le jeune homme biassa les yeux. Evidemment que lui, il savait des choses. Mais il n'allait pas trahir la confiance de son ami pour les bagatelles paranoiaques d'un eraser en fuite.
Il attrappa une baguette nue mais toute collée de sucre fondu et la fit tourner entre ses doigts, les yeux dans le vague.

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 45
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Dim 19 Nov - 21:21

Le Tigre soupira. Evidemment, le petit n'allait pas lui dire tout ce qu'il savait comme ça.

"Ecoute, je sais pas trop comment t'expliquer ça... Je comprends que tu sois pas très enclin à bavasser des heures sur le passé de ton ami, mais ne me dis pas que tu ne sais rien, je ne suis pas non plus complètement con... Je sais vraiment pas comment dire... Je sens qu'il y a quelque chose à propos d'Atsushi qui me pousse à faire passer sa vie avant la mienne. Il y a un truc, probablement dans son passé qui me relie à lui, et j'aimerais bien savoir quoi. En fait... Par moments il me fait penser à la femme qui m'a offert mes trois seuls jours de bonheur... C'est étrange... C'est pour ça que j'aimerais bien savoir ce que tu sais sur lui... J'aimerais bien comprendre."

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Lun 20 Nov - 14:32

[HJ : Cheby a de sérieux doutes quand à l'affirmation de la non-connerie du Tigre ^^, mais aussi, elle se plaint que tu dises pas si t'es d'accord pour qu'elle entende ce qui se dit]


Evidemment, le Tigre n'était pas con. Il se doutait bien que Kiba savait des choses. Et s'il était bon conteur, il devait être mauvais comédien. Trop expressif. Il savait rien cacher.

"Excuse-moi, mais je crois que c'est pas à moi de te raconter le passé d'Atsu. T'aurai peut-être dû lui filer le premier tour de garde avec toi..."

Le jeune homme appuya son coude au bureau et sa tête dans sa main avant de poursuivre.

"J'espère que tu comptes pas sur Grek pour le travailler au corps. Je t'en voudrai fortement."


Le Grand Frère. Oui. C'était ça. Et il voulait pas qu'on les abîment. On leur avait fait trop de mal. Alors exhiber la vie de son ami, c'était pas le truc à faire. Merde, Atsushi, Cheb, Kyôko et même Lu lui faisait confiance. S'il ouvrait sa gueule, c'était mort, il servait plus à rien. Le Grand Traître.

Mais en même temps, c'était bizarre. Atsushi avait jamais connu ses parents. Probablement morts. Et c'était vrai qu'il y avait dans la relation de Shin et Atsu quelque chose d'imperceptible. Un truc genre "je t'aime, moi non plus"... Kiba n'aurait pas mis sa main à coupé sur le fondement de ses pensées. Merde, il était tard, la journée avait été éprouvante et il était face à tueur renégat, un flingue à vingt centimètres de la main. Il pouvait bien divaguer un peu.

"En tout, je renouvelle mon conseil. Parle-en avec Atsu si tu veux savoir quoi que ce soit. On dirait pas comme ça, mais il est très matur, et très intuitif. S'il y avait quelque chose, il l'aurait senti."


ATSUSHI

Il était débile ce rêve. Atsushi savait que c'était un rêve. Non, Cheb n'était pas en sous-vêtements, mais c'était un rêve quand même. Et un rêve débile. Le Tigre avait des grandes dents, une paires de vieilles lunettes rondes, un bonnet de nuit à fleurettes et il était allongé dans un lit. Atsushi, tout de rouge vêtu, s'avançait vers lui. Lithanie débile du petit Chaperon Rouge. La totale. Et voilà Kiba, un cor de chasse autour du cou, les pieds dans de ridicules bottes en caoutchouc, un béret kaki enfoncé jusqu'aux sourcils. La carabine sur l'épaule. Le bon gros rire gars. Quel rêve débile. Et le Tigre qui sort les dents. C'est pour mieux de manger, mon enfant. Afligeant. Le Chasseur ajuste son fusil. Il tire. Merde. Atsushi tombe à genoux. Nouveau rire gras. Ca lui va pas, à Kiba. Merde. Atsushi saigne. Le Tigre rigole. Et le Chasseur s'approche d'Atsushi avec son couteau. Merde, il est pas cannibale, Atsushi. Pas cannibale, mais éventré quand même. C'est quoi, ce rêve ? Kiba-Chasseur plonge la main dans le ventre. Il tire. Ca fait un mal de chien. Il rajoute la deuxième main. Merde, Kiba. Il sort les mains ensanglantées et tire un coup sec. Dans la main droite, y'a Cheb, toute rongée de sucs gastriques. C'est quoi, cette histoire ? Dans la gauche, y'a le Maître. Merde, Kiba.

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 45
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Lun 20 Nov - 20:48

[tout dépend si Chebynou-kun pense que son perso est capable de passer une journée comme celle-ci (qui commence rappelons le par leur prise en otage par Grek dans la chapelle) sans s'endormir comme une masse quand elle se retrouve calée allongée dans un immense fauteuil à côté d'un feu...]

Shinga regarda Kiba.

"Ok. Je comprends que tu veuilles rien me dire. Je m'y attendais un peu. Je crois pas que Atsushi sache quoi que ce soit de plus que moi. Mais je sais qu'il y a quelque chose, et je suis sûr qu'il l'a senti aussi."


Il lécha un peu de chamallow sur la baguette qui traînait sur le bureau sur lequel il était assis.

"Et ne t'inquiètes pas Grand Frère Des Petits Miséreux, je ne compte pas sur Grek pour extorquer des renseignements à Atsushi. J'aime bien Grek, mais je ne lui fais confiance qu'au combat. En fait je ne l'ai pas mis à la garde avec toi parce que je voulais te parler, ni avec Lu parce qu'ils auraient été capables de s'entretuer en beaucoup moins de trois heures, ni avec moi parce qu'aucun de vous trois ne ferait le poids comme guetteur sans Grek ou moi avec vous."

Constatant qu'il n'y avait plus de chamallow sur la baguette, il la jeta dans un coin de la pièce, l'air dépité. Il vérifia que son arme était chargée.

"Par contre quand on monte la garde faut être un peu plus causant, sinon j'te jure qu'on va très, mais alors très vite se faire profondément chier..."

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chebaï
Adminator
avatar

Nombre de messages : 196
Age : 29
Localisation : Quand on m'cherche, on m'trouve !
Classe sociale : Orphelin des bas-fonds
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Lun 20 Nov - 22:48

Chebaï commencait a se prendre la tête sur tous les événements de la journée et sur son role de porte-poisse, mais la fatigue aidant elle commenca a avoir un mal de crane pas possible. Elle se dit que, pour les réflexions philosophiques, elle allait avoir tout son temps, et que le temps pour l'instant, c'était celui de dormir. Elle jeta sa baguette en bois (ancien support des shamallows dévorés, miam) dans le feu et se roula en boule dans son fauteuil, défoncé quoique confortable. Elle s'endormit rapidement, oubliant son mal de crane, sombrant dans un sommeil profond. Les questions restaient toujours.

(puisqu'on est sur la lignée des rêves...)

Elle baissa les yeux et regarda son tee-shirt déchiré. Merde, mais quel crétin! Il le fesait exprés, ou quoi? Elle leva les yeux au ciel, gris clair, voyant dans son champ de vision ses amis et les erasers qui se moquaient d'elle. Elle se retourna en maugréant, pour mettre un autre tee-shirt, gris à rayures vertes kaki. Elle s'étonna de voir la luminosité du jour baisser d'un coup. Elle se releva rapidement et se retourna, près a imcomber la résponsabilité de l'assombrissement a Atsushi.
Un mur. Il fait noir, noir, si noir! Je ne distingue plus que les ombres. les ombres de qui? Ils on tous disparus! Ou? Ou? Un passage s'ouvre. J'y vais? j'y vais pas? J'ai peur. J'ai froid dans le dos. Le froid environnant devient plus fort. J'hésite. j'ai peur dans le dos, je sens quelque chose au niveau de ma nuque. Je m'avance dans ce couloir, poussée par la frayeur. Derrière moi tout se referme. Le plafond devient plus bas. Je suis tentée de rester collée dans le coin, protégée au moins dans le dos. Je recule pour sentir le mur entre mes doigts, pour avoir un repère. rien. Pourtant je le vois. Il ne faut pas que je m'affole, tout deviendrai pire. Alors, pour faire style, j'avance. Je n'ai peur de rien ni de personne.
Je commence a entendre des choses. Du silence complet je passe aux bruissements. Murmures. une ombre pase devant moi, un courant d'air. Un oiseau? Un oiseau.
Un oiseau a-t-il des yeux jaunes, globuleux, méchants, dégoulinants? j'ai peur! PEUR!
Je cours, les chemins s'ouvrent, de plus en plus, pas le choix, je suis n'importe lequel, je cours, j'entends des bruits, tout, n'importe quoi, des ricanements! Ca me poursuis, ou êtes vous donc tous, je suis seule! SEULE!

Elle court. Le labyrinthe qu'elle croit distinguer n'est qu'on long couloir sombre. Quelque chose la suit a la trace et dégouline quelque chose, du sang noirâtre, visqueux, pourri. Il arrive parfois à la rattraper, le sang coule sur ses joues, ses épaules, dans ses yeux, elle hurle. Il l'agrippe sur une épaule, elle se débat, court, halète. Elle a peur comme elle n'en peut plus. elle se retrouve d'un coup dans une salle vide, toujours aussi grise, sombre. Est-ce que la chose la poursuit? ou est elle? Il faut que je la voie, que je puisse m'en défendre! Ou est elle donc passée? J'ai peur!

Elle se retrouve, tout d'un coup dans le blanc. Mi sol, ni ciel, ni mur. L'espace et vide et blanc. Appeurée, elle regarde autour. serait-ce un piège? Non. C'est fini. Elle se détend, baisse sa garde, pleure. C'est fini. Elle ferme les yeux, détendue.
Elle les rouvre et crie. La salle noire. Elle pleure. Elle veut quitter cet endroit, se réveiller. Elle se retourne pour quitter cet endroit, revenir au point de départ.
Une main se pose sur son épaule. Elle relève ses yeux jusqu'a présent rivés par terre. Quelqu'un? Atsushi?
Son père. sourire malsain au lèvres, plus de peau, plus de chair, chair en lambeaux, putréfaction, une balle dans la tête, sa mère, cervelle explosée, ricane, tout deux la regardent d'un air de joie perverse. Ils veulent la tuer. Elle se sent s'évanouir.

Elle se réveille en sursaut. Elle n'a pas crié, tant mieux. Pas besoin de se prendre la honte. Elle essaie de retenir ses larmes mais elles roulent malgré elle sur ses joues. Elle se rend compte qu'elle agrippe le fauteuil dans ses mains et dessere les doigts. Elle ne veut même pas savoir qui est de tour de garde en ce moment, elle ne sait pas quelle heure il est, elle s'en fout. Elle a peur de se rendormir. La fatigue a rapidement raison d'elle, et elle se rendort quelques minutes après s'être réveillée, dans un sommeil cette fois sans rêves.

Putain de cauchemar. Des années d'accalmie pour le voir revenir, vent en poupe, sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 45
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Mar 21 Nov - 1:12

Grek s'endormit rapidement. Mécanisme d'autogestion biologique. Besoin de someil ---> sommeil. C'est tout.

Il était dans une vaste pièce bleue. Il y avait la petite Cheby. Il y avait deux zombies avec la petite Cheby. Elle avait peur la petite Cheby, très peur. Grek pas peur des zombies, non. Mais pas pouvoir bouger, ça oui. Attaché. Attaché au mur. Avec des tripes. Des tripes de Nexus. Et des rats. Des rats au plafond, sur le sol, sur les murs, oui. Et Lu. Lu avec son sourire, comme si tout était normal, tout, les zombies, les tripes, les rats, la pièce bleue sans porte ni fenêtre. Lu qui souriait et portait un flingue énorme. Réfléchir. Rationnel. Pas exister un flingue aussi gros. Impossible à manipuler. Et l'autre qui souriait, qui le faisait tourner autour de son doigt...

"J'aime tuer..."

Tuer qui ? Les zombies ? Grek ? Petite Cheby ? Lu ? Qui il voulait tuer ? Tout le monde.

"J'aime tuer tout le monde."

Il tira vers les zombies. Il tirait d'autres zombies avec son flingue énorme. Et les zombies vomissaient des rats. Et les rats mangeaient Nexus, et les zombies mangeaient petite Cheby, et Lu il mangeait Grek. Mais Grek régénérait trop vite. Il avait juste mal. Petite Cheby n'était plus, de Nexus il ne restait que les tripes, et Grek se faisait dévorer vivant depuis des heures, des jours, des semaines, des mois, des années, des siècles...

"J'aime te tuer..."


Il se réveilla. Le Tigre parlait. A Kiba. Premier tour de garde. Saloperie de mécanisme. Trop d'action ça faisait dérailler son autorégulation. Et là il avait eu son compte d'action. Être plus calme. Dormir.

Grek se rendormit, et il refit le même rêve. Et son calvaire n'en finissait plus, et cette fois celui de petite Cheby n'en finissait plus non plus.

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Mar 21 Nov - 14:38

Atsushi s'essuya le front, plus ou moins réveillé. Il regarda la silhouette de Kiba brouillée par ses yeux mis-clos et sa fatigue. Merde, Kiba. Le jeune homme ferma les yeux et soupira.

C'était quoi, cette histoire ? Pour y'avait tout le temps des morts ? Pleins de morts... La pièce était pimpante, une couleur claire, ridicule. Ca faisait cuisine de quartier americain. Y'a pas ça. Nulle part. Y'a du sang partout. Merde, on peut pas dormir tranquille ? La journée a été longue. Y'a le Rat. Y'a le Chien aussi. Pis le Tigre. Grek. Et l'autre grand type qui avait avec lui. En fait, tous les gens qui voulaient ou paraissaient vouloir les tuer. Y'a Bing Xue aussi. Merde, elle est passée où, celle-là ? Ca fait longtemp qu'on l'a pas vue. Elle est morte, on dirait. Y'a du sang sur la robe. Personne parle. Juste ces sourires. Frustrants. Tout le monde se transforme en Lu ou quoi ? Mais Lu aime tuer. C'est quoi, cette histoire ? C'est n'importe quoi. Il est flippant, mais pas méchant. il est fou. Non. Il est là. Bizare. Il a un flingue. En fait on est tous là. Pourquoi ? Le Tigre saute sur un mur. "Fais des pompes". N'importe quoi. Mais c'est un rêve, on choisit pas. Alors Atsushi se met sur le bras et commence. Ca va. Mieux qu'en vrai. Mais non. Il tombe. Craquement. Merde. Atsushi se relève. C'est quoi, cette histoire ? Pourquoi encore des morts ? Il prend le corps blanc de Kyôko contre lui. Coup de feu. Rires. Kyôko qui pisse le sang. Pourquoi ? Eternuements. J'en peux plus. Je veux dormir. Il roule sur le côté. Nouveau craquement. Nouvel éternuement. Il se retourne à nouveau. Cri. Merde. Ils sont deux, cette fois. C'est Grek. C'est qui, l'autre ? J'aime pas Grek, je le pousse. Il tient quelqu'un dans ces bras. Pourquoi ? Merde, Cheb. Nouvel éternuement. C'est quoi, cette histoire ? Qui éternue ? Coup de feu. Elle était pas morte, Bing Xue. Maintenant si. Y'a du sang partout, on se croirait dans un film d'horreur. sanglots au fond de la pièce. Il s'avance. C'est pas normal, cet air de psychopathe sur le visage à Kiba. C'est pas normal, ce sang sur ces mains. C'est pas normal, le cadavre de Noeru dans ses bras. Noeru. Merde, ils savent même pas qu'elle est morte. Le Rat bouge. C'est sa faute, on va dire. C'est pas cool, un eraser. Il bondit. Craquement. Eternuement. Merde. Pourquoi ? Le sang coule encore. Le mien. Le sien. Qui est qui ? Chuis fatigué, je veux dormir. Le Rat tombe. Il tombe sur lui. Nouveau craquement. Cheb se tortille pour sortir des bras de Grek. C'est quoi cette histoire ? Puis pourquoi on vient pas me réveiller ? Je dois monter la garde. Ou alors, c'est vrai. Non, c'est pas vraiment. C'est pas logique. Y'a trop de sang. De morts. Puis les gens éternuent. C'est pas normal. Le Chien bondit. D'un coup habile, il brise la nuque du Tigre. Chais pas pouruqoi, je crie. Je me précipite. Tout tourne. Eternuement. C'est quoi cette histoire ? Y'a plus rien. Je savais pas que ça partait aussi vite, le sang. C'est bizare. Y'a plus que trois cadavres. Cheb, le Tigre, et la femme, là-bas. Connaîs pas. Il s'approche. Elle est belle. La tempe perforée. C'est moins beau, d'un coup. C'est pas grave. Il approche sa main. Je touche. Je crie.

Atsushi s'épongea le front à nouveau. Kiba et le Tigre étaient assis près du bureau. Ils parlaient à voix basse. Atsushi changea de position. Il jeta un regard nerveux vers les gens qui dormaient. Il aurait du mal à dormir. C'était pas le seul, apparemment. Cheb avait les épaules qui tressaillaient. Ca gémissait du Grek, c'était un peu comique. Moins pour lui, sûrement, mais bon. C'était quoi, cette histoire ? Atsushi se rendormit. Instinctivement, il serra son snowboard contre lui. Pas de pièce. Pas de sang. Juste de la neige. Rouge sur blanc, tout fout le camp, pas là, rien bouge. Blanc sur rouge. Peut-être ne dessous. On va pas aller voir. On va glisser, c'est mieux.

KIBA

"Je suis pas très cuasant. Sauf quand je raconte des histoires. Mais je vais peut-être faire un effort."

Kiba sourit. Il renversa sur le bureau le fond de la poche de chamallows et en plant un au bout de la brochette. Il avait l'air d'aimer ça le Tigre. Incomparableavec les rats, sans doute. Il voulait pas trop imaginer quel goût ça avait, un rat.

"Pour Atsushi, je pense toujours que c'est pas à moi de te dire ça. Quelques anecdotes, si tu veux. Mais sa vie, je vais pas en faire un roman. Pas moi. C'est bien une des rares histoires que je raconte pas."

Il avala le chamallow bouillant.

"C'est un garçon très sociable. Un peu bêbête, mais très gentil. Avant de le rencontrer, on était tous dans la panade. Je squattais les squatts moi, c'est te dire. En fait, c'est les familles des enfants à qui je racontais des histoires qui acceptaient de m'héberger."

Le jeune homme soupira. Ils allaient lui manquer, ces gosses des rues. Il aurait tout donner pour eux (et c'est ce qu'il avait fait en fait...). Puis raconter des histoires. Avec Lu. Il se souvenait encore de leur deuxième rencontre. Il était bon conteur, aussi, Lu. Andersen, c'était pas facile, à raconter. C'était bizare. Lu aussi était bizare, ça jouait peut-être en sa faveur...

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Chebaï
Adminator
avatar

Nombre de messages : 196
Age : 29
Localisation : Quand on m'cherche, on m'trouve !
Classe sociale : Orphelin des bas-fonds
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: L'étau se resserre   Mer 22 Nov - 23:05

Jouer en sa faveur? C'était bien grand dire. Le fait d'être un peu "bizarre" ne l'avait jamais aidé en rien, quand il était encore dans la cour des nobles. Maintenant qu'il était dans les bas-fonds, sa prétendue bizarrerie l'avait juste mis a l'abri des détrousseurs peureux...Bref, ca ne lui avait pas servi a grand chose, en fait.

Lu se réveilla doucement. Ben quoi? C'était quoi, ce tapage qui venait blesser ses oreilles délicates? Il jeta un coup d'oeil vers les deux gardes du moment, soit Kiba et le Tigre, en pleine conversation. Ils parlaient à voix basse, ca ne pouvait pas être eux qui l'avaient réveillé. il regarda autour de lui. Le feu brulait encore intensément, quoique avec peut-être moins de vigueur que lorsqu'ils s'étaient endormis. Il regarda Grek avec un air mauvais. Il était vraiment décu. Finalement, ce n'était qu'un...qu'un rien du tout. Voila, un rien du tout. Pas intéressant.
Il continua son observation nocturne en suivant l'arc de cercle que formait les sièges. Chebaï dormait simplement, dans une position toujours aussi délire que d'habitude. Il ne voyait pas son visage, mais ses mains semblaient un peu crispées, comme quand on va devoir faire un geste vital et très rapide, seuleument on ne sait pas quand. Cependant, elle semblait dormir calmement, comme l'attestait sa respiration profonde et régulière. Kyôko, pareil, tranquillou.
Il sourit. Cui-la, toujours aussi space. Atsushi, affalé dans son fauteuil, affichait un petit voir grand sourire en coin. Pas besoin de chercher a quoi il révait... Quoique...
Lu rejeta un coup d'oeil pour regarder Chebaï. Il était tourné de manière a être face a face, sans qu'ils s'en soient rendus compte...Il rit doucement. Bientôt, bientôt...

Tout allait être encore plus drole.

Son sourire retomba. N'avait donc t-il rien a faire d'autre que de chercher l'humour dans la vie? Il se posait la question, mais n'avait toujours pas trouvé de réponse.


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'étau se resserre   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'étau se resserre
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Any Snow Numbers :: Partie RPG :: Le Japon :: Les frontières de la ville :: Frontière Ouest-
Sauter vers: