Chroniques de la neige et du sang
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 45
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]   Mar 12 Juin - 23:21

Le Tigre était assez stupéfait par le petit discours d'Atsushi. Atsushi qui d'ordinaire se comportait en toutes circonstances comme le dernier des crétins. Seulement là les ptits règlements de compte entre l'autre abruti de Lu et sa copine ne l'intéressaient pas vraiment. Pas du tout pour ainsi dire.

"Bon allez assez perdu de temps. En route. Lu, si tu veux rester ici t'envoyer des fions avec ta copine, c'est volontiers que j'te laisse derrière. Ce qui viennent on y va."


Grek écrasa sa troisième clope sous l'épaisse semelle de sa ranger.

"Le temps que vous déblatériez encore dix minutes avant de bouger je vais nous dégotter un bateau."


Il descendit la rue à grandes enjambées vers le port. Avec un peu de bol il aurait le temps de dessouder quelques mouettes, pour se calmer les nerfs.

Le Tigre n'avait vraiment pas le temps d'attendre. Il enboîta donc le pas à Grek.

"Allez magnez-vous."

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chebaï
Adminator
avatar

Nombre de messages : 196
Age : 29
Localisation : Quand on m'cherche, on m'trouve !
Classe sociale : Orphelin des bas-fonds
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]   Mer 13 Juin - 19:34

La dernière réplique de Yuna à l'égard de Lu l'avait profondément vexé, même si absolument aucun signe éxtérieur ne permettait de s'en apercevoir. Il aurait volontiers répondu mais Atsushi le coiffa au poteau. Décidemment il se croyait un peu trop important ces derniers temps... Le grand air semblait lui donner envie de montrer à tout le monde ô combien ses ailes d'adultes étaient grandes et blanches...
Malheureuseument, Lu était Lu.
Malheureuseument, Le Tigre et Grek était à coté et non pas qu'il ai peur de se faire tabasser, mais il avait suffisament écouté leur bétise aujourd'hui pour ne pas avoir envie de recommencer.

Il réfléchit un peu avant de s'avancer vers Atsushi. Si Yuna essayait de l'abattre, était-il de taille ? A son plus grand plaisir, il y avait des chances [heu, enfin, là c'est a toi de voir Sushi, on en a jamais parlé =) ] que oui. Il lança un petit regard à Yuna, du style bon je me suis bien amusé mais maintenant j'ai mieux à faire, et lui rétorqua indifféremment :

-Oh, mais ça n'avait pourtant pas vraiment l'air de te géner, que je ne sois pas adulte, quand tu voulais être dans mon lit...

Donc, confirmément à cité plus haut, Lu s'échappa fluidement de la poigne de Kiba et s'avança vers Atsushi rapidement, du genre super rapide. Pour le beau brun, ça revenait un peu à "merde, Lu vient de se matérialiser derrière moi dans un petit nuage très gracieux de neige blanche poudreuse et agréablement parfumée à la récente tuerie qui vient de se dérouler près de nous il n'y a plus si longtemps que ça à partir du moment contemporain ou je vous parle" En somme une façon de lui dire que si, il était balèze, et qu'il aimait pas qu'on remette ses talents en doute. Qu'on lui mette un katana en main et elle verrait bien, la ptite forte tête.
Situé dans le dos d'Atsushi, il s'accrocha à son cou comme il le fesait parfois avec Kiba. D'un faux (mais royalement bien joué) air enjoué et avec un sourire mutin il frotta sa joue contre celle d'Atsushi et fit une jolie imitation de Kimi/ Momiji (Fruits basket pour les incultes...).

-Oh, c'est vrai ? Tu trouves que j'ai un joli minois ? Comme c'est gentil ! Venant de ta part, en plus, tu oses enfin me le dire ! Je ne savais pas que tu craquais autant sur moi, il fallait le dire avant, voyons!!
Bon, ok, même lui trouvais ça un peu ridicule, mais il adorait se foutre de la gueule du brun; puis il retrouva son visage normal (si on peut dire qu'il en a un...) et lui susurra à l'oreille de façon presque inaudible en plissant les yeux:

-Tu ne devrais pas me donner d'ordres, je deteste ça... Et puis, commence par appliquer tes propres règles... Epargne nous tes scènes de ménage avec Chebaï, puisque tu l'apprécies tant...

Luo contre-attaque.
Il lacha le cou d'Atsushi et mis les mains dans les poches de son jean tout en se dirigeant vers Shin et Grek. Il aurait volontiers demandé à Grek de leur "dégotter" un bateau avec des suites premières classes, mais il n'était pas tout à fait sur qu'il apprécie son sens de l'humour...

Cheb, elle, se contenta d'hausser un sourcil à la tirade du loser, et de proposer son briquet à Kyôko.

_________________
Pif paf pan
_____________
Pauvre crétin, ricana le blond, bien sûr que nous sommes supérieurs. Si toi tu échoues tu n’as plus rien. Moi j’ai un filet de secours en or massif sous mon ravissant postérieur.
-Tu es vraiment un connard !
-Non, juste incroyablement riche…
--Artoung--
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]   Mer 13 Juin - 20:43

En sentant Lu le prendre par les épaules, Atsushi se crispa. En sentant sa joue se coller à la sienne, il manqua de s'étouffer en ravalant sa salive. Eurk... Comment Kiba faisait pour supporter ça ? Rien que le contact physique avec ce mec avait quelque chose d'angoissant. Comme si sa bizarrerie pouvait filtrer à travers les pores de sa peau. Il se dégagea d'un mouvement approximatif des épaules, l'air crispé et, il faut bien l'admettre, un pue rouge (même si ce n'était pas vraiment pour les raisons qu'on pourrait imaginer... hum... bandes de petits pervers assoiffés d... ok j'arrête).

"Entre nous Lu, t'es toujours au premier plan quand on se lance des piques, alors viens pas me la raconter comme quoi t'aurai envie qu'on arrête..." lança-t-il d'un ton détaché.

En réalité, lui aussi était un peu blessé. Il n'aimait pas qu'on lui fasse reocnnaître ses erreurs, et pour rien au monde il ne laisserait paraître le fait qu'il en prend conscience. Mauvaise foi, le Sushi ? Même pas. Parce qu'en lui-même, il tirait parti des remarques du genre.

Yuna hocha la tête lorsque le Tigre et Grek annoncèrent leur départ précipité.

"Soit. Faites bon voyage, et autant que faire ce peu, débarrassez nous des erasers."

Yuna avait à peu près retrouvé son calme, malgré la série d'évènements troublants qui venait de s'abbatre sur elle. Et il fallut que Lu l'ouvre encore... Elle dégaina son sabre et lui souleva le menton du bout de la lame.

"Ecoute moi bien, morveux... Et rentre-toi ça dans le crâne : je ne voulais pas te mettre dans mon lit, non. C'est toi qui voulais me mettre dans ton lit. Enfin, qui voulait... Disons que j'ai été assez naïve pour le croire. Mais je vis avec Shimitsu, et les vieux coups de charme, on les comprend vite fait une fois qu'on s'est fait avoir."

Elle le fusilla du regard et fit jouer de sa lame contre sa gorge.

"Et je te signale que tu aurai dû te renseigner sur quel genre de personne était Michiru. Parce que la moitié des jeunes filles des bas-fonds pensent que si t'es un aussi mauvais coup, c'est parce que t'es gay. Ca t'apprendra à jeter les filles apès utilisation, pathétique Don Juan."

Yuna rengaina son sabre. A quoi bon saigner Luo Kikon Setsu ? Soulager les nerfs, certes, mais c'était sûrement pas la bonne solution. Aussi, lui balancer cette petite anecdote sur les lancages de rumeurs de Michiru lui semblait tout à fait adequat. Même si elle n'avait pas jugé bon de préciser que désormais, la plupart des jeunes filles des bas-fonds rêvaient de coucher avec un homosexuel refoulé. Elle fit volte-face et attrappa Heizo par le bras.

"Heizo-sama, je suis sincèrement désoléemais je ne peux pas prendre la décision de partir avec vous sans m'en référer au Patriarche. Et ma soeur ayant été kidnappé par un ancien spécimen de recherche hybride, nous sommes confrontés à quelques difficultés sur le continent."

Elle baissa la voix et se pencha à l'oreille d'Heizo.

"Cependant, méfie-toi des morceaux avec qui tu t'embarques. Ils ont l'air relativement... disjonctés. Et si tu meurs, alors rien n'aura servi."

Elle hocha la tête. Rester dans le vague, toujours rester dans le vague. Puis elle adressa un signe de main à la troupe -hors Lu évidemment- et fit volte-face, s'éloignant à travers la ville de Kumai Seta.

Kiba s'était précipité vers Lu dès que la jeune fille aux cheveux platines eut rengainé son sabre. Merde, ils étaient tous sensés connaître Lu, et pourtant ils étaient sur les nerfs. Selon la petite tournure devenue assez habituelle, il attrappa le poignet du jeune noble et lui dmeanda d'un ton inquiet :

"Est-ce que ça va ?"

Atsushi, lui, avait assisté à la scène le sourire aux lèvres. Il savait que Lu n'était pas au courant de ces ragots. Même si lui-même était au courant de ce que Yuna n'avait pas dit... Mais comme elle, il s'abstiendrait de gâcher ce moment... Le visage figé dans une expression renardesque (vous voyez ce que je veux dire, vous, fidèles lecteurs de Black Cat, Air Gear ou bien encore Naruto...), il s'en alla à son tour, emboitant le pas à Shin et Grek, et suivit de peu par Kyôko.

[Pour ce qui est d'un combat Yuna-Lu, non, désolée mais il aurait aucune chance : je te rappelle que les enfants Kikon Amam ont été génétiquement modifiés -comme notre ami le Tigre...- pour^posséder des capacités physiques hors du commun... Sorry pour l'orgueil du missié ^^"]

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 45
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]   Jeu 14 Juin - 0:22

Lorsque Yuna évoqua ses raisons pour rester ici, Grek se retourna et fut à son niveau d'un bond. Il la saisit par le bras et la fit pivoter, tout en veillant à ne pas serrer son bras trop fort, de crainte de le broyer, la plaçant face à lui. Il planta son regard dans ses yeux.

"Un ancien spécimen de recherche ? Tu... Tu connais son nom ?"

Grek bavait comme un petit fou, et son regard était carrément dément. Il avait les yeux profondément enfoncés dans ceux de Yuna.

"Tu sais comment il s'appelle ton specimen ?"


Le Tigre connaissait le passé de Grek, comme celui de tous les gens fichés aux Archives. C'est à dire de tous ceux qui possédaient par exemple une licence de chasseurs de primes, ou un titre de noblesse. De fait, il connaissait un autre nom lié au passé de Grek et Nexus. Chii-Kan. Il savait que si c'était ce nom là qui sortait de la bouche de Yuna, Grek l'accompagnerait. Et aussi que ni lui, ni rien, ni personne ne pourrait l'en empêcher. Et instinctivement, il sentait que c'était ce nom là qui allait jaillir comme un diable de sa boîte. Plus qu'à espérer qu'Heizo soit balèze aussi...

Grek sentait tous ses muscles tendus à péter, il aurait broyé un bloc de béton dans son poing mais il s'efforçait malgré tout de ne pas trop serrer le poignet de la jeune fille pour qu'elle puisse encore ensuite se servir de sa main gauche. A part ça il ne semblait plus rien contrôler de son corps. Il tremblait comme une feuille, son regard fou vibrait dans ses orbites caves, ses veines gonflaient jusqu'à celles de ses tempes et la mousse blanchâtre qui se formait à la comissure de ses lèvres commença à se teinter de rouge. Sa crête verte sembla un instant rougir, puis elle reprit sa couleur d'origine et la leur rouge ne fut plus que celle de son regard. Tout son organisme attendait un nom. En priant pour qu'il ne vienne pas.

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]   Jeu 14 Juin - 14:51

Yuna esquissa un sursaut quand Grek saisit son bras.

"Son nom...? Hum, d'après nos sources, il semblerait que ce soit Chii-Kan, même si elle est sensée être morte pendant votre évasion."

Au vue de sa réaction, Yuna avait reconnu Grek. Evidemment... Lui aussi était un ancien spécimen de recherche. Et un ami de Chii-Kan. Logique qu'il s'emporte en apprennant qu'elle était toujours en vie.

"Mais entre nous, rien n'est sûr..."

Yuna voulait absolument tamiser la réaction du chasseur de primes.

"Tout ce que nous savons c'est que c'est la Matriarche de la famille Kikon Seija."

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Heizo
Milicien du forum
avatar

Nombre de messages : 167
Age : 38
Localisation : Somewhere beyond the sea
Classe sociale : She's there watchin for me If I could fly like birds on high Then straight to her arms I'd go sailin
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]   Jeu 14 Juin - 22:49

"A plus, Yuna. Fais attention à toi."

Fais attention à toi... Heizo sentit la honte monter en lui. Il aurait aimé de tout son coeur que Yuna n'ait pas écouté et n'ait ainsi jamais entendu ce bijou de niaiserie télévisuelle. Quand il le voulait, il savait faire preuve d'une incroyable ringardise. On va sûrement plus jamais se revoir, mais n'oublie pas de prendre tes cachets; fais-le pour moi, fais parce qu'on s'est connus et que tu m'étais sympathique. Affligeant, il se sentait affligeant. Il haïssait ses lèvres et les insanités qui pouvaient en sortir. Dans l'urgence, les rares vrais sentiments du tueur étaient incapables de sortir sous leur vraie forme. Il en avait déjà très peu, et précisement les exprimer lui demandaient des forces dont il ne disposait pas. Alors, à chaque fois, c'étaient des phrases préfabriquées qui étaient expulsées de sa bouche pour rejoindre le néant, des phrases dont il avait horreur et qui exprimaient à peine les contours de sa véritable pensée. Oui, il l'appréciait, et oui, il espérait qu'elle parvienne au moins à survivre dans tout ce merdier.

Lui aussi espérait quelque peu survivre. Au moins survivre pour remplir sa mission, et puis après, hop, tranquille, le vide pouvait l'accueillir les bras ouverts, il était libre de toute contrainte. Encore un peu et il allait finir par croire à cette connerie de prophétie que lui avaient racontés des tas de rebelles, à l'époque où ils vivaient encore en un seul morceau. Les croyances avaient le mérite de l'amuser. D'ailleurs, s'il survivait, il s'était promis de faire construire un temple en son honneur, des statues de Lui sur une croix, en train de faire une moustache à un Jésus qui meurt. La religion anti-religions, "Voilà mon enseignement: ne vous faites plus guider par personne". Peut-être que Shinga irait prier, qui sait. Oui, sûrement. Ce Shinga devait déjà l'apprécier en secret.

"Dites-moi, Mr Tigre, j'ai un peu la dalle, et si on y allait? J'aimerais pas arriver en retard pour le déjeuner. Sinon, vous faites quoi dans la vie?"

Sans même prendre la peine d'écouter ce qui se disait autour de lui, Heizo replongea dans ses mornes et lasses pensées, le regard rivé sur ce Grek qui semblait tout à coup préoccupé. Ouais, tout le monde irait prier à son église.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 45
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]   Jeu 14 Juin - 23:26

Grek lâcha le bras de Yuna et recula d'un pas. Courbé, tétanisé, une main sur le front, l'autre bras crispé à mort.
Il se releva d'un coup, les dents serrés, regardant Yuna avec intensité.

"Je viens avec toi. Si Chii-Kan est encore en vie, il est de mon devoir de la tuer."

Il s'attendait à un refus. Il savait pertinement qu'il n'avait pas trop la côte et qu'il n'était guère le genre de type avec qui on rêve de faire un voyage. Il serra le deuxième poing, et du sang coula de sa paume.

"Cette décision est irrévocable et ne souffre aucune contestation. Désolé."


Le Tigre eut un profond soupir. Bon. Plus de Grek. Il se tourna vers Heizo.

"Ouais on va y aller. Est-ce que tu sais si y a des bateau utilisables pour traverser la mer en bas ?"

Décidément ce type était extrêmement sympathique. Il avait un air un peu précieux dans sa façon de parler, mais pas comme l'autre pédant décérébré de Lu. Il vint soudain à l'idée du Tigre de se demander pourquoi ce gars était borgne. Il secoua la tête.

"Allez on y va."

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]   Ven 15 Juin - 14:18

Yuna hocha la tête en souriant à Heizo. Les niaiseries télévisuelles, elle n'avait pas tellement de points de comparaisons. Alors elle se contentait d'être touchée par ce témoignage d'affection.

"Tâche de survivre aussi, on aura à nouveau besoin de toi ici" lui lança-t-elle alors qu'il commençait déjà à s'éloigner.

Puis, elle se retourna vers Grek.

"Ok, tu viens avec nous. Mais désolée, tu risque de ne pouvoir qu'assister la tueuse officielle de Chii-Kan dans sa tâche. Quoi que tu y fasse, tu ne pourra pas la tuer. Seule ma petite soeur le peut, Chii-Kan l'a dit elle-même."

Elle eut l'air réellement désolée. Elle avait eu vent de l'histoire de Chii-Kan, Grek et Nexus...

Atsushi marchait seul, quelques mètres derrière le Tigre et Heizo. Il écoutait d'une oreille distraite ce qui se disait devant, tout en triturant les bandages qui enserraient ses bras. C'était stressant, cette histoire. Ca virait très étrange. Et il suffisait que ça commence à avoir lair solide pour se désagréger. Voilà que Grek se faisait la malle.
Le jeune homme attrapa sa boite à tabac et commença à se rouler une cigarette. "Tu devrais fumer moins, ça rend con". Atsushi n'aurait pas vraiment su dire s'il allait lui manquer ou pas.

Kyôko marchait avec Cheb, quelques mètres derrière Atsushi. Elle tirait les dernières lattes de sa cigarette, l'air un peu absent. Elle avait un mauvais présentiment sur cette histoire. Ca risquait de vraiment mal finir. Et même si tout dans l'apparence d'Heizo poussait à comprendre que l'avoir dans ses rangs était un avantage considérable, elle ne pouvait pas s'empêcher de douter. Ils savaient rien sur ce type. Mis à part qu'ils étaient vraisemblablement du même bord. Même si le "même bord" était relatif, puisqu'eux-mêmes, cinq snowboarders embarqués dans ce truc un peu par hasard, n'étaient pas là par pur désir de transformer la face du monde. La jeune fille écrasa son moignon de roulée sous sa chaussure en soupirant.

"T'en pense quoi, toi, de cet Heizo ? Et de tout ça..." chuchota-t-elle à son amie.

Kiba marchait avec Lu, quelques mètres derrière Cheb et Kyôko. Il avait le visage un peu crispé. Grek partait. Et même si une partie de lui était rassurée -Lu courait moins de danger-, il ne pouvait pas s'empêcher d'être nerveux. Cet Heizo serait-il à la hauteur ? Hauteur de quoi ? Kiba secoua la tête. Merde. Il était paumé, et depuis le début, c'est ce qu'il cherchait à éviter. Et son épaule le lançait. Quelle connerie. Il aurait dû insister plus pour qu'on leur foute la paix. Et maintenant, tout le monde était dans la merde. Et il ne pouvait pas s'empêcher de culpabiliser... Et il avait mal à l'épaule, merde ! Kiba donna un grand coup de pied dans la neige devant lui. Rien n'atteignit Kyôko et Cheb, heureusement. Ca n'aurait pas arrangé son moral.

"Merde..." murmura-t-il du bout des lèvres. "Merde..."

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Chebaï
Adminator
avatar

Nombre de messages : 196
Age : 29
Localisation : Quand on m'cherche, on m'trouve !
Classe sociale : Orphelin des bas-fonds
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]   Dim 17 Juin - 22:08

Cheb marchait au coté de Kyôko, sans vraiment regarder où elle allait: elle se contentait de suivre son amie. (et pas son ami). Elle avait opté pour la façon la plus simple de ne pas se laisser dépasser par les événements, (ce qui en réalité était chose faite depuis bien longtemps), c'est à dire laisser couler. Elle savait qu'elle n'avait pas voix au chapitre, alors voila. Verra bien ce qui arrivera, basta.

-Ce que j'en pense? je m'en fous.

Mais, comme Kyôko était son amie et que c'était Kyôko, qu'elle ne voulait pas la jeter sur les roses ou tuer dans l'oeuf l'embryon de conversation, elle se repris maladroitement.

-Enfin, heu, ce que je veux dire... comparé à Grek, ça nous fera des vacances, même si le Mr du Corbak est space...Mais on sait jamais c'qu'il est vraiment...

Elle se tut un instant puis tourna enfin le regard vers la jolie miséreuse.

-Et ce que j'en pense de "tout ça" ? C'est simple... Je trouve ça débile.

Réponse pas forcément très bien située das le contexte mais qui résumait assez bien sa vision des choses.

Lu, de son coté, avait rapidement rassuré Kiba.

-Pourquoi ça n'irait pas ? J'ai revue une ancienne amie chère à mon coeur, on a fait de passionnantes discussions sur la pluie et le beau temps...Oui, pourquoi ça n'irait pas ?

Puis, voyant que Kiba était à ce point sur les nerfs, a tel point de shooter dans la neige, il le prit par le bras et se colla contre lui, d'une manière qui ne génait ni ne ralentissait leur marche.

-Y'a pas à s'en faire, on va juste bien s'amuser...

Néammoins, Lu aussi commencait à trouver que ça virait mal. Et que pour s'amuser, il allait falloir quelques petits sacrifices...

_________________
Pif paf pan
_____________
Pauvre crétin, ricana le blond, bien sûr que nous sommes supérieurs. Si toi tu échoues tu n’as plus rien. Moi j’ai un filet de secours en or massif sous mon ravissant postérieur.
-Tu es vraiment un connard !
-Non, juste incroyablement riche…
--Artoung--
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heizo
Milicien du forum
avatar

Nombre de messages : 167
Age : 38
Localisation : Somewhere beyond the sea
Classe sociale : She's there watchin for me If I could fly like birds on high Then straight to her arms I'd go sailin
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]   Mar 19 Juin - 21:45

"Si il y a des bateaux au port? C'te question! Evidemment que j'en sais rien! Désolé, j'arrive en même temps que vous, mais rien ne nous empêche d'aller voir, côté nage, je tiens à peine 200 mètres."

Ca va, pas méchant, ce Tigre. Et moins ridicule qu'il ne l'avait pensé au premier abord, quand cet inconnu l'avait balancé au sol pour faire respecter son autorité. Heizo était impatient de voir comment il mettait des trempes à l'adversaire.
Il était lui même impatient d'aller se battre. C'était pas qu'il se ramolissait, mais presque. La perspective de rencontrer du Villain digne de la majuscule l'enchantait, à bien y penser, ça faisait une plombe qu'il n'avait pas vraiment pu tirer sur quelque chose de valable. La dernière fois, ça devait bien remonter au soldat qui avait été chargé de lui faire manger son acte de naissance. Quoi d'autre, sinon ? Quelques soldats minables et deux-trois boîtes de conserve. Il y avait ce type tout blanc qui lui avait mis un clou dans l'oeil (quel salaud.), mais il n'avait guère pu lui faire de mal. Lui aussi était sur sa liste des salauds qui devaient quitter la Terre avant que lui ne le fasse, après le Président Watanabe, ceux qui avaient assassiné ses parents, Jésus-Christ et le porc sauvage qui avait bien failli lui manger la main le jour de ses 8 ans. L'office pouvait être long, il n'en avait que faire. Juste une question de retour à l'équilibre.

"Quel genre de personne on pourra trouver en Chine? Des balèzes? Et pourquoi sont-ils justement là-bas?" demanda-t-il au Tigre.

Il entendit faiblement son prénom au milieu d'une conversation derrière lui. Deux demoiselles. Merde, il connaissait même pas leur prénom. Ne sachant que faire, il se retourna, enleva son chapeau, se courba et leur sourit, avant de reprendre la marche. Au moins une chose de faite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]   Mar 19 Juin - 23:18

Kyôko esquissa un sourire en entendant son amie qui commençait à s'énerver toute seule. Cheb avait toujours eu -du moins depuis qu'elles se connaissaient- cette impulsivité, cette facilité à démarrer au quart de tour, mais à toujours réussir à garder son self-control. Enfin, toujours... Jusqu'à ce jour, elle ne connaissait qu'une personne qui avait réussi à lui faire totalement perdre son calme. Et cette personne marchait quelques mètres devant. Kyôko releva les yeux pour regarder Atsushi.

Mais ce n'était pas lui qui était tourné vers elle et leur souriait. C'était Heizo. Le rouge gagna ses joues lorsqu'il enleva son chapeau. Elle avait toujours eu un faible pour la galanterie, eput-être parce que la plupart des hommes qu'elle avait connu dans sa vie ne remplissait pas à merveille ce critère d'excellence. Elle rendit son sourire au jeune homme et reporta son attention sur Cheb.

Kiba sourit en entendant Lu. Ce type avait une capacité de relativisation incroyable... Il lui tapota l'épaule -amicalement, hein ?-.

"Espérons que t'ais raison... La distraction a l'air de prendre une tournure méchamment bizarre..."

Atsushi fronça les sourcils en entendant la discussion qu'entrenaient Heizo et Shin. Quitte à passer pour un chiard premier de la classe, tant pis, il ne pouvait pas laisser passer des énormités pareilles. Il écarta les deux tueurs et se mit à marcher entre eux.

"Hum. Salut les jeunes. Pour information, juste comme ça, le premier clampin galeux des bas-fonds pourrait répondre à votre question. C'est justement un des aspects qui entretient le mythe sur ce port. Bien que "personne n'en soit jamais revenu", il est toujours plein de bateaux. Et on ne sait pas pourquoi. Donc, ouais, on va en trouver, des bateaux, dans le port."

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 45
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]   Jeu 21 Juin - 1:59

Le Tigre eut un sourire. "Les jeunes" de la part d'un chiard deux fois moins vieux qu'eux et quatre fois moins qu'eux deux réunis ça avait un petit côté ridicule. Mais on allait pas lui en vouloir (qui a dit "il était là pour ça ?").
Il haussa le sourcil à la question d'Heizo.

"La Chine est à un niveau technologique dramatiquement bas, les armes les plus redoutables là-bas c'est les arcs. Des fois quand on est endormis profondément ils arrivent presque à vous toucher. Non la Chine c'éest surtout du clodo."


Il se gratta l'arrière de la tête.

"Cependant... Il y a tout d'abord de fortes chances que tous les Fils des Astres encore en service (ni morts ni déserteurs) se dressent sur notre route avant la Grande Muraille, Dragon compris. De plus, ensuite, on arrivera à un endroit qui s'appelle la Citadelle des Glaces, et là il se pourrait qu'on ait à fricoter avec des types encore plus balèzes. Donc oui je pense que niveau action ça devrait pas mal le faire."

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chebaï
Adminator
avatar

Nombre de messages : 196
Age : 29
Localisation : Quand on m'cherche, on m'trouve !
Classe sociale : Orphelin des bas-fonds
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]   Mer 27 Juin - 19:36

Oui, si Cheb avait ce coté impulsif qui ressortait parfois depusi qu'elle connaissait Kyôko -puisqu'elle éxteriorisait beaucoup plus à son contact-, elle réussisait toujours à garder son calme. Elle ne voulait pas s'énerver devant Kyôko. C'est comme si c'était...malpoli. Et puis extérioriser, Ok, mais fallait pas trop en demander non plus. Elle gardait pour elle ce qu'elle pensait.
Bon, évidemment, il faut l'exception qui confirme la règle, hein. L'exception qui fesait le mariole devant elles...

Elle releva les yeux de la neige et croisa rapidement le regard d'Heizo. Elle haussa un sourcil. Y'en avait encore sur terre des comme ça ? Elle jeta un coup d'oeil à son amie. Mais bon, si à elle ça lui fesait plaisir, elle n'avait rien à redire...Et c'est pour ça qu'elle ne dit rien.
Elle commençait, une fois de plus, à réaliser quelque chose d'horrible...

*Bon Dieu de merde, ça veut dire ni neige ni snowboard et pas moyen de s'écarter de plus de dix mètres de ces deux pauvres crétins !*

En personne juste qu'elle était Chebaï attendait de se faire une opinion du Corbac avant de le traiter injustement de la même manière qu'avec Atsushi et le Tigre : lui botter les fesses mentalement faute de pouvoir le faire pour de vrai.

Lu se tourna vers Kiba.

-Bizarre ? Pourquoi bizarre ? C'est juste qu'aucune d'eux n'a l'habitude de croiser des personnes aussi différentes socialement qu'idéologiquement... C'est comme un groupe composé de souris, de chiens et de chats...

Il avait dit ça sans sourire. Oui, pour lui, ce n'était pas bizarre. Après tout, qu'est ce qui pouvait l'être ?

_________________
Pif paf pan
_____________
Pauvre crétin, ricana le blond, bien sûr que nous sommes supérieurs. Si toi tu échoues tu n’as plus rien. Moi j’ai un filet de secours en or massif sous mon ravissant postérieur.
-Tu es vraiment un connard !
-Non, juste incroyablement riche…
--Artoung--
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heizo
Milicien du forum
avatar

Nombre de messages : 167
Age : 38
Localisation : Somewhere beyond the sea
Classe sociale : She's there watchin for me If I could fly like birds on high Then straight to her arms I'd go sailin
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]   Sam 30 Juin - 0:15

Et effectivement, il y avait le choix du navire sur les quais. Tous les types de bateaux de pêche s'y étaient donné rendez-vous, il y avait l'embarras du choix.

"Ta science nous éclaire tous, Atsushi", déclara Heizo à demi-voix, fasciné par l'impressionante collection de voiles qui s'offrait à lui.

Il descendit inspecter quelques-uns d'entre eux. Bien qu'il n'en ait aucun souvenir concret, son père possédait un bateau. "Un trois-mats", lui disait-il, souriant de la naïveté de son fils. Il aura fallu 25 années au jeunôt pour constater et découvrir enfin à quel point son papa s'était foutu de lui. Les vrais trois-mâts étaient beaucoup plus impressionants que le minuscule rafiot de son paternel, le bien-nommé "Torpille-truites". Ceux-là avaient de l'envergure, ils devaient flotter assurément plus de trente mètres sur l'eau avant de devoir commencer à écoper.
Il se mit à courir sur les vieilles lattes de bois pourries.

"Alors? On prend lequel? Marie L'intrépide ou Le Ramasse-Poussière?" Il avait le ton d'un gamin émerveillé dans un refuge pour animaux. Et si c'était lui, l'animal?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 45
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]   Sam 30 Juin - 3:18

Le Tigre regarda le mec en noir s'extasier comme un gamin tout chelou sur les raffiots pourris qui croupissaient vraissemblablement depuis des décénies dans ce port.
Il se dirigea vers un bateau dont la coque était majoritairement composée de bois et non de moules et assimilées, et surtout majoritairement composée de quelque chose plutôt que de trous. L'embarcation était suffisement grande pour qu'ils tiennent tous dessus, et la balustrade avait l'air suffisement moisie pour qu'un coup de pied au cul de Lu le fasse passer par dessus bord.

"On va prendre celui là. Il devrait nous emmener de l'autre côté, avec un peu de bol on aura même pas à finir à la nage."

Il jeta un oeil à la coque du raffiot.

"Hé Mr Heizo, il a pas de nom, tu veux le baptiser ?"

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]   Sam 30 Juin - 15:14

Atsushi adressa un grand sourire à Heizo et le regarda s'extasier sur les bateaux du port. Lui-même n'avait pour ainsi dire jamais rien vu de semblable, mais ça n'avait pas vraiment le don de la mettre en confiance. Il avait déjà passé plusieurs heures sur le front de mer à regarder les rives du Pacifique dans la baie de Tôkyô, mais jamais il ne se serait imaginé naviguant vers la Chine.
Il emboita le pas au Tigre et enjamba la balustrade. Le pont était un peu mité mais avait l'air de tenir, et la cabine, même sans porte, semblait être en mesure de contenir toute la troupe en cas de besoin. Il hocha la tête, pour se donner lui-même une approbation silencieuse. Ca allait. Ca irait. De toute façon, ils n'avaient plus vraiment le choix.

Kyôko s'arrêta devant le bateau et le considéra de haut en bas. "Délabré" était le mot qui lui convenait le mieux. "Cercueil flottant" n'était pas mal dans son genre. Elle se mordit la lèvre inférieure et interrogea Cheb du regard. La traversée jusqu'en Chine s'annonçait mouvementée...

Le regard de Kiba parcourut la coque avidemment. On aurait dit un décor d'Andersen, c'était magnifique. Magnifique, ok, mais pas vraiment rassurant. Comme dans les contes du vieux Danois, il émanait de ce bateau perforé sur fond d'océan grisâtre un malaise étrange. Il retrouvait presque les sensations qu'il avait ressenti en entendant Lu raconter la Petite Sirène lors de leur deuxième rencontre. Il se retourna vers le beau blond et lui adressa un sourire. Un peu mélancolique, peut-être. Ils savaient encore ce que voulait dire "sérénité" à cette époque. Du moins ils pouvaient encore en avoir l'impression.

"On va donc s'embarquer sur ce rafiot troué jusqu'en Chine, c'est ça ? Ca risque d'être un peu compliqué, non ?"

"Vous savez naviguer ?"

Atsushi se planta devant Heizo.

"Vous avez l'air nostalgique en regardant ces bateaux. Par conséquent, j'en déduis que contrairement à moi, c'est pas la première fois que vous en voyez. Donc, avec un peu de chance, vous savez naviguer... ?"

Parce que c'était bien beau d'avoir son petit programme de fuite, mais fallait aussi s'occuper des menus détails du genre. Et si Heizo savait naviguer, il serait peut-être en mesure de diriger un équipage...

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Heizo
Milicien du forum
avatar

Nombre de messages : 167
Age : 38
Localisation : Somewhere beyond the sea
Classe sociale : She's there watchin for me If I could fly like birds on high Then straight to her arms I'd go sailin
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]   Sam 30 Juin - 16:50

"Un nom... Excellente idée, Tigre, on ne part pas s'il n'a pas de nom."

Il réfléchit un instant, regardant les longues lattes de bois mangées par le moisi et les algues. Une véritable dualité, ce bateau. Impressionant par la forme, et même par la taille pour qui n'avait jamais vu d'imposant navire, et pitoyable vu l'état de délabrement avancé qui caractérisait la coque. Il ne fallait pas espérer faire le tour du monde avec elle, elle en avait déjà vu assez; le voyage jusqu'en Chine pouvait très bien être son dernier avant qu'elle ne rejoigne le cimetière marin.

"Hum... Que diriez-vous de L'agonie? Ca me semble très bien choisi pour la Bête. Sauf si quelqu'un y trouve une objection plus guerrière et plus représentative -du moins j'espère- de notre mission, auquel cas nous pourrions envisager le Défonce-Eunuques, bien que l'aspect poétique y soit moins présent."

Il sauta à bord et monta au ponton. Les marches craquaient pas mal, l'une se brisa totalement. Cela n'enlevait rien à la joie d'Heizo qui se rassasiait de ces souvenirs qui remontaient en lui à chaque seconde. Il n'avait plus qu'une envie, que les harengs viennent lui fouetter le visage et qu'il aille pêcher un peu d'air frais.

Atsushi parût derrière lui, l'air interrogateur.

"Non, en effet, j'en ai déjà vu, mon père possédait son bateau de pêche pour nourrir le village. Il était plutôt balèze, je me rappelle encore de sa technique pour attirer les truites, au cas où. Et, hem, côté navigation, disons que j'en ai pas fait des masses... Il me reste quelques bribes, mais si on me file un peu d'aide, ça devrait aller."

Il pria pour qu'on ne lui demande pas de faire des créneaux.

"Vous êtes prêts à y aller? Je crois qu'il y a un peu de ménage à faire avant de lever l'ancre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]   Sam 30 Juin - 17:08

Atsushi esquissa un sourire en entendant les suggestions d'Heizo pour le nom du navire.

"Et pourquoi pas L'Agonisant Défonceur d'Eunuques ? Un peu long peut-être, mais bon..."

Puis il attrappa l'épaule d'Heizo et le fit pivoter vers le mât qu'il pointa du doigt.

"Tu vois ce long machin, avec des tissus qui pendent ? Je sais même pas à quoi ça sert... Et je suis même pas sûr de savoir comment ça s'appelle. Donc je suis pas sûr que ce soit le ménage qui urge le plus, dans la situation présente... Parce que même si j'admets plus facilement mon ignorance que d'autres -petit clin d'oeil à Cheb-, je suis pas $sur d'être le seul à ne rien bitter à la naviguation. Donc, je crois qu'en épluchant les moules de cette bicoque flottante, va aussi falloir faire le point sur les manoeuvres..."

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 45
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]   Lun 2 Juil - 23:56

Le Tigre regarda ses compagnons de route. Bien, manifestement le nouveau venu était aussi gamin que les autres. Une chance que Grek soit parti en fin de compte, songea-t-il en haussant les yeux au ciel.

"Pff, appelez le comme vous voulez, pour moi ce sera le Bateau, ça lui va bien. Moi je m'y connais un peu en navigation, c'est inclus dans nos programmes d'entraînements."

Il se gratta la nuque.

"Enfin, je connais la théorie, et disons que je sais ce qu'on est censé faire dans telle ou telle situation. Par contre pour ce qui est de comment le faire, j'avoue que si tu t'y connais ça nous aidera, parce que j'ai jamais eu l'occasion d'expérimenter..."

Il regarda le vieux tas de planches mitées qui était censé les amener jusqu'en Chine et se demanda s'il y avait ne serait-ce qu'une chance qu'ils y arrivent vivants. Un bruit dans son dos confirma ses doutes. Il dagaina son arme et la braqua sur les nouveaux arrivants.

Un type tout en noir et deux types tout en rouge. Celui en noir avec un trèfle sur le flingue qu'il braquait sur le Tigre, un rouge avec un carreau sur l'arme qui mettait Heizo en joue et l'autre avec un coeur qui menaçait Atsushi.

"Si vous êtes là vous savez sûrement qui je suis et donc vous savez que vous avez aucune chance. Tirez vous, et vite."


Le trèfle eut un haussement de sourcil narquois.

"Hu ? Tu nous sous-estime, eraser. Le Jeu de Cartres est une organisation extrêmement puissante, et seul j'aurais sans doute déjà pu te buter. Comme on savait que vous seriez sûrement nombreux, le Joker nous a quand même déployés à plusieurs, mais il n'a envoyé que les Valets, on est les cartes les plus faibles et on est même pas tous là. Cela dit..."


Le carreau fit un pas en avant.

"... Nous ne nous attendions pas à te trouver si bien accompagné. En fait, on nous avait signalé que cette petite frappe de Grek serait sans doute avec toi. On ne s'attendait à pas à tomber sur Heizo Itakui en personne. Ni sûr..."

Enfin le coeur dévoila un sourire carnassier.

"... Atsushi Kono. Tu sais que ta tête aussi est mise à prix ? Une petite faveur à vrai dire. Peu de gens sont au courant, mais tu vaux un gros paquet. Comme ça date un peu on t'a un peu oublié dans le milieu..."

Le trèfle arma son flingue.

"Mais le Jeu de Cartes à la mémoire longue..."

"... et ne crache pas sur les primes."

"Si vous vous sentiez de vous laisser capturer vivants ça nous arrangerait pas mal..."

"A vrai dire nous sommes assez fatigués."

Le Tigre fit un pas dans la direction des trois types chelous.

"Je vous l'ai dit une fois, je ne le répèterai pas une troisième. Je suis le Tigre. Vous n'avez aucune chance. Je vous offre cinq secondes pour vous enfuir. Après je vous tue."


Entre temps Atsushi et Heizo avaient aussi sorti leurs armes et mettaient en joue ceux qui les visaient.
Le Tigre se tourna vers Atsushi.

"Leçon numéro deux. Tir sur cible mouvante avec tir de riposte. N'oublie pas de bien sentir ta cible et ta trajectoire."

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]   Mar 3 Juil - 18:31

Atsushi avait réagit étonnement rapidement et avait brandit son flingue sur le type en rouge en quelques secondes à peine. Malgré sa répugnance à l'idée de devoir tuer encore quelqu'un, il se doutait qu'il vallait mieux faire preuve d'assurance, ou du moins avoir l'air...
Mais il ne put s'empêcher de hausser un sourcil en entendant que sa tête était mise à prix. Lui-même n'en savait rien du tout.

"Euh, petite question avant la filoche : je suis mis à prix pour quoi ? Y'a longtemps, j'avais jamais tenu le moindre flingue..."

Le Tigre avait annoncé sur un ton neutre la leçon numéro deux et avait ainsi arraché un sourire un peu stressé à Atsushi. Du tir sumple sur un ami courant sur un mur, on passait à la fusillade sur mecs relativement hostiles et vraisemblablement tout aussi balèzes. Il secoua un peu la tête et se redressa, verrouillant ses épaules en prévision d'un tir prématuré.

En voyant les nouveaux venus arriver, Kyôko s'était complétement crispée et elle avait tiré Cheb par la main à côté de Kiba et Lu. Certes, il n'y en avait même pas un pour les braquer eux, mais la jeune fille était néamoins considérablement appeurée. Grek, même si elle n'éprouvait pas vraiment pour lui une incroyable sympathie, avait largement fait ses preuves en combat. Et Heizo n'avait pas vraiment l'air d'être ce à quoi on pouvait s'attendre en le voyant sans qu'il ouvre la bouche. Elle se mordit un peu plus lèvre inférieure et tira sur la manche de la chemise de Lu avant de lui murmurer suffisemment doucement pour être sûre de ne pas avoir été entendue par les assaillants (ce qui était le cas, j'insiste) :

"Lu, s'il te plaît, dis moi que tu caches un flingue, ou un couteau ou n'importe quoi... Regarde dans quel état était Atsushi quand il a dû vraiment tuer un type l'autre fois..."

Il y avait une sincérité étonnante dans le ton quasi-implorant qu'elle avait employé, sans pour autant être larmoyant. Elle connaissait seulement suffisemment les deux garçons pour savoir lequel risquait d'être le plus apte à réagir en cas d'agression. Elle n'approuvait d'ailleurs pas la décision du Tigre de ne confier un flingue qu'à Atsushi sous-prétexte que Lu l'agaçait. Selon elle, ils auraient tous dû pouvoir se défendre...

Kiba posa la main sur l'épaule de Kyôko et la sentit frissoner. Mais malgré tout, il ne pouvait pas s'empêcher de faire confiance au Tigre. Heizo, il ne l'avait pas cerné mais ce tueur avait l'air d'être bien connu. Et Atsushi, même s'il était paniqué à l'idée du moindre échec, mais aussi -en l'occurence- de la moindre réussite (entendons par là, un meurtre supplémentaire à son maigre palmarès) avait l'air d'avoir de bonnes capacités. Cependant, il hocha la tête en regardant Lu pour lui montrait qu'il approuvait Kyôko, et qu'un petit geste de sa part à lui aurait été rassurant pour eux quatre, même s'ils n'étaient pas directement menacés.
En revanche, une chose l'avait interpellé. Atsushi était recherché. Et lui-même ne savait pas pourquoi. Au moins, Kiba sût que le jeune homme n'avait pas trahi leur confiance à tous, mais il se demandait néanmoins pourquoi un simple snowboarder et braqueur d'étalage à la petite semaine pour bien être recherché, surtout depuis longtemps. Et vu le nombre de survivants dans l'affaire des "Traqueurs" syphonés avec leurs organes en boite, il doutait fort qu'on ait pu porter plainte, même pour ça. Et puis, l'histoire n'avait que deux jours, et aucun chasseur de prime n'avait la mémoire aussi courte. Il suivit donc du regard le type en rouge, Atsushi puis revint sur le type en rouge à la manière d'un spectateur de tennis, aussi avide d'une réponse que du résultat du "match"...

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Chebaï
Adminator
avatar

Nombre de messages : 196
Age : 29
Localisation : Quand on m'cherche, on m'trouve !
Classe sociale : Orphelin des bas-fonds
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]   Mar 3 Juil - 19:53

Cheb, complétement ailleurs, (et j'aurais bien fait une blague pourrie si on était encore aux frontières de l'Ouest mais ce n'est hélas plus le cas )manqua être déséquilibrée par le tractage de Kyôko. Elle lui jeta un regard interrogateur et se retourna vers les nouveaux protagonistes en voyant l'air apeurée de son amie.
Ah ouais quand même. Encore des tueurs. La main de Kyôko se crispait dans la sienne et sa main se raidit dans celle de son amie. Elle savait qu'en ce monde on vivait pas très longtemps en étant miséreux, mais quoique l'on dise, quoique l'on fasse, quoique l'on passe, on ne peut jamais se faire une raison à abandonner la vie quand on a sacrifié tant de chose pour la posséder...
Elle ne le voulait pas, elle voulait être forte, mais malgré tout, elle avait peur. Il était indéniable que ces trois personnes là étaient pour l'instant des plus fortes qu'ils avaient rencontrés. Ca se sentait dans la seule pression qu'ils insinuaient dans leurs paroles et la nonchalance affichée devant les menaces du Tigre.

Lu baissa les yeux et croisa les yeux verts suppliants de Kyôko. Il haussa un sourcil. Il ne pensait pas qu'elle serait autant effrayée. Mais il savait qu'elle avait ses raison, et lui les siennes, de ne pas l'être...
Il ne se donna même pas la peine de chuchoter et au contraire s'avanca un peu pour mieux pouvoir toiser les trois nouveaux intervenants, en tenant soigneuseument Kyôko par le bras, pour la rassurer comme pour éviter qu'elle ne parte en arrière, ce qui pourrait avoir de facheuses conséquences.

-Non, rien du tout. Je n'ai manifestement pas eu la bonne idée de penser que nous allions recevoir la visite des Cartes...

Sa voix n'affichait pas le moindre sentiment, et sa dernière phrase n'était pas un reproche à Kyôko mais plutôt une ébauche de conversation tout ce qu'il y a de plus banale...

-Quelle idée, aussi, de venir en effectif réduit. On à enfin autorisé le droit des grèves ? C'est bien, au moins un sur quatre qui sait garder sa peau en scurité, ça remonte le niveau... Tu crois vraiment qu'on va tous se rendre pour tes beaux yeux ? Si tu nous laisses une chance de nous rendre, c'est que tu sais parfaitement que tu as peu de chances de tous nous tuer, et pas juste une histoire de primes... Si le Tigre est dans son tord de vous sous-estimer, vous avez tord de vous croire supérieur...

Il trouva la magnanimité du Tigre un peu pitoyable. c'était comme ça qu'on creusait sa propre tombe. "Ne remets pas au lendemain ce que tu peux faire aujourd'hui..." Mais bon. Il n'allait pas remettre ses compétences en doute, ça ferait trop mauvais genre...

-Joker doit vraiment être en sous-effectif pour n'envoyer que des pitoyables rang de base après le Tigre...

Le "le" absent devant Joker n'indiquait pas qu'il le connaissait personnellement, non, c'est juste qu'il refusait de parler de lui comme quelqu'un d'extraordinaire. il avait déja la bonté de se faire tutoyer par lui, c'était bien assez. Il connaissait assez bien certaines organisations dont celle-ci pour avoir fait des recherches poussées dessus lorsqu'il prévoyait encore de faire un coup d'état.
On fait ce qu'on peut pour pas s'enuyer, hein ? Mais ses projets avaient peu à peu changés.

Bon, Ok, il aurait pas du mettre "pitoyables" devant rang de base, ça aller encore foutre la merde et on allait encore le lui reprocher. Mais franchement, dire à Atsushi qu'il avait un pactole sur sa tête, franchement ! La rivalité entre les deux jeunes hommes passait parfois par la case "raisons absolument débiles qui me poussent à foutre la merde sous prétexte qu'on reconnait un bouseux comme ennemi de l'état et pas un des plus grands descendants de noble, planificateur de futur coup d'état et déja un politicien stratège très bien renseigné"...

_________________
Pif paf pan
_____________
Pauvre crétin, ricana le blond, bien sûr que nous sommes supérieurs. Si toi tu échoues tu n’as plus rien. Moi j’ai un filet de secours en or massif sous mon ravissant postérieur.
-Tu es vraiment un connard !
-Non, juste incroyablement riche…
--Artoung--
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 45
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]   Mar 3 Juil - 21:07

Le Valet de Coeur poussa un profond soupir.

"Et bien il se trouve que à force de jouer les pillards à la petite semaine dans les quartiers merdiques de la ville, tout en t'étalant au grand jour dans les compet de snow board, tu as finis par te faire remarquer. Et identifier."

Le trèfle passa la main dans ses cheveux.

"Bien sûr, comme tu n'es pas un criminel de haut rang comme ton ami au poil roux ou l'autre fantôme, tu es passé entre les griffes des chasseurs de primes..."

"Mais rien n'échappe au Jeu de cartes."

A la réflexion de Lu, le Valet de Coeur tourna la tête vers lui avec un air de très profond mépris ostensiblement affiché sur le visage.

"Hu ? Qu'est-ce que tu dis ? Tu penses peut-être que tu peux rivaliser avec nous ?"

"J'aurais pensé que tu saurais mieux t'entourer Chaton"
ironisa le Valet de Trèfle à l'adresse du Tigre.
Puis sans préavis le coeur décocha une balle en plein dans l'épaule de Lu avant d'ouvrir le feu sur Atsushi. Le carreau tira sur Heizo sans un mot et le trèfle mitrailla le Tigre.

*Crétins !*


Il tira un premier coup dans la balle qui fusait vers Atsushi et la dévia, puis d'un second tir il abattit le trèfle d'une balle entre les deux yeux. Trois des tirs du trèfles lui arrachèrent la moitié du bras gauche et lui firent lâcher son arme.

"Atsushi bordel ! Tue-le ! Plus vite !"

Une deuxième balle filait déjà droit sur le crâne d'Atsushi.


[NDM : si je m'étais écouté j'aurais ajouté "tandis que Lu gémissait comme une femme en rampant dans son propre sang."]

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heizo
Milicien du forum
avatar

Nombre de messages : 167
Age : 38
Localisation : Somewhere beyond the sea
Classe sociale : She's there watchin for me If I could fly like birds on high Then straight to her arms I'd go sailin
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]   Mer 4 Juil - 0:38

A la vue de ces trois êtres habillés franchement ridiculeusement, Heizo se mit à rire. Certaines personnes avaient vraiment le goût des étoffes fines.

"Le Joker, dites-vous? Je me doutais bien que vous bossiez pour un bouffon."

Il s'étonnait lui-même de s'amuser autant alors que trois flingues apparemment habilement tenus étaient braqués sur lui et ses compagnons. Qu'importe, il était certain que les Cartes n'oseraient pas tirer. A moins qu'ils ne soient vraiment sûrs de leur coups avec un tempérament impitoyable.

...
Merde. Ils étaient sûrs de leur coup. Manquait plus qu'ils aient un tempérament impitoyable. Trois balles fusèrent, dont une vers lui. Le Carreau n'appréciait pas son trait d'esprit, peut-être. Quelle susceptibilité.
La balle frôla son épaule, de justesse. Il n'avait ni le temps ni la possibilité de prendre son fusil dans la position délicate où il était; son pistolet ferait à nouveau l'affaire. Il tira quatre fois, l'une sur l'arme pour la faire voler, l'autre sur l'épaule du même côté, la troisième sur l'autre main et la quatrième sur sa poche droite, simples prévoyances pour le désarmer un bon moment. Il lui restait deux balles. Il les envoya sur la main droite du tireur. Pour s'assurer qu'il ne puisse pas jouer de piano par surprise.
Heizo sentait qu'il avait un test à passer en ce moment-même. Les examinateurs étaient en train de l'évaluer afin de dire si oui ou non il était apte à remplacer -sobrement- ce Grek. Il espérait bien y parvenir, sinon il ne saurait guère comment se sentir face à eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]   Mer 4 Juil - 1:43

Kiba vit la balle filer vers Lu. Il amorça un plongeon pour les coucher au sol lui et Kyôko.

"A terre !" hurla-t-il.

La balle atteint Lu à l'épaule. L'épaule même à laquelle Grek s'était déjà attaqué. Le jeune homme regarda intensément le Valet de Coeur. Celui-ci venait de décocher une balle vers Atsushi. Une lame de fond d'adrénaline pure ravagea le crâne de Kiba. Il bondit. Fit tomber Atsushi au sol. La balle lui écorcha l'épaule quand il se releva. Il ramassa le fllingue d'Atsushi. Braqua le Valet. Tira une salve de balles en suivant avec précision chacun de ses mouvements pour les éviter. Il vida le chargeur. Ses yeux étaient convulsés et la colère l'avait rendu écarlate. Il était en sueur. Ses bras retombèrent et il lâcha le pistolet par terre, éreinté. Devant lui, le cadavre gisant du Valet de Coeur baignant dans son sang, étalé sur un fond de neige perforée comme un gruyère. Une seule balle. Entre les deux yeux. Kiba s'effondra dans la neige à côté d'Atsushi. Le sang coulait de son bras. Trois balles. Une dans chaque articulation. Ses cheveux noirs masquaient son visage tandis qu'il tentait de récupérer son souffle. Il avait perdu le fil. Il ne savait pas ce qui s'était passé, il ne savait pas si Heizo, si Shin s'en étaient tirés sans dommage. Atsushi et Lu n'avaient rien -ou presque-. L'épaule du blond était perforée, mais il ne perdait pas beaucoup de sang et la blessure semblait superficielle. Atsushi avait manqué la mort de peu, mais mis à part une vague terreur pure, il n'avait pas subi grand chose. Instinctivement, il porta sa main gauche sur son coude droit et eut un petit rictus. Il releva la tête. En un instant de rage, il s'était épuisé, et de lourdes cernes étaient apparues sous ses yeux. Kiba ne s'énervait jamais. Kiba était aussi calme qu'une pierre, aussi sage qu'un moine tibétain et aussi impulsif qu'un paralytique en phase terminale.
Le jeune homme sentit une main se poser sur son épaule gauche, et le visage d'Atsushi apparut dans son champ de vision. Celui-ci avait l'air totalement reconnaissant -la venue de la balle aussi froidement et parfaitement placée l'avait pratiquement pertrifié même s'il aurait rechigné à l'avouer-, mais on lisait sur son visage la peur et un tout petit peu de colère. Kiba avait faillit perdre bien plus que le sang qui se répandait autour de lui actuellement. Et s'il lui était arrivé quoi que ce soit, il ne se le serait jamais pardonné...

"Ca va ?"

Il aurait voulu dire plus mais sa voix se cassa. Un bruit de chute étouffé par la neige retentit derrière eux. Heizo venait de buter le Valet de Carreau. Et Atsushi aperçut Shin, la manche de chemise en lambeaux teintés de rouge, la chair du bras complétement à vif. Il se raidit, tapota l'épaule de Kiba, gratifia Lu, Cheb (!) et Kyôko d'un regard confiant -ils sauraient quoi faire, et ça valait mieux- et se précipita devant le Tigre.
Il murmura un "putain" entre ses dents.

"Bon, désolé mec, mais sang de Grek et OGM ou pas, il te faut un garrot avant que tu te vides de ton sang... Putain de merde !"

Il tira un coup sec sur le reste de la manche déchiquetée de Shin et la déchira en trois bandes avec lesquelles il fit un garrot maladroit autour du bras du Tigre. Théoriquement, ça marcherait jusqu'à ce que la situation se soit suffisament tassée pour que Kyôko s'occupe de lui.

"Fous ton bras dans la neige, le froid stoppe les hémoragies. Je reviens dans deux minutes."

Il retourna auprès de ses amis. Kyôko préparait des bandes de tissu pour panser Kiba en lui murmurant des mots récofortants. Elle avait toujours joué l'infirmière, et elle avait beaucoup de pratique. Les garrots du coude et du poignet se firent facilement et l'hémorragie s'arrêta d'elle-même. La blessure de l'épaule était plus gênante. Il y a deux jours, pendant la crise de Furie Noire de Grek, il s'était déjà fait touché à cet endroit. Elle était devenue très sensible et perdait des quantités de sang rouge sombre. Kyôko avait réussi son bandage mais elle n'aurait pas pu garantir son efficacité, ni sa durée de vie. Atsushi l'interrogea du regard, elle répondit par un hochement de tête. Il était sur la même longueur d'onde, et pour l'instant, ils étaient tous hors de danger.

"Kyôko, désolée, mais Shin a le bras dans la purée -ou plutôt en purée-, et ça risque de s'avèrer un peu gênant pour la suite. Je lui ai fat un garrot, mais j'ai pas ta dextérité.

- Je finis Kiba et Lu et j'arrive. Qu'il maintienne son bras contre la neige la plus saine à proximité de lui. Et surtout qui ne se déplace pas ! J'en ai pour une seconde !"

Elle se releva et massa un instant la tempe de Kiba avant de se pencher sur l'épaule de Lu.
Kiba avait le regard un peu vitreux. Il comprennait ce qu'avait pu ressentir Atsushi en tuant un des Traqueurs. La mort n'était pas quelque chose qu'ils donnaient. Ils y étaient confrontés courrament, évidemment. Mais elle avait toujours eu le rôle de la chierie innopinée qui tombe au mauvais moment, avant qu'on est pu manger, ou boire, ou se réchauffer, ou courir loin de la Milice. Ce n'était pas un moyen de défense. Kiba avait donné quelques crochets, quelques coups de pieds et de genoux dans sa vie, mais jamais il n'avait tué quelqu'un. Ni même menacé de mort. Il n'avait rien à voir avec elle. Il releva les yeux et parcourut le cadavre d'un regard innexpressif. Il venait de tuer quelqu'un. Sûrement pas un agneau ou une greluche de bénitier, mais en tout cas un être humain. Il se sentait souillé. C'était pas dans ses attributions, ça. L'histoire les dépassaient. D'abord Atsushi, ensuite lui. Et ces balles perdues. Ce sang. Merde, il voulait pas. Il voulait pas les mettre en danger, mais il n'était pas sûr d'avoir les épaules pour les défendre.

Atsushi s'agenouilla à côté du Tigre.

"Kyôko te conseille de foutre ton bras dans la neige saine, elle vient dans deux minutes te faire un garrot digne de ce nom."

Sa voix se cassa un instant et il regarda à quelques mètres Kiba effondré sur le sol.

"Shin, je crois que Kiba va pas bien. Je veux dire... Enfin t'as vu... Comme moi quoi... Il a... Il vient de tuer quelqu'un. Et en prime il a le bras déguisé en gruyère..."

Atsushi soupira. Ouais, ça les dépassait cette histoire. Ils ne savaient rien faire d'autres que du snowboard et du vol à la tire, mis à part descendre en un rien de temps des quantités industrielles de toutes sortes d'alcools.
Ils étaient pas préparés pour ça. Aucun d'eux.

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 45
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]   Mer 4 Juil - 3:05

Le Trèfle arrosa le Tigre violemment. Mais ce fut insuffisant. Il vit très nettemment ses balles déchiquetter le bras d'arme de l'eraser, mais il vit aussi une unique balle passer à travers son rideau de feu, avec une vitesse et une précision incroyable, et se ficher dans son front.

Le Coeur gratifia d'un pruneau le crétin qui les avait insultés, puis il tira sur sa cible, Atsushi. Là il se passa quelque chose de totalement imprévu. Un autre des gamins commença à l'arroser. Pas de prime pour celui-ci : technique d'immobilisation. Il tira trois balles dans le bras d'arme du gosse : épaule, coude, poignet. Prochaine dans le ventre, à droite du pancréas. Le gosse tirait n'importe comment. Il se déconcentra. Et il ne vit pas la balle qui percuta son entrezyeux.

Le Carreau ouvrit le feu sur son adversaire, en même temps qu'il vit une salve de balles fuser vers lui. Il savait qu'il ne les esquiverait pas toutes, trop judicieusement placées. Son propre tir perfora dans un craquement le genou du tireur d'élite, tandis qu'une balle lui explosait la cage thoracique et qu'une deuxième lui creusait un sillon sanglant à l'intérieur du crâne.

...

Le Tigre se laissa faire quand Atsushi lui garotta la purée qui lui servait de bras. Bien mignon le gosse, mais si la pulpe rouge qui ruisselait sous son épaule n'avait pas été majoritairement constituée de sang de Grek, il se serait quand même vidé de tout son sang. Il regarda le bras se reconstituer lentement. Mais quelque chose n'allait pas. La chair ne se reconstituait pas normalement. De sinueux motifs noirâtres venaient entourer ses muscles là où la peau se recousait d'elle même. Il jeta négligemment à terre les derniers restes de sa chemise. Il se pencha ensuite sur les corps des Valets. Trois flingues... Il en glissa un dans une de ses poches, un bon flingue de secours, celui du trèfle. Il prit celui du coeur. Il le filerait à Kiba, plus tard. Il prit celui du carreau. En toute conscience il ne pouvait pas se permettre de laisser un taré monumental come Lu disposer d'une arme à feu. Il hésita un moment à le balancer à la flotte, puis se dit qu'un flingue reste un flingue et que ça pouvait toujours servir, et le mit avec celui pour Kiba.

Il se retourna vers la troupe d'estropiés et d'infirmières avec une mine sombre de héros vaillant.

"Bon. On devait prendre un bateau je crois ?"

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Choc frontal !!! [Heizo, Atsu, Tiger, Chebaï]
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Any Snow Numbers :: Partie RPG :: Le Japon :: Kumai-Seta :: Le port-
Sauter vers: