Chroniques de la neige et du sang
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ce qui s'est passé...

Aller en bas 
AuteurMessage
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 45
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Ce qui s'est passé...   Ven 30 Juin - 3:43

2018. La planète commence à manquer sévèrement de ressources. Même les énergies que l'on croyait inépuisables se révèlent en train de commencer à manquer. Seul le nucléaire demeure comme moyen de subsistance, et il est de plus en plus en plus utilisé. Mais il produit trop de déchets. On feint de ne pas s'en apercevoir. De ne pas voir non plus les prémices de grands bouleversements dans l'ordre de la nature. Les prémices, c'est des étés pluvieux, des hivers précoces. Une chute de la température. Au début on est même contents. Ca règle le problème du réchauffement de la planète. Personne ne songe à minimiser l'usage de l'énergie nucléaire, au contraire il deviet prépondérent et on l'utilise maintenant même lorsqu'il n'est absolument pas nécessaire.
De 2026 à2036, la neige ne s'arrète pas de tomber. Les efforts louables des communautés permettent de faire subsister quelques villes, mais bon nombre sont ensevelies. Peu de régions sont épargnées. Du chaos politique qui en résulte, et de l'anarchie ambiante dans le monde entier, émerge en 2037 un pouvoir fort et totalitaire, extrèmement nationaliste, le même presque partout dans le monde. Le commerce international est réduit à portion congrue. Le pouvoir en place n'a qu'une obsession : assurer sa sécurité.
2218. Bien que la température soit remontés en deux siècles, il fut impossible de se débarasser de la neige. Tous les hivers, elle étandait un nouvau voile blanc sur le monde entier, et de toutes façons, même en plein été, la température dépassait rarement les 15 degrés. La situation politique s'était stabilisée totalement. Défier le pouvoir en place relevait de la folie pure. Chaque gouvernement possédait de nombreuses organisations de tueurs à gage, des erasers redoutables craints à juste titre, exécutant des contrats de toutes sortes, variant selon l'organisation. Les forces de polices étaient omniprésentes, autant dans les quartiers riches, redevenus salubres au prix de sacrifices considérables, que dans les banlieues ravagées enfouies sous des dunes de neige.
C'est dans ces quartiers que la plupart des jeunes trouvèrent refuge. Malgré la présence des policiers et des milices gouvernementales, de riches chasseurs de primes faisaient respecter dans leurs quartiers une loi bien plus laxiste que celle des centres.
C'est la présence étouffante des gardiens de la paix du gouvernement et des milices irrégulières recrutées par les chasseurs de prime, ainsi que l'âpreté de la survie sans une énergie nucléaire de plus en plus réservée à une élite et des conditions de vie dans des rues pleines de neige, qui ont poussé la plupart des jeunes à se jeter dans les bras des sports extrèmes. Le snow board, en particulier, et devenu le jeu le plus représenté, le meilleur moyen de déconnecter avec la trop dure réalité depuis que même le tabac et l'alcool ne sortent plus des quartiers chics. Pour la pupart des gangers, des snow boarders solitaires et des bandes sans organisation, l'objectif ultime est la grande muraille de Chine. Ce monument incroyable, seul à avoir subsisté à la neige particulièrement violente qui a assailli la Chine pendant dix ans et a génocidé les neuf dixième de sa population, est réputé pour assurer à quiconque parviendrait à le glisser du début à la fin une prospérité et une puissance incroyable. Personne n'a encore pu déterminer la véracité de cette légende, car les Chinois survivants protègent jalousement le seul vestige de leur glorieux passé, et abattent impitoyablement quiconque pose le pied dessus.
C'est dans cette atmosphère, où la vie est une valeur qui se monnaye bien peu cher, où la neige s'entasse dans les rues sans que personne n'y puisse rien faire, où les tueurs se disputent l'honneur d'une cible alléchante, où les politiques se battent avec des bras qui ne sont pas les leur, et où toute l'énergie est bonne à prendre, que commence votre histoire.
Bienvenue en 2219.

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ce qui s'est passé...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Passé sombre.
» Quand le passé nous tien...
» MagnumUrgal, passé, présent et futur d'une Ombre
» Le père Noël existe, il est passé nous voir !
» 8077 ? J'aimerais effacer les douleurs du passé comme on efface la craie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Any Snow Numbers :: Les prémices :: Any Snow Numbers -Les bases--
Sauter vers: