Chroniques de la neige et du sang
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ujiro Saikino

Aller en bas 
AuteurMessage
Tiger
Admin à rayures
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 45
Localisation : Tokyo-siège gouvernemental
Classe sociale : ex eraser d'élite
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Ujiro Saikino   Mer 16 Mai - 17:31

Nom : Saikino

Prénom : Ujiro

Age : ? entre 20 et 50

Classe sociale : Clochard

Histoire : Ujiro est né dans la rue. Indubitablement dans la rue. Ses parents vivaient dans la rue. Sa mère a accouché sous un pont. Son premier contat avec le monde fut le carton sur lequel il a aterri. Mais Ujiro ne pleurait pas quand il est né. Il ne criait pas, ne hurlait pas. Il était couché sur le dos, relié à sa mère, sous le regard de son père, et il regardait le monde. Il le regardait avec curiosité, l'air de se dire qu'il n'avait rien à faire là.
Sept ans plus tard (sept ans de misère, de privations et de bagarres, avec les chats errants d'abord, les autres humains ensuites), sa mère accoucha à nouveau. Son père était mort de faim pendant la grossesse, tant il s'était démené pour mermettre à sa femme de survivre. Ujiro vit donc naître Saki, sa petite soeur, en la tenant déjà responsable de la mort de son père. Leur mère ne survécut pas à l'accouchement.
Durant plus de quinze ans, Ujiro vécut avec sa soeur, déchiré entre le sentiment de devoir protéger cette petite créature coûte que coûte et la haine qu'il lui voulait pour avoir "assassiné" leurs parents.
Âgée de 18 ans, Saki disparut. Ujiro apprit, par les nombreuses relations de confiance qu'il avait dans les bas fonds, qu'elle avait été apperçue flirtant avec un sergent de la milice, et qu'elle était partie avec lui.
Ujiro se dirigea donc posément à la caserne, et massacra sauvagement un certain nombre de miliciens, à mains nues. Bien sûr sa sanglante progression fut arrêtée par une série de balles, et lorsqu'il ouvrit les yeux il était sanglé à une table, dans ce qui semblait être les sous sols de la caserne. On l'y tortura. Par jeu semblait-il, puisqu'on ne lui posait aucune question. Lorsque vint le moment de l'émasculation à vif, quelque chose d'étrange se produisit. Ujiro sentit subitement ses forces décupler. Aucune manipulation génétique ne lui avait été effectuée. Il était juste devenu surpuissant. Selon lui il s'agit d'un coup de bol. Un prêtre appellerait ça un miracle.
Toujours est-il qu'il s'arracha violemment au chevalet de torture, et reprit son entreprise de massacre, avec un peu plus de succès puisque maintenant il pouvait éviter les balles et décapiter un homme d'un revers de la main.
Depuis ce jour là, Ujiro est un obsédé sexuel de premier ordre, et il voue à la milice et au gouvernement une haine extrêmement farouche.

Description physique : Un homme se découpa dans l'encadrement de la porte. Ses longs cheveux violets trainaient sur le sol derrière lui, et se teintaient du rouge sombre du sang des miliciens. Son visage semblait dégager un charme palpable, alors qu'il n'aurait pas du être beau. Pris séparément, les élements qui le composaient n'avaient rien d'extraordinaire, et certains comme ses lèvres bien trop minces et grises étaient carrément laids. Pourtant il était d'une beauté incroyable, sublimée par ses yeux. Deux yeux immenses, d'un bleu turquoise époustouflant, et striés de minces nervures dorées, qui était cachés par de fines paupières presque translucides surmontées de cils violets incroyablement longs.
L'homme était torse nu, d'une maigreur incohérente, presque squelettique. Il devait mesurer près de deux mètres vingt, mais il se tenait si voûté que sa tête devait n'être qu'à un mètre quatre vingt du sol. Ses longs bras étaient couverts de fins anneaux d'acier, et ses doigts, d'une longueur alien, portaient de lourdes bagues serties de pierres noires et luisantes. Au milieu de son torse, il portait une cicatrice, la trace d'une rafale de balle qui avait frappé sa peau. Il portait un large, très large pantalon noir plein de poches et d'anneaux de bronze qui cliquettaient à chaque pas.
(C'est un extrait d'un paragraphe, excusez les références au moment présent ^^)

Caractère : Ujiro est jovial, taquin, et particulièrement obsédé. Il est également très affectueux avec les petites filles (pas dans le sens pédophile, rhooo, il les aime bien, c'est tout), parce qu'elles lui rappellent sa petite soeur. Il a également un chat, auquel il fait croire qu'il est poissonnier sur le marché, parce qu'il estime que si son animal de compagnie savait qu'il était en réalité un sans emploi fouilleur de poubelles et un tueur invétéré, il s'en irait.
Il est également très intéressé par tout ce qui peut nuire au gouvernement, aussi sitôt qu'il apprit que des Fils des Astres risquaient de faire le déplacement jusqu'à Kumai Seta, il s'y est rendu.




Arme de prédilection :
Il marchait en s'appuyant sur ce qui semblait être un flingue. Un long fusil, orné de nombreuses lames courbes (et ensanglantées), d'où pendaient deux longues cartouchières, et qui était accrochée à son épaule par une chaîne, reliée à un anneau enfoncé dans sa peau. Le canon du fusil était terminé par la gueule de l'arme, encadrée de longues pointes qui permettait à ce type bizarre de s'appuyer dessus.
(idem, encore un extrait)

Notes : Il est moins méchant qu'il en a l'air, mais il ne tolère vraiment pas qu'on s'en prenne à une petite fille. Et si quelqu'un faisait un jour du mal à son chat, l'Enfer serait pire que ce que lui réserverait Ujiro.

_________________
*Euh... j'me sens un peu exposé, là...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsu
Admin au poisson cru
avatar

Nombre de messages : 476
Age : 30
Localisation : Au dessus de son snowboard
Classe sociale : Miséreux célèbre !
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Ujiro Saikino   Mer 16 Mai - 20:33

Hum... Admettons. Mais je vais faire comme je t'ai dis et transférer toutes les fiches de NPC vers un même topic. En revanche, n'en fait pas à tous, faut que ça reste exclusivement réservé aux plus importants.

_________________
Et bien écoute, je suis un homme, tu es une femme et nous sommes dans une pièce remplie de lits... Je dois te faire un dessin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://any-snow-numbers.actifforum.com
 
Ujiro Saikino
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Any Snow Numbers :: A propos... :: Présentations-
Sauter vers: