Chroniques de la neige et du sang
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Etroite...collaboration

Aller en bas 
AuteurMessage
Chebaï
Adminator
avatar

Nombre de messages : 196
Age : 29
Localisation : Quand on m'cherche, on m'trouve !
Classe sociale : Orphelin des bas-fonds
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Etroite...collaboration   Ven 13 Juil - 19:07

Scénario et écrit : Cheby
Remixage gavé et autres vannes sans égales : Sushi

Petit délire sur la même lignée que le yaoï d'Atsu...hu hu hu


- Rends moi ma couverture.

Atsushi leva les yeux d’un air innocent et sourit en voyant une Cheb fulminante se dresser devant lui.

- Dépêche.

Elle tendit la main vers lui pour lui signifier la chose plus explicitement, au vu de son manque de réaction.
Ca faisait maintenant plusieurs jours que des rafales de neige martelaient Tôkyô, et la chaleur déjà toute relative de l’Eglise avait considérablement décrut.
Et c’était forcément sa couverture à elle qu’il venait prendre au milieu de la nuit. Même s’ils étaient tous dans le même bateau.

- Tu sais Cheby, y’a d’autres moyens très efficaces de se réchauffer. Tu veux que je te montre ?

Un sourire mutin se dessina sur son visage et la jeune fille ne se donna même pas la peine d’essayer de retenir un soupir d’exaspération.

- Tout ce que je veux, c’est que tu me rendes cette putain de couverture, ok ? Alors fais pas chier et abrège.

Le sourire du jeune homme s’effaça un peu tandis qu’il haussait un sourcil. Depuis quelques jours, elle manquait de répartie la ptite Cheby. Limite si elle se mordait pas les lèvres en lui parlant.
Soudain, une idée germa dans son esprit. Un sourire un peu malsain s’installa sur son visage et il se leva face à la jeune fille. Il attrapa la couverture de Cheb et la roula en boule sous son bras.

- Ok. Mais on dort ensemble.

Son sourire s’élargit à nouveau et se fit victorieux. Deux couvertures et un corps bien chaud à quelques centimètres du sien, rien de tel…
Il s’attendait à ce qu’elle décline nerveusement son « invitation » mais Cheb se contenta de le fusiller du regard.

- Fais ce que tu veux. Moi, je dors.

Et elle retourna à son matelas. Atsushi esquissa un petit rire nerveux et lui emboîta le pas en tenant sa propre couverture.
Ils étaient les derniers debout. Cheb ne voulait pas dormir avec Kyôko pour ne pas l’embêter ou la réveiller en prenant trop de place. Et puis, elle, Lu et Kiba devaient dormir depuis longtemps.
L’obscurité qui régnait dans l’église empêchait de voir devant soi. Ainsi, Atsushi se glissa à la gauche de Cheb, qu’il devinait sous les couvertures. Même dans le noir, il pouvait sans problème visualiser la jeune fille en train de rougir. Et il devait avouer que ça ne le laissait pas indifférent.

Un matelas de récupération pour deux, on a beau dire, c’est plutôt étroit. Par conséquent, Atsushi sentait le dos de Cheb tout contre son torse. Un sourire mutin se peignit sur son visage.
Mais il était assez lucide pour savoir que même si d’une façon détournée, elle acceptait qu’ils passent une nuit ensemble, elle serait totalement réticente à la moindre approche un peu trop… osée. Mais bon. L’avancée n’était pas négligeable. Net progrès qui n’était pas, vraiment pas pour lui déplaire.

Atsushi sentit à regret le corps de Cheb se décoller du sien et se relever.

- Qu’est-ce que tu…
- J’ai oublié un truc, le coupa-t-elle.

Explication quelque peu fumeuse, mais il se contentait de ça. Elle reviendrait. A cette heure-ci, elle n’irait pas dormir avec un des autres, et hors des couvertures il faisait bien trop froid.
Et quand bien même elle choisirait l’option « je prends le risque de mourir de froid dans mon pull en poil de lama pour ne pas dormir contre un homme sublimissime dégageant une aura d’approximativement 37,5 °C », il lui resterait toujours une paire de couvertures.

Une ou deux minutes plus tard, il l’entendit revenir. La jeune fille se glissa sous les draps et reprit sa position, dos contre torse.
Il aurait pu faire une réflexion mais s’abstint. Cheb aussi garda le silence.


Atsushi se réveilla en sursaut. Il réalisa en un instant le pourquoi du comment. Une paire de mains particulièrement habiles se promenait sur son torse. A la réflexion, la surprise était plutôt agréable. Le jeune homme sentit le contact d’une bouche qui lui mordillait l’oreille. Très agréable, comme surprise. Il prit le visage de la jeune fille entre ses mains et l’embrassa. Elle l’attrapa par les épaules et le plaqua contre le matelas avant de s’asseoir à califourchon sur lui. Elle lui maintenait les poignets, pour lui montrer qu’elle prenait les commandes. Que pour une fois, elle ne le laisserait pas avoir le dessus sur elle.
Atsushi rompit le baiser un instant. Tout ça état relativement nouveau pour Cheb et il voulait savoir si elle était vraiment sûre d’elle. La jeune fille profita de sa bouche entrouverte pour se re-pencher sur lui et approfondir le baiser en mêlant sa langue à la sienne.
L’échange continua encore, de plus en plus passionné. Cependant, la jeune fille décréta qu’il était temps de faire un peu languir Atsushi. Celui-ci, insatiable, s’apprêta à rechercher ses lèvres pour reprendre là où ils s’étaient arrêtés lorsqu’il sentit une main glisser contre son torse et défaire la boucle de sa ceinture. Un sourire illumina son visage. Mais malgré tout, il se demandait si elle ne brûlait pas les étapes. Il voulu à nouveau parler mais Cheb colla sa bouche contre la sienne comme un bâillon tout en retirant le pantalon du jeune homme avec dextérité. Celui-ci fit glisser sa propre main le long des fesses de la jeune fille. D’un autre côté, lui, ça le dérangeait pas.

La deuxième main de Cheb tira sur l’élastique de son caleçon. Le sourire d’Atsushi s’élargit et il rosit de plaisir. La main baladeuse avait atteint son objectif et s’appliquait à caresser cette partie sensible avec douceur et habileté. A vrai dire, ça faisait longtemps qu’il n’avait pas eu à faire à quelqu’un d’aussi doué et délicat. Il se mit à gémir, un pu malgré lui. Un peu honteux par rapport aux autres, il profita du visage de Cheb à quelques centimètres du sien pou taire son plaisir contre ses lèvres. Ses mains caressèrent les fines épaules de la jeune fille et il commença à descendre doucement vers sa poitrine, objet convoité depuis si longtemps. Mais avant qu’il n’arrive à elle, les mains étonnamment puissantes de Cheb se refermèrent sur ses poignets. C’était elle qui menait la danse.
Mais Atsushi restait sur sa faim. Leur baiser se fit plus enfiévré. Profitant d’un instant où Cheb faisait courir ses doigts habiles sur son torse, il reprit le contrôle. A son tour, il plaqua Cheb sur le matelas et s’assit sur elle, bien décidé à lui donner tout le plaisir qu’il pouvait. Il se plaqua contre elle.
Merde.
Il s’était attendu au contact chaud et doux de la paire de seins qui le narguait tous les jours depuis plus d’un an. Rien.
Il rompit le baiser.

Ni Cheb, ni Kyôko –puisque pas de poitrine-, et sûrement pas Kiba donc…

- Ah ! Putain de merde !

Une lampe s’alluma et Atsushi vit Lu allongé sur le matelas, lui-même assis à califourchon sur… Son teint vira à l’écrevisse et le sourire qui nappait le visage de Lu s’élargit mutinement. Il se releva brusquement sans prêter attention au rire clair du jeune noble et se retourna vers la source de lumière. Cheb, secouée d’une hilarité silencieuse, peinait à braquer correctement sa lampe sur les deux jeunes hommes.

Atsusih se prit à espérer, au point où il en était que Cheb avait simplement demandé à Lu de prendre sa place pour le punir de cette histoire de couverture et que c’était de sa propre initiative que l’autre taré blond était allé plus loin. Il frissonna en pensant au plaisir qu’il avait éprouvé. Les mains de Lu se posèrent sur ses hanches et il posa la tête sur son épaule. L’expression d’Atsushi se teinta de dégoût et il entreprit de repousser le noble. Celui-ci pivota face à lui, les mains toujours posées sur les hanches du jeune homme. Atsushi tenta de le pousser mais le regard lubrique et le « je me passe sensuellement la langue sur les lèvres » du jeune noble l’en dissuada. Il se dégagea et recula d’un pas.

- Atsushi, tu seras gentil de plus faire ça dans mes draps, ok ? lança narquoisement Cheb.

Le jeune homme retrouva un peu son aplomb. Un peu, j’ai dit.

- Ok. La prochaine fois, je te garderais dans mon lit sans te lâcher. Y’aura moins de risques.

Cheb le gratifia d’un regard méprisant et d’un sourire acide avant de se retourner vers Lu.

- Lu, je te félicite. Je te serrerai bien la main, mais après ce que j’ai entendu, je préfère éviter, tu m’en veux pas ?

Un grand sourire barrait son visage.

- Effectivement, Lu est très habile. Ca aurait dû me mettre la puce à l’oreille, d’ailleurs. Toi tu n’es bonne à rien, conclut-il d’un ton implacable.

Son visage retrouva une teinte à peu près normale et son regard se fit plus défiant. Il repoussa Lu avec force et celui-ci se décolla dans une attitude très suggestive.
Atsushi gratifia les deux complices d’un regard condescendant et fit de son mieux pour retrouver sa dignité.
Cheb gratifia l’entrejambe du jeune homme d’un regard tout aussi rabaissant.

-T’oubliera pas de prendre une douche froide, hein ?

_________________
Pif paf pan
_____________
Pauvre crétin, ricana le blond, bien sûr que nous sommes supérieurs. Si toi tu échoues tu n’as plus rien. Moi j’ai un filet de secours en or massif sous mon ravissant postérieur.
-Tu es vraiment un connard !
-Non, juste incroyablement riche…
--Artoung--
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Etroite...collaboration   Sam 14 Juil - 17:09

Héhé... Merci pour le compliment... ^^ Mais merci de m'avoir fourni un scénario aussi intéressant ! =P D'ailleurs, je me languis de lire ta deuxième histoire ! (dessine mon enfant ! *message subliminal on*

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Chebaï
Adminator
avatar

Nombre de messages : 196
Age : 29
Localisation : Quand on m'cherche, on m'trouve !
Classe sociale : Orphelin des bas-fonds
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Etroite...collaboration   Mar 17 Juil - 19:30

Il faudrait écrire à deux et romancer notre fameuse histoire textotée ^^

_________________
Pif paf pan
_____________
Pauvre crétin, ricana le blond, bien sûr que nous sommes supérieurs. Si toi tu échoues tu n’as plus rien. Moi j’ai un filet de secours en or massif sous mon ravissant postérieur.
-Tu es vraiment un connard !
-Non, juste incroyablement riche…
--Artoung--
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Etroite...collaboration   

Revenir en haut Aller en bas
 
Etroite...collaboration
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Any Snow Numbers :: Hors-jeu :: Fanfics, fanarts-
Sauter vers: